• Partager sur :

CHIFFRE D’AFFAIRES ET ACTIVITÉ COMMERCIALE T1 2013

Stabilité des réservations de logements neufs en valeur, baisse des ventes aux bailleurs professionnels

– Chiffre d’affaires T1 stable à 587 millions d’euros
– Immobilier résidentiel : 2.041 réservations nettes de logements et lots de terrains à bâtir (-13% par rapport au T1 2012), maintien des réservations en valeur à 359 millions d’euros TTC
– Immobilier d’entreprise : prises de commandes non significatives sur le trimestre, confirmation de l’objectif annuel
– Backlog à fin mars : près de 3 milliards d’euros (15 mois d’activité de promotion1), proche du backlog à fin 2012

Confirmation des perspectives 2013

– Immobilier résidentiel : autour de 9.000 réservations nettes2 de logements neufs dans un marché attendu entre 70.000 et 75.000 unités
– Immobilier d’entreprise : objectif de 350 millions d’euros de prises de commandes
– Chiffre d’affaires consolidé 2013 attendu supérieur à 2,6 milliards d’euros
– Objectif de résultat opérationnel courant 2013 supérieur à 180 millions d’euros
– Proposition de distribution d’un dividende de 2 euros par action au titre de 2012 à l’Assemblée générale des actionnaires du 23 mai 2013. Sur la base de ses perspectives, la Société pourra envisager de proposer à ses actionnaires la reconduction d’un dividende de 2 euros par action l’année prochaine.

par le Président de la République le 21 mars dans le cadre de son « plan d’urgence » pour le logement vont dans le bon sens, mais la plupart d’entre elles ne devraient malheureusement pas avoir de conséquences significatives à court terme. Comme nous l’avions annoncé, les mises en chantier continuent de baisser. De nouvelles mesures nous paraissent dès lors plus que jamais nécessaires pour insuffler un mouvement de reprise au marché du logement neuf dont les conséquences pour l’économie sont connues (impact sur le PIB, emploi dans le secteur de la construction, recettes de TVA…). De ce point de vue, les premières pistes posées par le rapport Berger-Lefebvre sur l’épargne financière des ménages pour amener les investisseurs institutionnels à revenir pour certains contrats d’assurance-vie, et entre autres orientations, vers le logement collectif intermédiaire, nous semblent insuffisantes au regard des enjeux du secteur.

En immobilier d’entreprise, la baisse de la demande placée au premier trimestre traduit l’impact des incertitudes économiques et l’absence d’anticipation de croissance économique par les acteurs du marché. Pour autant, nous maintenons notre objectif de doubler nos prises de commandes sur l’exercice par rapport à l’année dernière. Alors que les premiers indicateurs économiques publiés confirment notre anticipation d’une année très difficile pour la grande majorité des secteurs économiques en France, le Groupe bénéficie d’une structure financière solide qui lui permettra de traverser cette crise et de saisir les opportunités de marché qui se présenteront et contribueront à sa performance future. »

CHIFFRE D’AFFAIRES

Le chiffre d’affaires enregistré par le groupe Nexity durant le premier trimestre 2013 s’établit à 586,5 millions d’euros, stable par rapport au premier trimestre 2012. Comme annoncé dans le communiqué de presse du 19 février 2013, Iselection, qui était précédemment rattaché au pôle « Services et Réseaux », est intégré sur un plan organisationnel au pôle Immobilier résidentiel depuis le début de l’année. Les données de chiffre d’affaires présentées par la suite3 tiennent compte de ce reclassement et les données relatives à l’exercice 2012 sont présentées après le même reclassement pour permettre une meilleure comparabilité. Ce reclassement n’a aucun impact sur la comptabilisation des réservations.

* Les chiffres d’affaires de l’Immobilier résidentiel (hors Italie) et de l’Immobilier d’entreprise sont reconnus selon la méthode de l’avancement, c’est-à-dire calculés sur la base des ventes notariées et au prorata de l’avancement des coûts de construction engagés.

ACTIVITE COMMERCIALE T1 2013

Immobilier résidentiel
Conformément aux anticipations du Groupe, aucun signe de reprise n’apparaît dans le marché du logement neuf. Le marché commence à se familiariser avec le nouveau dispositif d’incitation à l’investissement locatif mis en oeuvre depuis le début de l’année (le « Duflot »). Comme le montre le dernier sondage IFOP4 pour le Journal du Dimanche, l’intérêt pour l’accession demeure (91% des personnes interrogées considèrent qu’il vaut mieux être propriétaire que locataire de sa résidence principale). Les acheteurs potentiels restent néanmoins vraisemblablement influencés par le discours général des médias annonçant une baisse imminente des prix de l’immobilier (42% des personnes interrogées estiment que les prix de l’immobilier vont plutôt baisser dans les prochains mois), bien que cette baisse ne doive concerner que le marché de l’ancien et non celui des logements neufs. Le niveau des taux des crédits immobiliers, qui demeure historiquement bas, a poursuivi sa baisse au premier trimestre 2013 (3,07 % en moyenne hors assurances en mars selon l’Observatoire Crédit Logement) et constitue toujours un facteur de soutien positif. En ligne avec les prévisions annuelles du Groupe, les réservations nettes de logements neufs et de lots de terrains à bâtir enregistrées par Nexity au premier trimestre 2013 (2.041 unités5) sont en repli de 13% en volume par rapport au premier trimestre 2012. En valeur, les réservations nettes de logements neufs et de lots de terrains à bâtir sont stables à 359 millions d’euros TTC.
Les réservations nettes de logements neufs enregistrées par le Groupe en France sont en retrait de 11% en volume et stables en valeur (+2,7%) en raison essentiellement d’un fort recul des volumes de ventes en bloc aux bailleurs professionnels sur le premier trimestre (-45%) qui s’explique notamment par un effet de base, le premier trimestre 2012 ayant été marqué par un niveau particulièrement élevé de ventes aux bailleurs professionnels, ainsi que par un certain attentisme de la part de ces opérateurs avant que ne soit indiqué le futur taux de TVA applicable au logement social à l’occasion de la communication sur le « plan d’urgence » pour le logement (21 mars 2013).
Le premier trimestre 2013 a par ailleurs été marqué par un très faible nombre de lancements commerciaux (baisse du nombre de logements neufs lancés de 60% par rapport au T1 2012) en raison de la redéfinition de la programmation de certaines opérations et de la renégociation de certains fonciers nécessaires pour se mettre en adéquation avec les nouvelles conditions détaillées d’application du nouveau régime d’investissement locatif Duflot (rendues publiques en toute fin d’année 2012). Au-delà de ce phénomène de décalage, le Groupe n’anticipe pas àce stade de réduction du nombre de lancements commerciaux sur l’ensemble de l’exercice par rapport à ses prévisions initiales.

ACCOMPAGNER TOUTES LES VIES IMMOBILIÈRES, C’EST L’AMBITION DE NEXITY

Pour les particuliers, les entreprises ou les collectivités, Nexity propose la plus large gamme de conseils et d’expertises, de produits, de services ou de solutions afin de mieux prendre en compte les besoins de nos clients et répondre à toutes leurs préoccupations. Nos métiers – transaction, gestion, conception, promotion, aménagement, conseil et tous les services associés – sont désormais organisés pour les servir et les accompagner. Premier acteur de référence de notre secteur, nous sommes résolument engagés envers tous nos clients mais aussi vis-à-vis de notre environnement et de toute la société.

www.nexity.fr