• Partager sur :

Projet Maison de Coree : visite de l’Ambassadeur de la Republique de Coree

L’Ambassadeur de la République de Corée en France s’est rendu à la Cité internationale universitaire de Paris, avec des dirigeants d’entreprises coréennes, afin de découvrir le terrain sur lequel une maison de Corée pourrait être édifiée. Trois emplacements d’une surface avoisinant les 2 300 m2 ont été réservés à des pays non encore représentés à la Cité. C’est ainsi que depuis plusieurs années des échanges ont été engagés avec la République de Corée mais aussi avec la Chine, la Colombie, et la Russie. La visite de M. Heung Shin PARK à la Cité internationale manifeste le vif intérêt de la République de Corée pour ce projet.

Recherche de fonds

Le terrain sur lequel la République de Corée pourrait construire une maison pour les étudiants coréens sera gracieusement mis à la disposition de ce pays par la France. La Corée prendrait en charge la construction de la maison, estimée aujourd’hui à 22 millions d’euros pour 200 chambres. une association de loi 1901 vient d’être créée dont les principales missions sont de réunir et collecter les fonds nécessaires, et d’assurer la construction de la Maison de la Corée.

Les missions de la Maison de la Corée

A l’instar des autres maisons de la Cité internationale, la Maison de la Corée comprendra des chambres, des studios et des espaces collectifs (cuisines, salle polyvalente, cafétéria, salle télévision, foyer…) afin de favoriser l’échange et le dialogue entre résidents, qui constituent la marque de fabrique de la Cité internationale.
Elle aura pour mission d’accueillir lors de leur séjour à Paris, des étudiants, des doctorants, des chercheurs et des professeurs invités Coréens. Cette maison sera aussi un lieu de rayonnement culturel, d’échanges et de débats sur l’identité, la langue et la culture coréennes. La France accueille chaque année quelque 4 000 étudiants coréens et représente ainsi le 6e pays d’accueil. Une quinzaine d’étudiants Coréens vivent à la Cité internationale mais les demandes d’admissions s’élèvent à environ 200 lors de chaque rentrée universitaire.

Un accord foncier historique

L’édification d’une maison de la Corée est aujourd’hui rendue possible grâce à l’accord foncier signé le 7 avril 2011 entre l’Etat, la Ville de Paris, la Chancellerie des Universités de Paris, et la Cité internationale universitaire de Paris. Cet échange foncier d’une ampleur exceptionnelle va permettre la création de 1 200 nouveaux logements, répartis dans 7 bâtiments.