• Partager sur :

Prix immobilier neuf : début de la baisse des prix du neuf à Paris et surtout à Lyon

Un début de baisse des prix du neuf à Paris et Lyon, voilà l’un des enseignements du baromètre des prix de l’immobilier neuf, fourni par le portail Internet Trouver-un-logement-neuf.com et qui compare les prix pratiqués en cette mi-octobre dans les 10 plus grandes agglomérations françaises.

Grâce à son baromètre des prix de l’immobilier neuf en temps réel, Trouver-un-logement-neuf.com, dont la base intègre plus de 3 700 programmes immobiliers, montre dans un focus sur l’évolution des prix dans les 10 plus grandes villes de l’hexagone, un début de baisse des prix du neuf à Paris et Lyon, en cette mi-octobre. La tendance est même à la stabilisation sur la surface la plus recherchée, le 3 pièces, dans 6 des 10 agglomérations françaises.

L’amorce d’une baisse des prix du neuf à Paris ?

Légère mais exceptionnelle baisse des prix de l’immobilier neuf à Paris, voilà le premier enseignement de cette analyse. Depuis un mois, les prix dans les petites surfaces parisiennes ont légèrement baissé : – 1,41% pour les studios neufs, – 4,01 % pour les T3. Exceptionnel quand les prix parisiens ont grimpé sur les 6 derniers mois de + 3 à + 13 % selon les superficies.
Comparée aux autres grandes villes, Paris reste bien sûr la ville la plus chère pour l’immobilier neuf : compter en moyenne 119 000 € pour acheter un studio à Toulouse, contre 349 000 € à Paris. Prévoir 347 000 € à Lille pour acheter un 5 pièces neuf, plus de 500 000 € à Lyon, Marseille, Nantes et Montpellier contre 1.4 millions d’euros à Paris.

A chaque ville, sa tendance immobilière

Contrairement à l’immobilier ancien, il n’y a pas une tendance, mais des tendances des prix immobiliers neufs selon l’agglomération.

La baisse est par exemple sensible à Lyon depuis les 6 derniers mois ; quand à Nice, en revanche, les prix du neuf continuent de grimper. Idem à Bordeaux, après des baisses jusqu’à 12 % comparées à 6 mois en arrière, les prix sur un mois repartent à la hausse, entre + 1,5 et + 10 % pour toutes les surfaces.

Si aucune cohérence ne semble se dessiner à Montpellier, c’est parce que la stabilité paraît s’installer : les prix variant entre + 1 et – 5 % sur les 6 derniers mois.

Il y a aussi une tendance plus générale à la baisse sur les prix des grandes surfaces comme à Lille, Marseille, Lyon, Nantes. En comparant les prix pratiqués il y a 6 mois, les prix des appartements neufs de type 5 pièces et plus ont perdu jusqu’à 19 % à Marseille. A Lille, le prix moyen d’un T5 est ainsi passé de 496 000 € en avril 2012, à 466 000 € en septembre et même 347 000 € en octobre.

Stabilité pour la surface de référence : le 3 pièces

Les appartements neufs de type 3 pièces sont les plus demandés par les acheteurs et leurs prix sont plutôt marqués par la stabilité dans les 10 grandes villes françaises.

Excepté à Paris où le prix moyen d’un T3 grimpe encore de + 6,30 %, comparé à avril 2012, son prix se stabilise ou diminue dans 6 des 10 agglomérations du classement : stabilité à Lyon, Bordeaux, Toulouse, baisse engagée à Lille, Montpellier, Strasbourg.

Compter entre + 1,5 et 5,5 % d’augmentation ailleurs, c’est-à-dire à Nice, Nantes, Marseille par rapport à 6 mois en arrière.

Les trois principaux enseignements d’octobre 2012

1 – Vers un début de la baisse des prix du neuf à Paris ?
2 – Lyon, ville marquée par une nette baisse des prix immobiliers neufs depuis 6 mois
3 – Baisse plus sensible sur les grandes surfaces dans les grandes agglomérations, exemple à Marseille.

Méthodologie : une méthode de calcul en temps réel

Le prix moyen actuel de l’immobilier neuf dans les 10 grandes agglomérations a été calculé le mercredi 24 octobre 2012 par type de surface, selon les prix indiqués chaque jour par les annonceurs du site Trouver-un-logement-neuf.com : sur une base minimale de 20 programmes immobiliers neufs différents pour chaque ville, soit plusieurs centaines de prix de logements neufs comparés. Une variation sur 6 mois, calculée selon ces mêmes sources, est également proposée aux internautes. En savoir plus sur le baromètre des prix de l’immobilier neuf.