• Partager sur :

les Certificats d’Economie d’Energie comme accélérateurs de la rénovation énergétique (1/2)

Alors que se tiennent actuellement les discussions liées à la définition de la Période 3 des Certificats d’Économie d’Énergie (CEE), l’entreprise Économie d’Énergie SAS tient à rappeler leur importance dans le dispositif énergétique français. Avec ce modèle novateur, la France fait, en effet, figure d’exemple en Europe, au moment où vient d’être publiée la Directive Européenne sur l’Efficacité Énergétique, qui contraint les États membres à mettre en place un dispositif leur permettant d’atteindre l’objectif de réduction de 20% de la consommation d’énergie d’ici à 2020.

Pour Myriam Maestroni, Présidente de la Société Economie d’Energie Sas,  » la France, dotée depuis déjà plus de 6 ans du dispositif des Certificats d’Économie d’Énergie, affiche de très beaux résultats en termes de réalisation de travaux d’efficacité énergétique. Ces résultats démontrent le rôle moteur de ce mécanisme qui accompagne et finance le marché de la rénovation énergétique de la France. Ce succès est directement lié au programmes d’économie d’énergie mis en place par les acteurs les plus performants de la filière énergétique qui s’appuient en particulier sur les nouvelles technologies du WEB qui rendent le dispositif simple et accessible pour le plus grand nombre de français. »

La Société Economie d’Energie Sas a développé, ces deux dernières années, de nombreux programmes pour des sociétés les plus en pointe dans le domaine de l’efficacité énergétique. Ces programmes ont déjà permis à plus de 100 000 foyers français de bénéficier de plus de 35 millions d’Euros d’aide pour financer à hauteur de 10% les travaux de rénovation énergétique de leur logement. En plus de ces aides financières en faveur des travaux, le dispositif représente également une opportunité unique d’accéder à des informations sur les économies d’énergie à la fois simples, compréhensibles et facilement accessibles à tous.

De plus, le dispositif des CEE pourrait très facilement aider à lutter contre la précarité énergétique croissante de certains français en permettant, de façon personnalisée, aux foyers qui pourraient attester de leur situation de précarité, de bénéficier d’aides majorées. Une proposition qui pourrait inspirer les réflexions actuelles de nos décideurs politiques sur l’évolution du dispositif des Certificats d’Economie d’Energie.

Les CEE : un dispositif mobilisateur en faveur des économies d’énergie
Il ressort de l’expérience d’Économie d’Énergie SAS que les CEE ont fortement contribué à mobiliser de nouveaux acteurs et à favoriser un nombre croissant d’initiatives originales en faveur d’une prise de conscience, et d’une meilleure compréhension de la part du public de la nécessité de réaliser des investissements générateurs d’économies d’énergie. Ce dispositif se révèle fortement incitatif pour réaliser des travaux de rénovation énergétique, efficaces, financés pour partie au travers des montants alloués au titre des CEE. Le dispositif des CEE, déjà largement plébiscité par les consommateurs, connaît ainsi une notoriété et une acceptation croissante. Ces résultats ont, en particulier, pu être atteints en s’adressant directement aux utilisateurs finaux grâce à la mobilisation de nouveaux acteurs de grande envergure (Auchan, Leclerc,…), à la mise en place d’alliances novatrices (partenariat entre Mr Bricolage et Esso pour la mise en place de « Bricoprimes ») ainsi qu’au lancement de projets exclusifs et efficaces (Opération pour Total de sensibilisation des salariés, création de l’Agence Francilienne des Certificats d’Économie d’Énergie (AFCEE) pour la Fnaim pour conseiller les vendeurs/loueurs de bien immobiliers…), etc

Programme Économie d’Énergie : 98% des bénéficiaires satisfaits
Une grande enquête1, réalisée auprès des bénéficiaires du programme www.prime‐ecoenergie.
auchan.fr développé par Économie d’Énergie SAS pour Auchan, met en évidence la satisfaction des clients quant à la mise en oeuvre des services liés à la réduction de la consommation énergétique.
98% d’entre eux s’estiment satisfaits du programme dont ils ont bénéficié et ils sont autant à dire qu’ils le recommanderaient autour d’eux. Véritable coup de pouce financier, les primes attribuées dans le cadre du programme pour les travaux de rénovation énergétique sont très appréciées : 62% des bénéficiaires estiment que le montant de la prime a représenté une part importante de leur budget travaux, 21% qu’elle leur a permis d’allouer un budget plus important à leurs travaux et 45% qu’elle leur a permis d’investir dans des installations et des matériaux plus efficaces en matière d’économies d’énergie. Il est surtout à noter que plus d’un client sur deux (51%) déclare prévoir d’ores et déjà de nouveaux travaux d’amélioration de la performance énergétique.
Ces résultats mettent en évidence l’importance du dispositif des CEE qui soutient à double titre le pouvoir d’achat des français qui réalisent ainsi des économies récurrentes tout au long de l’année sur le budget énergétique du foyer et font également des économies sur les travaux et l’entretien de leur habitation.

Economie d’Energie SAS : au service d’un système gagnant‐gagnant
Économie d’Énergie SAS se positionne comme un acteur engagé aux cotés des professionnels de la filière pour transformer un cadre réglementaire initialement perçu comme une contrainte (les CEE) en une opportunité unique de redonner un nouveau souffle à leurs stratégies et offres commerciales.

1 Enquête réalisée par la société externe Pratic Appel, du 16 janvier 2012 au 28 février 2012 auprès de 1 133 bénéficiaires du programme
wwwprime‐eco‐energie.auchan.fr, sur les 1 237 dossiers échantillonnés pour l’étude.