• Partager sur :

Aéroports de Lyon: Présentation du projet du nouveau Terminal 1

L’aéroport Lyon-Saint Exupéry en tant que porte d’entrée majeure en France avec un trafic en constante croissance depuis six ans (+24 %) devrait atteindre d’ici 2020 une capacité d’accueil de 15 millions de passagers. Face à une telle évolution nécessitant la construction de nouvelles infrastructures, la Banque européenne d’investissement (BEI) qui est la banque de l’Union européenne, a décidé d’accompagner ce projet de développement de l’aéroport via un prêt global de 140 millions d’euros. Le contrat de financement a été signé, ce jeudi 11 juillet 2013, à Lyon par Philippe Bernand, Président du Directoire d’Aéroports de Lyon et Philippe de Fontaine Vive, Vice-Président de la BEI.

Le financement répond à un double objectif : apporter des solutions performantes et adaptées à la croissance du trafic tout en améliorant la qualité des services aux voyageurs. Il se concrétisera notamment par la création d’un terminal passagers, ainsi que le réaménagement des aérogares existantes et des aires de stationnement avions afin d’accroître leur capacité d’accueil et de traitement. Concernant les voies de circulation, 3 nouvelles bretelles de dégagement rapide vont être créées sur la piste B. De nouvelles infrastructures d’accès routier vont également être développées, que ce soit du côté ville et du côté fret, ainsi que des extérieurs des zones de stationnement voitures longue et courte durée.

Il s’agit d’un projet d’envergure – européen par excellence puisque l’aéroport Lyon-Saint Exupéry est la principale porte d’entrée du transport aérien entre la région Rhône-Alpes et le reste de l’Europe, faisant partie du réseau transeuropéen central des aéroports.
À l’heure où la BEI renforce son action en faveur de projets innovants, axés sur la croissance économique et l’emploi, l’atout majeur de ce financement est de permettre à Aéroports de Lyon de bénéficier d’un prêt à longue maturité, assorti de conditions financières favorables grâce à la notation « AAA » de la BEI. Dans le contexte actuel de contraction de l’offre de prêt sur le marché, il permet une réelle optimisation du plan de financement global du projet. Sur les 140 millions de financement, 70 millions s’effectueront en prêt direct de la BEI, et 70 millions en prêt indirect via les banques Société Générale, Banque populaire et Caisse d’Epargne.

Ce financement reflète également le partenariat pérenne et de qualité qui s’est instauré entre la BEI et les différents acteurs situés sur le territoire du Grand Lyon (HCL, SYTRAL, Grand Lyon…) depuis plus de 25 ans, portant à ce jour à 3,2 milliards d’euros, le total des financements accordés par la BEI pour des projets de développement économique.
« Plus qu’un financement, c’est un projet emblématique, régional et européen à la fois, tourné vers un même objectif de performance, d’innovation et de compétitivité a souligné Philippe de Fontaine Vive, Vice-Président de la BEI au cours de cette signature. L’Europe : c’est avant tout un engagement concret au coeur des territoires, au service du développement économique et de l’amélioration de la vie quotidienne des citoyens. En agissant ainsi, nous préparons ensemble l’avenir. »

Pour Philippe Bernand, Président du Directoire d’Aéroports de Lyon « L’accompagnement du programme d’investissement 2012/2016 de 260 millions € d’Aéroports de Lyon par la Banque européenne d’investissement, démontre la confiance de la BEI dans le modèle économique des aéroports de Lyon, leur stratégie de développement, leur performance opérationnelle dans le cadre d’une politique de développement durable pleinement assumée. L’ambition d’Aéroports de Lyon est de positionner de l’aéroport Lyon-Saint Exupéry en tant que seconde porte d’entrée aéroportuaire en France, au service du développement économique de la ville de Lyon et de la Région Rhône-Alpes, seconde région économique de France. »

A propos de la Banque européenne d’investissement

La Banque européenne d’investissement (BEI), dont les actionnaires sont les États membres de l’Union européenne (UE), est l’institution de financement à long terme de l’UE. La BEI met à disposition des financements à long terme destinés à appuyer des investissements de qualité afin de contribuer à la réalisation des grands objectifs de l’UE.
Concernant l’activité de la BEI en France, 2013 est une année décisive pour le soutien de l’investissement en France, notamment dans des secteurs clefs tels que l’innovation, le transport et les infrastructures, les petites et moyennes entreprises (PME), les universités (plan Campus), les hôpitaux ou encore le logement. L’augmentation de son capital permet à la BEI d’injecter, dès janvier 2013, au moins 7 milliards d’euros (EUR) dans l’économie réelle de la France via des projets accélérateurs de croissance et créateurs d’emploi.
www.eib.org