• Partager sur :

Lumière, aération et calme… Comment choisir ses fenêtres ?

Les fenêtres se différencient par leurs tailles, leurs modes d’ouverture, les matériaux dans lesquels elles sont fabriquées, leurs performances thermiques ou acoustiques. Elles sont des composants essentiels d’un logement puisque c’est par elles qu’arrive la lumière. Mais cet apport de lumière a son revers : les fenêtres sont de moins bonnes barrières aux échanges de température et au bruit que les parois pleines. Il est donc utile d’accorder de l’importance à leur choix. Il est tout aussi important, voire indispensable, d’en confier la pose à un professionnel compétent si l’on veut les voir jouer pleinement leur rôle : se protéger du froid l’hiver, de la chaleur l’été et du bruit tout au long de l’année.

L’ensemble des parties pleines de la fenêtre s’appelle l’huisserie. La partie fixe de l’huisserie est baptisée dormant, sa partie mobile battant ou ouvrant. De dimensions très variables, ces éléments peuvent supporter un simple, double ou triple vitrage dont les combinaisons et la nature renforcent les performances thermiques et acoustiques et peuvent être retardateurs d’effraction.

Aujourd’hui, tous les fabricants proposent des fenêtres thermiquement et acoustiquement performantes. Aussi le choix d’une fenêtre se fera-t-il sur des critères liés à l’éclairement – la surface de vitrage de la fenêtre ou « clair de jour » -, au mode d’ouverture, à son matériau, à l’esthétique et, bien sûr, de prix.

Les modes d’ouverture

Il existe de nombreux systèmes d’ouverture dont le choix se fera en fonction de la configuration de l’habitation (maison, appartement…) et de la pièce à équiper, ainsi que de considérations liées à la facilité d’utilisation, voire à la sécurité.

On distingue ainsi les fenêtres :
– à la française : fenêtre constituée d’un ou de deux battants s’ouvrant vers l’intérieur,
– à l’anglaise : une fenêtre à la française qui s’ouvre vers l’extérieur,
– coulissante : fenêtre disposant de deux battants verticaux qui glissent horizontalement le long du dormant,
– à soufflet : fenêtre dont le battant s’ouvre vers l’intérieur en s‘appuyant sur un axe horizontal,
– à l’italienne : fenêtre à soufflet qui s’ouvre vers l’extérieur,
– oscillo-battante : un système réunissant les qualités des fenêtres à la française et à soufflet,
– basculante : fenêtre dont le battant pivote autour d’un axe horizontal, la partie haute bascule vers l’intérieur et la partie basse vers l’extérieur,
– pivotante : fenêtre à battant qui pivote autour d’un axe central,
– à guillotine : fenêtre à battants horizontaux, le battant inférieur glisse le long du dormant.

Il existe également des fenêtres à jalousies, en accordéon, à la canadienne, à l’australienne, etc. Ces modèles de fenêtres ne sont pas tous disponibles sur le marché.

Le mode d’ouverture est aussi imposé par le type ou la taille de la fenêtre à poser, qui dépendent aussi de la pièce concernée. Ainsi privilègera-t-on une fenêtre à soufflet pour une imposte au dessus de la baignoire, coulissante pour les grandes ouvertures et basculante pour une pente de toit.

Enfin, pour obtenir de bonnes performances techniques, il est préférable d’opter pour des modes d’ouverture simples.

Les matériaux

Chaque matériau a ses avantages. Le bois seul ou combiné avec l’aluminium – le bois-alu – est particulièrement efficace thermiquement comme acoustiquement. La combinaison du bois à l’intérieur et de l’aluminium à l’extérieur allie performance et esthétique Le PVC est plus économique. Le bois et surtout le PVC nécessitent des épaisseurs d’huisseries supérieures à l’aluminium. S’agissant des fenêtres de grandes dimensions, les baies par exemple, seul l’aluminium est utilisable.

Si le bois, au naturel ou traité, apporte chaleur et noblesse, l’aluminium comme le PVC peuvent être colorés. Grâce aux procédés de thermolaquage ou d’anodisation, l’aluminium offre une gamme plus riche que celle proposée en PVC. Ces deux derniers matériaux ne nécessitent pas d’entretien, à l’inverse du bois, dont il faut régulièrement renouveler la protection. Enfin, au regard de l’environnement, le bois est le matériau le plus écologique tandis que l’aluminium est totalement recyclable.

L’orientation

L’orientation de la pièce à équiper est aussi importante. On privilégiera ainsi les orientations Sud et Ouest pour les grandes baies vitrées. De même, on pourra se contenter d’une petite fenêtre dans une pièce peu fréquentée ou ne nécessitant pas beaucoup de lumière.

Les fenêtres sont classées en fonction de leur performance à la perméabilité à l’air (A), à l’étanchéité à l’eau (E) et à la résistance au vent (V) dans le cadre d’un classement dit AEV. Un autre classement évalue leur efficacité thermique. C’est le classement Acotherm qui les note de Th5 à Th10. On choisit une fenêtre en fonction de la zone climatique où se situe l’habitation.

Enfin, il est à rappeler que si le soleil est plaisant l’hiver, il peut devenir gênant l’été. La gestion combinée de la lumière et de la chaleur issue des apports solaires est déterminante pour assurer le confort à la belle saison. Il est donc nécessaire de penser également occultation quand on pense fenêtre. La pose de stores opaques ou vénitiens, de volets dont on redécouvre les vertus de barrière thermique, ou d’autres systèmes sont à prévoir en même temps que celle des fenêtres.
En plus du prix, autrement dit le budget que l’on souhaite y consacrer, ce qui représente un investissement, le choix d’une fenêtre peut également être soumis à des contraintes d’urbanisme. C’est le cas de certains périmètres historiques protégés, où obligation est faite aux propriétaires de remplacer leurs fenêtres à l’identique ou d’utiliser certains matériaux ou types d’ouverture imposés.

Les qualifications Qualibat des fenêtriers
Afin de s’assurer du sérieux et des compétences techniques, autrement dit du professionnalisme de l’entreprise à laquelle sera confiée l’installation d’une fenêtre, il est recommandé de s’adresser à des professionnels spécialisés – les fenêtriers – titulaires des qualifications 3511, 3521, 3531, 3541, 3552, 4411, 4311 et 4321 de la nomenclature QUALIBAT.

3511 Fourniture et pose de menuiserie extérieures
3521 Fabrication et pose de menuiserie extérieures en aluminium (technicité confirmée)
3531 Fabrication et pose de menuiseries extérieures en acier (technicité courante)
3541 Fabrication et pose de menuiseries extérieures en PVC (technicité courante)
3552 Fabrication et pose de menuiserie extérieures en bois (technicité courante)
4411 Serrurerie-métallerie (technicité courante)
4311 Fourniture et pose de menuiseries en bois (technicité courante)
4321 Fabrication et pose de menuiseries en bois (technicité courante)

Pour rechercher un professionnel qualifié, il convient de consulter le site www.travaux.qualibat.com qui permet d’accéder, dans la zone géographique désirée, à une liste d’entreprises que les particuliers auront loisir de sélectionner et de contacter en direct, après avoir pris connaissance des informations sur l’identité et la structure de chacune d’entre elles : activités et spécialités, coordonnées, nom du dirigeant, effectifs salarié, chiffre d’affaires, forme juridique, date de création.