• Partager sur :

Quels conseils pour les propriétaires en quête d’un bon locataire

Le droit de la location est plein de pièges, qui commencent par des clauses non-valables dans le contrat de location, des coûts d’exploitation répartissables et se terminent par une résiliation non-valable. En tant que propriétaire, vous devez donc avoir au moins des connaissances de base sur tous les aspects de la location. Vous trouverez ici des conseils aux propriétaires sur les contrats de location, la remise de l’appartement ou le règlement des charges et vous découvrirez comment trouver rapidement et facilement le bon locataire. Avant même de commencer à chercher un locataire, vous devez vous renseigner sur les exigences légales concernant le montant du loyer, le certificat de performance énergétique et le contrat de location. Préparé de cette façon, vous commencerez votre recherche et les premiers rendez-vous de visionnage. Les propriétaires y rencontrent des étudiants, des familles, des personnes âgées, des fumeurs, des amoureux des chats et des musiciens. Ces locataires potentiels peuvent vous poser n’importe quelle question pendant l’inspection, mais il y a certaines questions auxquelles votre homologue n’est pas tenu de répondre honnêtement. Une fois que le nouveau locataire a emménagé, vous devez être informé de vos droits et obligations pendant la période de location. Après tout, vous voulez pouvoir régler les frais de services publics sans pertes, maintenir votre maison en bon état ou assurer l’entretien hivernal. Il vous sera expliqué également comment procéder si le locataire ne paie pas, disparaît simplement et comment vous pouvez résilier le bail ? Comment louer votre propriété en 5 étapes faciles ?

Comment trouver un locataire ?

Pour trouver un locataire, un propriétaire peut faire les démarches lui-même ou faire appel à un professionnel. Quelle solution choisir ? Pour trouver un locataire, deux solutions s’offrent aux propriétaires. La première, chercher de particulier à particulier. C’est la solution la plus économique, mais également la plus chronophage. Le propriétaire s’occupe de tout. Il rédige l’offre de location, la met en ligne ou dans la presse spécialisée, fait visiter le logement, vérifie la solvabilité des locataires, rédige le bail et le fait signer, réalise l’état des lieux et enfin s’occupe de la gestion courante du logement. L’avantage de cette solution est la proximité bailleur-locataire qui, dans bien des cas, est bénéfique. La seconde solution est de faire appel à une agence immobilière ou à tout autre intermédiaire. Le propriétaire gagne en temps, mais pas en argent. Un professionnel s’occupe de la mise en location, de la recherche de candidats locataires, des visites, de la vérification de la solvabilité, de la rédaction et la signature du bail. Et assure ensuite la gestion locative au quotidien. Le locataire est alors en relation avec l’agence et non pas avec le propriétaire.

Comment trouver le bon locataire ?

Entre les impayés de loyer et les dégradations, la recherche d’un bon locataire est devenue indispensable. Voici quelques conseils. Pour que votre investissement immobilier soit rentable encore, faut-il trouver un bon locataire qui paie régulièrement ses loyers. Voici quelques clés pour trouver la perle rare. Pour trouver et choisir un bon locataire, n’hésitez pas à vous renseigner sur la solvabilité des candidats à la location et sur leur situation professionnelle. Pour vous assurer que votre locataire paiera son loyer, il est recommandé de lui demander de fournir ses derniers bulletins de salaire, son contrat de travail et ses derniers avis d’imposition. Ces documents vous permettront de vous garantir que le locataire a une situation financière et professionnelle stable. Toutefois, l’habit ne fait pas le moine et une personne de bonne situation peut être un mauvais payeur. Pour vous assurer du sérieux de votre bon locataire, vous êtes en droit de lui demander les coordonnées de son ancien bailleur. Ce dernier pourra vous renseigner sur le caractère du locataire et sur sa régularité et son sérieux dans le paiement des loyers. Vous pouvez même demander au candidat locataire qu’il vous fournisse ses dernières quittances de loyer pour vous rassurer. Les bons locataires sont durs à trouver, alors n’hésitez pas également à demander une caution. La caution est une personne qui se porte garante pour le paiement des loyers. En cas de défaillance de votre locataire, vous aurez la possibilité de vous retourner vers la caution pour obtenir le paiement de votre dû.

Louer votre logement à un couple

Donner son bien à louer à un couple présente des avantages et des inconvénients. Le principal avantage est une double sécurité. Deux occupants donc deux revenus, c’est mathématique. Si l’un des deux conjoints ne peut pas payer, il y a des chances que l’autre le puisse. Ils s’arrangeront donc entre eux sans que vous n’ayez à intervenir. Par contre, louer à un couple présente aussi des désavantages, surtout s’il est jeune. Les 25-35 ans sont enclins à déménager plus souvent. Mutation professionnelle, envie de changer de région, famille qui s’agrandit, n’espérez pas garder vos locataires des années durant, surtout si vous louez un petit logement.

