• Partager sur :

3 questions à Henry Buzy-Cazau​x – Marché de la Copropriét​é

« Le débat est ouvert, les bonnes questions sont posées, il s’agit maintenant, pour les professionnels, les pouvoirs publics et les représentants de propriétaires, de trouver ensemble les meilleures solutions. »
Henry Buzy-Cazaux porte un regard satisfait et optimiste sur les évolutions que vit actuellement le secteur.
Avant d’animer, le 13 novembre prochain, la conférence : « La loi Duflot : impacts pour la copropriété.
Modalité et mise en oeuvre », l’une des deux plénières proposée par le Salon de la Copropriété 2013, ce spécialiste reconnu de l’immobilier, Président de l’Institut du Management des Services Immobiliers, fait le point sur un marché qui s’apprête à ouvrir un nouveau chapitre de son histoire.

1. Quelles sont les actualités fortes du marché de la copropriété aujourd’hui ?

« Le marché de la copropriété vit aujourd’hui une évolution profonde : hormis le projet de la loi Duflot sur l’urbanisme et le logement qui vit pleinement dans son siècle et sur lequel je reviendrai ensuite, je note parmi tous les sujets forts du moment, une problématique économique de plus en plus préoccupante : la désolvabilisation des ménages. Beaucoup de copropriétaires se sont en effet endettés pour accéder à la propriété et doivent aujourd’hui, non seulement rembourser leur prêt mais également s’acquitter des différentes charges de copropriété, et notamment les charges énergétiques. La loi Duflot propose une réponse à cette problématique avec l’obligation, pour tous les professionnels de l’immobilier d’apporter aux accédants toutes les informations utiles et nécessaires sur les charges actuelles et futures.

Cette disposition du projet de loi me paraît crucial dans la mesure où, jusqu’à présent, les copropriétaires étaient, pour la plupart, peu ou mal informés sur l’entretien courant des parties communes et sur les travaux, notamment ceux sur les mises aux normes énergétiques.

Plus largement, le projet de loi Duflot, qui ne sera une loi au premier trimestre 2014 qu’après le travail de l’Assemblée Nationale et du Sénat, a l’ambition d’impacter tout le secteur de la copropriété avec des questions aussi importantes que la juste rémunération des syndics de copropriété, la valeur ajoutée de ces syndics, la valorisation du patrimoine, l’information des nouveaux entrants en copropriété, la création du fond de prévoyance (épargne imposée pour les copropriétaires), les dispositions sur les copropriétés en difficulté, etc.

Ce projet de loi ouvre le débat: il pose les bonnes questions. Il s’agit maintenant pour nous, professionnels, de trouver, avec les pouvoirs publics et les représentants des copropriétaires, les meilleures solutions, quitte à faire évoluer le texte proposé, pour que la loi définitive soit porteuse de mieux vivre en copropriété. »

Une conférence plénière animée par Henry Buzy-Cazaux sera organisée sur le Salon de la Copropriété 2013, le 13 novembre de 12h à 13h30 sur la thématique : « La Loi Duflot : impacts pour la Copropriété. Modalités et mise en oeuvre ».

Le Salon de la Copropriété est organisé par Comexposium, leader français de l’organisation de salons avec 136 événements dont 5 des 10 plus gros salons Français : SIAL, Intermat, Emballage, SIMA et Foire de Paris. www.comexposium.com

2. Plus précisément, quelles vont être, selon vous, les évolutions majeures du marché de la copropriété ?

« Nous allons assister à différentes évolutions dans les prochains mois à commencer par celle de la professionnalisation des métiers de l’immobilier, et plus spécifiquement ceux des syndics de copropriété, qui seront impactés par deux séries de disposition :

– des dispositions spécifiques à la copropriété (obligation d’information, obligation d’un plan pluriannuel de travaux, instauration d’un diagnostic technique de l’immeuble, etc.),
- des dispositions plus éloignées liés à la loi Hoguet (création du conseil national de la transaction et de la gestion, obligation de la formation pour tous les gestionnaires, renforcement de la discipline, etc.).

Ces nouvelles dispositions vont induire une évolution très profonde du cadre d’exercice des métiers de l’immobilier : une nouvelle page de leur histoire est tournée.
Le numérique va également contribuer à redessiner les contours de ce marché, avec notamment le développement de la fibre numérique dans les immeubles français, objectif national. Cela aura de multiples impacts, au niveau:

– du fonctionnement des immeubles qui sera facilité,
- de la gestion de l’information, plus fluide et plus transparente,
- de la valorisation des immeubles y compris d’un point de vue financier.

Enfin, à mon sens, une autre évolution majeure va profondément toucher le secteur, celle de l’amélioration énergétique qui prévoit la rénovation de 500 000 logements d’ici 2017. On estime entre 400 et 600 milliards d’euros le montant des travaux qu’il va falloir engager pour les travaux en copropriété. Toutes les copropriétés, quelles que soient leur taille, devront donc passer par la case « rénovation ». Qu’on le veuille ou non, les immeubles les plus aisés comme les plus défavorisés devront tous être mis aux normes : l’objectif est commun, les moyens devront simplement être personnalisés et adaptés. »

3. Quelle est la place occupée par les séniors en copropriété aujourd’hui ?

« La population est vieillissante et les séniors du 4ème âge sont de plus en plus nombreux. Désireux de rester autonomes le plus longtemps possible, n’ayant pas forcément tous les moyens d’accéder à une maison de retraite, ils ont besoin de nouveaux modes d’habitat. Le maintien à domicile de ces publics, notamment grâce au progrès du numérique, va donc très largement se développer dans les années à venir et poser les questions de l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, de la relation avec l’extérieur, des services médiaux, etc…

C’est un nouveau marché qui peut se développer rapidement et durablement. De nouvelles offres et services sont par exemple déjà proposés par différents organismes ou sociétés dédiés aux séniors du 4ème âge : des promotions d’investissement dédiés à la location pour des séniors, des offres de rénovation, d’équipement, de financement, etc.

Une conférence thématique sera organisée sur le Salon de la Copropriété 2013, le 14 novembre de 9h30 à 11h00, autour de l’investissement en
résidences services : pourquoi et comment investir ? spécifiques, des aides publiques, etc…»

Pour aller plus loin : www.saloncopropriete.com

A propos de Henry Buzy-Cazaux…

Agrégé de philosophie, Henry Buzy‐Cazaux a occupé des postes clés dans des entreprises spécialisées dans le secteur du logement et de l’immobilier. Actuellement Président de l’Institut du Management des Services Immobiliers (IMSI), il tient un blog totalement dédié à l’immobilier :buzycazaux.blog.capital.fr