• Partager sur :

Evasol : Saviez-vous que le bâtiment est le 1er secteur énergivore en France ?

A quelques semaines de la conférence environnementale initiée par le nouveau gouvernement pour engager la transition énergétique, dressons un état des lieux du parc existant des logements en France pour rappeler que sa rénovation énergétique est une condition sine qua none pour atteindre les objectifs du Grenelle de l’Environnement.

Quel est l’état énergétique du parc existant de logements en France ?
· Le bâtiment est le 1er secteur énergivore avec 43% de l’énergie utilisée en France devant le transport (32%), l’industrie (21%) et l’agriculture (2%). C’est ainsi le 3ème secteur émetteur de gaz à effet de serre avec 123 millions de tonnes de CO2 (soit 22%) derrière le transport (33%) et l’industrie (25%).
· Le parc existant de logements en France se compose de près de 33 millions de logements, dont 18 millions de maisons individuelles. Selon un rapport publié par l’Agence Nationale de l’Habitat, 75% des logements actuels ont une note énergétique comprise entre D et G. La précarité énergétique au sein du parc des résidences principales progresse. On compte 2 millions de logements mal chauffés et 1 million jugés comme inconfortables.

Rendre son habitat performant énergétiquement, à quel prix et pour quels résultats ?
· 60 % des logements français pourraient diminuer leurs dépenses énergétiques grâce à des solutions concrètes, simples et rentables. · Aujourd’hui les Français consacrent en moyenne plus de 150€ par mois à l’énergie pour la maison, soit 32% de plus qu’il y a 10 ans.
· Le chauffage est une priorité d’action dans le parc existant dans la mesure où il représente 70% de la consommation énergétique totale du logement.
En outre, une facture de chauffage peut varier du simple au double en fonction du type de chauffage choisi, par exemple une famille de 5 personnes dépense en moyenne 850 € par an si elle se chauffe au gaz, 1400 € si elle se chauffe au fioul et 1600 € au tout électrique.

Le chauffage des bâtiments récents les plus performants consomme 10 fois moins d’énergie que celui des bâtiments existants. Ainsi, l’atteinte du niveau « basse consommation » de son logement après rénovation permet de diviser par 4 à 6 les besoins d’énergie du logement en chauffage.
· Selon les estimations, afin de rendre performante énergétiquement une maison de 120 m² datant des années 1980, le montant moyen d’investissement est de 25000 € (soit un peu moins de 210 euros par m²

Quid des objectifs fixés dans le cadre du Grenelle de l’Environnement ?
Sous l’impulsion du Grenelle de l’Environnement, les Pouvoirs publics ont fixé différents objectifs :
 Le Plan 3X20, dont le but est de :
1. Baisser la consommation d’énergie de 20% (et même de 38% dans le parc bâti existant)
2. Porter à 20% la part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique (23% pour la France)
3. Réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 20%

Le Facteur 4 à l’horizon 2050, dont le but est de diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre.
En 2050, il y aura 35 millions de résidences principales dont 25 millions sont déjà construites : la ville de 2050 est donc déjà conçue à 70% ! Le Facteur 4 à l’horizon 2050 est plausible dans le secteur du bâtiment si l’essentiel des bâtiments existants est rénové.
Aujourd’hui, la consommation moyenne d’énergie des logements en France est de 280 kWhep/m² par an ; elle sera de l’ordre de 50 à 60 kWhep/m² par an à l’horizon 2050. Pour atteindre cet objectif, les travaux engendrés en faveur de la rénovation énergétique s’élèveraient à 600 milliards d’euros HT d’ici 2050 selon les estimations.
Ne l’oublions pas, la moins chère des énergies est celle que l’on ne consomme pas.

Différentes sources citées :
 « Amélioration énergétique du parc de logements existants », Rapport au Ministre d’Etat, Ministre de l’Ecologie et du Développement et de l’Aménagement durable, présenté par Philippe Pelletier, Président de l’Agence Nationale de l’Habitat, Août 2007 CLIP, numéro 20, novembre 2010, Habitat Facteur 4
 Etude publiée par 60 Millions de Consommateurs
 Service de l’Observation et des statistiques du Commissariat Général du Développement Durable (CGDD)

A propos d’Evasol – www.evasol.fr
Convaincu que l’énergie est un bien de plus en plus précieux, EVASOL propose des solutions clés en main d’économies d’énergie pour l’habitat. Dans le neuf comme en rénovation, ces solutions d’amélioration de l’habitat permettent non seulement de minimiser l’impact sur l’environnement, mais aussi de réduire ses factures, d’améliorer son confort de vie et de valoriser son patrimoine.
Premier installateur de solutions pour les économies d’énergie, le succès d’EVASOL réside dans une offre globale et personnalisée qui intègre toutes les phases du projet : depuis le bilan énergétique jusqu’à la mise en oeuvre des solutions en passant par les démarches administratives, l’apport d’un financement, le service après-vente et une assurance décennale.
EVASOL bénéficie de nombreuses certifications Qualité « Reconnu Grenelle de l’Environnement ».
Cinq ans après sa création, EVASOL compte déjà près de 15 000 clients, et est considéré comme un des acteurs majeurs dans le domaine des travaux d’amélioration de l’habitat avec 20 millions d’euros de chiffre d’affaires.