Louer votre logement à un célibataire

Si vous louez votre bien à un célibataire dont les revenus sont trois fois supérieurs au montant du loyer, vous avez peu de risque d’être confronté à un défaut de paiement. De plus, une personne vivant seule dans un logement n’est, normalement, pas bruyante au quotidien. Le voisinage ne vous posera donc pas de problème. A contrario, la vie est faite d’imprévus. Et une personne seule confrontée à une perte d’emploi, par exemple, aura plus de mal à honorer ses loyers, menant parfois à des situations d’impayés.

Louer votre logement à des colocataires

Faire le choix de laisser son logement à la location en colocation est une option à étudier sérieusement. De nombreux propriétaires la retiennent pour son avantage premier : les colocataires sont très souvent des étudiants dont le loyer est honoré par les parents. Ainsi, les risques d’impayés sont limités. Mais attention, qui dit colocation étudiante dit vie étudiante. Et c’est là que parfois les choses se gâtent. Soirées, heures décalées, tapage nocturne, dégradation. Essayez de cerner le profil de vos locataires avant de leur donner les clés. Comment louer votre propriété en 5 étapes faciles ?

Étape 1 : déterminer le loyer

L’état, la taille et l’équipement du bien ainsi que son emplacement sont déterminants pour le montant du loyer. Pour un appartement neuf ou rénové dans un endroit de premier choix, vous pouvez demander un loyer nettement plus élevé que pour un vieux bâtiment délabré, loin de toute civilisation. Par conséquent, jetez toujours un coup d’œil à l’indice des loyers de votre ville et obtenez un premier aperçu grâce à nos statistiques sur les prix des loyers. Un regard critique sur le niveau du loyer vaut la peine à chaque nouvelle location.

Étape 2 : proposer une maison ou un appartement

Grâce à une annonce en ligne, le nouveau locataire est rapidement trouvé. L’annonce est préparée à l’avance et publiée de manière simple. Avec les forfaits spéciaux, vous pouvez également attirer l’attention des chercheurs sur votre propre offre. La sélection du locataire est plus difficile. Qui voudrait s’épargner ce travail, assigne un professionnel. L’agent immobilier prend en charge le placement des annonces ainsi que les rendez-vous de visite et commercialise votre bien rapidement et de manière professionnelle. L’appartement ou la maison peuvent être présentés en ligne de la meilleure façon possible : décrivez les chambres en détail aux locataires potentiels et informez-les également de l’emplacement. Ajoutez des photos expressives avec nos conseils de professionnels, cela ne pose pas de problème et montrez également un plan d’étage. Après tout, vous pouvez prendre une photo de votre appartement depuis le confort de votre canapé à la maison, et pour respecter toutes les exigences légales, vous devez également disposer d’un certificat énergétique. Vous pouvez le demander ici très confortablement.

Étape 3 : fixer le montant du loyer

Comment fixer un tarif à la fois avantageux pour votre porte feuille et qui attire des locataires ? Pour cela, vous allez d’abord devoir étudier les tarifs de la concurrence afin de ne pas être en total décalage avec le marché local. Généralement, le prix dépend de nombreux paramètres.

– La situation géographique du bien : un appartement situé en centre-ville se louera plus cher qu’un appart excentré

– La surface habitable

– La qualité du mobilier, si vous louez en meublé

– L’équipement.

Tout est bon pour justifier un tarif relativement élevé, alors ne laissez rien au hasard : machine à laver, four, chaîne Hi-Fi, TV écran plat.

Étape 4 : le contrat de location

Vous avez presque réussi, un locataire a été trouvé et souhaite signer un contrat de location avec vous. Vous devez le faire par écrit, afin de mieux définir les droits et les obligations des deux parties. Mais tous les contrats de location ne sont pas identiques.

Étape 5 : remise de l’appartement au nouveau locataire

Le contrat de location est signé et scellé, vous devez maintenant remettre votre appartement au nouveau locataire. Discutez des règles de la maison, expliquez les frais de service et clarifiez la question clé. Si votre locataire est d’accord et seulement dans ce cas, vous pouvez garder une clé pour les cas d’urgence. Il est préférable de consigner le tout dans un protocole de remise d’appartement. Renseignez-vous également à l’avance sur la manière dont vous souhaitez investir la caution de votre locataire et parlez-en avec lui au plus tard maintenant.