• Partager sur :

La plaine du Var devient un territoire éco-exempl​aire : Signature de la charte d’adhésion au cadre de référence pour la qualité environnem​entale (2/2)

8 thèmes à enjeux prioritaires

Système de management de l’opération : mettre en place une organisation entre les différents acteurs (Maître d’ouvrage, architecte, maîtrise d’oeuvre, bureaux d’études…) et les fédérer autour d’objectifs de Qualité Environnementale partagés.

Paysage et biodiversité : positionner la nature au coeur des projets, préserver la biodiversité existante et les corridors écologiques, prendre en compte et valoriser les aspects paysagers et patrimoniaux.

Confort matériaux, risques et santé : ne pas négliger les aspects liés à la santé publique et réduire les impacts sur la consommation des ressources naturelles, les consommations énergétiques, la pollution de l’air, des eaux et des sols.

Energie : produire des aménagements et des constructions à faibles émissions de Gaz à Effet de Serre et économes en énergie et utiliser de façon optimale les énergies renouvelables disponibles localement.

Eau : favoriser une gestion économe de l’eau potable et traiter au mieux les eaux pluviales et les eaux usées.

Déchets : intégrer dans chaque opération des dispositifs nécessaires à la collecte et au traitement des déchets et viser le recyclage maximal des déchets, notamment ceux issus des chantiers.

Déplacement : favoriser le développement des déplacements doux (utilisation des transports en commun, de véhicules partagés et de véhicules propres) et privilégier la mixité fonctionnelle pour
limiter les besoins en déplacement.

Gouvernance : informer, consulter et concerter les différents acteurs (riverains, futurs usagers, acquéreurs, acteurs socioéconomiques, institutionnels,…) sur les projets ; sensibiliser l’équipe projet et les entreprises parties prenantes aux objectifs du cadre de référence et à la charte Chantier Vert ; sensibiliser les futurs acquéreurs et les futurs usagers des ouvrages pour les inciter à une utilisation optimale des équipements mis à disposition.

Une fiche pour chaque thème

Les huit priorités environnementales retenues font l’objet de fiches thématiques rappelant les principales caractéristiques de la plaine du Var (quelques chiffres clés et spécificités du territoire en liaison
avec le thème traité).
Chaque fiche contient également la description des enjeux opérationnels par rapport à la thématique et au contexte local. Elle précise les études à effectuer, et les documents et preuves que le maître d’ouvrage devra fournir afin de justifier de la bonne atteinte des objectifs. Elle contient également quelques données utiles précisant les méthodes à utiliser pour le calcul des indicateurs et/ou les sources d’information utiles disponibles.

Enfin, chaque fiche définit les objectifs proposés et la classification de ces objectifs par rapport aux trois niveaux d’exigence à respecter par les maîtres d’ouvrage et les maîtres d’oeuvre. Ces objectifs sont déclinés d’une part, à l’échelle du projet d’aménagement et à l’échelle du bâtiment, avec si nécessaire une précision des usages des bâtiments et d’autre part selon le type d’opération, en neuf ou en réhabilitation.

Une ambition d’exemplarité pour devenir le territoire de référence

Les opérateurs publics ou privés signataires de la charte d’adhésion s’engagent à inscrire leurs projets d’aménagement et de construction dans une démarche d’excellence environnementale.

Fédérer tous les acteurs autour des enjeux de l’Éco-Vallée

Pour devenir un territoire de référence en matière de développement durable, l’Éco-Vallée doit faire partager ses enjeux et ses ambitions à tous les acteurs de l’aménagement et du développement de son territoire.
Fédérer les maîtres d’ouvrage et les maîtres d’oeuvre, obtenir leur adhésion à un projet partagé, tels sont les objectifs du cadre de référence.
Tous les projets de construction ou d’aménagement situés à l’intérieur du périmètre de l’OIN. Éco-Vallée sont concernés.

Guider tous les types de projets

Le cadre de référence s’adresse à la fois aux projets neufs et aux opérations de réhabilitation ou de rénovation portant sur tous types de bâtiments, résidentiels, tertiaires ou industriels.

Il s’applique aussi bien à l’échelle du bâtiment par rapport à sa parcelle, qu’à l’échelle des opérations d’aménagement par rapport à la zone d’aménagement, au quartier, au lotissement…
Concrètement, le cadre de référence concerne l’ensemble des opérations de création, de réhabilitation et de rénovation tant dans le domaine du bâtiment que de l’aménagement, situées à l’intérieur du périmètre de l’O.I.N.

Il concerne les bâtiments de tous usages et en particulier :

• les maisons individuelles et les logements collectifs,
• les bureaux et les commerces,
• les établissements de santé,
• les industries,
• les bâtiments d’enseignement : écoles, collèges, lycées, universités…
• les locaux d’activités.

Aider les signataires à atteindre l’éco-exemplarité

En signant la charte d’adhésion, les opérateurs publics et privés témoignent de leur volonté d’inscrire leurs projets dans le cadre de référence. Grâce à cet engagement, ils sont reconnus par l’EPA Plaine du Var en tant qu’acteurs de l’aménagement et de la construction durables au sein de l’Éco-Vallée. Leurs opérations éco-exemplaires s’en trouvent du même coup valorisées.
En partageant les valeurs de l’Éco-Vallée, les signataires de la charte sont assurés d’une application des lois Grenelle adaptée au contexte local et du respect des objectifs de l’Éco-Vallée dans l’application des performances en matière de qualité environnementale.
La mise en oeuvre d’un processus de conception intégrée dès les phases amont du projet leur permet d’optimiser leurs coûts, avec des bénéfices partagés pour les opérateurs et les utilisateurs.
Au-delà du symbole, la signature de la charte témoigne d’une ambition : en adhérant à la démarche de l’Éco-Vallée, les opérateurs s’engagent à améliorer le cadre et la qualité de vie de tous les habitants et usagers du territoire de l’Éco-Vallée.

Respecter la qualité de vie des usagers

L’Éco-Vallée est emblématique d’une démarche vertueuse et cohérente, fondée sur un nouveau modèle de développement et d’urbanisme dont les habitants et les personnes travaillant dans l’Éco-Vallée seront les premiers bénéficiaires.
Porteuse d’une conception inédite du rapport entre la ville et la nature, l’Éco-Vallée restaure des valeurs fondamentales pour le respect du cadre et de la qualité de vie. Tous les projets d’aménagement partageront la même ambition d’éco-exemplarité, la même volonté d’économie des ressources énergétiques, de respect des équilibres humains et naturels dans un cadre exceptionnel.
Concrètement, ce haut niveau d’exigence permettra de réduire les impacts des nouveaux projets sur leur environnement et d’offrir aux usagers de nombreux équipements publics et des aménagements facilitant leurs déplacements.


© Ville de Nice – Philippe Viglietti

De gauche à droite au premier rang : Henri Revel, Vice Président du Conseil général et Maire de Saint-Laurent du Var, Christophe Mirmand, Préfet des Alpes- Maritimes, Christian Estrosi, Député des Alpes-Maritimes, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Christian Tordo, Dominique Estrosi Sassone, Adjointe Déléguée

Retrouvez toutes les infos sur : ecovallee-plaineduvar.fr