• Partager sur :

Immobilier et environnement : Ouverture d’une pépinière d’entreprises chauffée grâce à un data center au Val d’Europe, une énergie 100% verte

Le SAN du Val d’Europe ouvre une Pépinière d’entreprises chauffée avec une énergie 100% verte et renforce sa dynamique économique. Une réalisation qui s’inscrit dans le cadre de sa stratégie à long terme d’un développement équilibré et durable de son territoire.

La Pépinière: une offre adaptée aux besoins des toutes jeunes entreprises : Située sur le Parc international d’entreprises Paris-­‐ Val d’Europe à Serris, elle réunit des prestations et services particulièrement attractifs. Les espaces sont immédiatement opérationnels (bureaux avec mobilier fourni, réseau Internet très haut débit, accès gratuit au réseau téléphonique, salle de réunion équipée avec visio-­‐conférence…). Elle propose également des services à la demande, tels que conciergerie d’entreprise, secrétariat, accueil téléphonique personnalisé, espace co-­‐working pour les travailleurs nomades. Plus encore, elle met à disposition des prestations d’accompagnement personnalisés (4h gratuites comprises dans la location) : expertise comptable, avocat d’affaires, services RH, juridique, marketing, fiscalité, formation… Située dans un environnement paysager et avec des équipements de proximité, la Pépinière du Val d’Europe bénéficie d’une remarquable accessibilité : proche du 1er hub TGV de France (gare de Chessy), à 10 mn de l’aéroport Roissy, à 30 mn de Paris par le RER.
Cette réalisation a bénéficié des concours financiers de la Région et du Département.

Un bâtiment chauffé par une énergie nouvelle et 100% verte: la récupération de chaleur issue d’un data-­‐center voisin.

Suite au Grenelle de l’Environnement, le SAN a élaboré une “Charte pour un Val d’Europe durable”. Parmi les engagements pris, celui de privilégier des énergies renouvelables et alternatives. C’est dans ce cadre qu’a été fait le choix de ce réseau de chaleur, à la fois 100% vert, totalement innovant (le Val d’Europe est le 1er acteur public en France à s’en être équipé) et parfaitement adapté au potentiel du territoire, (le Parc d’entreprises accueillant plusieurs data-­‐centers). Ce réseau de chaleur devrait à terme être généralisé à l’ensemble du Parc d’entreprises.

Le Val d’Europe, un territoire au développement hors norme :

L’agglomération du Val d’Europe, portée par la présence de Disneyland Paris, 1er site touristique français, fait aujourd’hui figure de référence en terme de développement. Une population jeune et en constante augmentation, (indice de jeunesse 5,71 Vs 1,50 en Île-­‐de-­‐France), des entreprises solides (indice de dynamisme 3,25), et toujours plus nombreuses à s’y implanter (501 établissements en un an) en sont les signes probants. Une étude réalisée cette année à la demande de l’Assemblée des Communes de France (AdCF) désigne d’ailleurs le Val d’Europe comme l’un des 15 territoires les plus dynamiques de France sur les 10 dernières années (N°1 pour la progression du nombre d’entreprises, N°1 pour la progression des résultats de ses PME).

Une stratégie long terme pour un développement équilibré : Pour pérenniser cette vitalité, le SAN du Val d’Europe a entrepris il y a 4 ans une réflexion globale visant à définir un projet d’agglomération à l’horizon 2030. Ce projet fixe les grandes orientations du Val d’Europe pour les 20 prochaines années. Parmi ses 5 objectifs : promouvoir le Val d’Europe comme pôle de développement économique majeurdans l’Est francilien en encourageant la diversification de ses activités et l’implantation d’entreprises, ainsi que le déploiement d’un pôle d’enseignement supérieur. L’ensemble du projet révèle la recherche d’un équilibre entre population et emploi.

Renforcer et enrichir la vocation économique du Val d’Europe :

Le SAN du Val d’Europe accompagné par le Cabinet Ernst & Young, a ainsi établi une stratégie de développement économique. “Nous sommes conscients des enjeux”, confie Arnaud de Belenet Vice-­‐Président du SAN au développement économique, “car nous évoluons dans un paysage de plus en plus concurrrentiel où s’organisent des projets qui redessineront à terme le paysage francilien (Plateau de Saclay, Plaine Commune…). Pour garder la longueur d’avance que le Val d’Europe a à son actif, il s’agit pour nous d’accélérer la dynamique déjà engagée, mais aussi de renforcer l’image et la densité économique du territoire. Nous y travaillons activement. En matière d’offre diversifiée d’accueil aux entreprises, les projets aboutissent déjà : aujourd’hui, inauguration de la Pépinière d’entreprises qui offre des surfaces mixtes ateliers/bureaux et privilégie l’énergie verte, bientôt ouverture d’un premier télécentre pour répondre aux nouveaux usages des travailleurs nomades… Les projets sont nombreux pour qu’émerge un “Val d’Europe économique” qui jouera un rôle majeur dans l’attractivité du territoire”.

EGALEMENT DANS L’ACTUALITÉ ÉCONOMIQUE DU SAN DU VAL D’EUROPE:

➔Des implantations toutes récentes sur le Parc d’entreprises : plusieurs Sièges d’organisations publiques et privées se sont installés tout récemment sur le site ; parmi eux la CCI 77, le Siège Social de la médecine du travail SIMT, le Groupe Ludendo, leader européen du commerce des jeux et jouets…
➔ Le Val d’Europe présent au SIMI à Paris : du 5 au 7 décembre se tient le Salon professionnel de l’immobilier d’entreprise. Le SAN du Val d’Europe y sera présent pour proposer aux investisseurs et opérateurs potentiels les atouts et opportunités qu’offre le territoire (Stand Ternes 864 –

A propos du SAN du Val d’Europe

Etablissement Public de Coopération Intercommunale, le Syndicat d’Agglomération Nouvelle du Val d’Europe a été créé le 8 juillet 1987 lors de la mise en oeuvre du projet Euro Disneyland. Le SAN est l’instance politique et administrative d’un territoire : le Val d’Europe qui regroupe les communes de Bailly-Romainvilliers, Chessy, Coupvray, Magny le Hongre et Serris.
Le SAN est l’un des acteurs essentiels dans le développement du Val d’Europe aux côtés d’EPAFrance, aménageur, et d’EuroDisney, développeur.
Le SAN travaille ainsi à faire du Val d’Europe un ensemble urbain équilibré, cohérent, générateur d’emplois, respectueux de l’identité des communes et capable d’offrir aux habitants, anciens et nouveaux, bien être et services dans un environnement protégé.