• Partager sur :

Shanghai 2010 : un architecte français en Chine, le pavillon de Monaco par Naço Architecture

Shanghai 2010 : un architecte français en Chine, le pavillon de Monaco par Naço Architecture. Pavillon de Monaco par Naço pour Shanghai 2010. du 1er mai au 31 octobre 2010 – www.naco.net. Soixante quinze jours avant l’ouverture de l’exposition universelle Shanghai 2010, Naço Architectures dévoile en avant-première le pavillon de 2000m2 en cours de réalisation pour la principauté de Monaco.

Une des seules agences françaises installée à en Chine (à Shanghai depuis 2005) ne pouvait manquer le rendez-vous avec un bâtiment-image qui illustre parfaitement la démarche architecturale globale de Marcelo Joulia, fondateur de Naço, à la frontière entre fabrication de bâtiments et création de médias, comme autant d’accélérateurs de rencontres dans la ville. De Monaco, Naço a voulu garder l’essentiel “un rocher cerné par les scintillements d’une mer parfaite “. Le résultat est donc à la hauteur du rocher monégasque : les reflets en mouvement perpétuel de la Méditérranée sont littéralement transplantés à la verticale sur une façade de 12 m de haut dans le quartier de Pudong ! Du 1er mai au 31 octobre 2010, plus de 70 millions de visiteurs sont attendus autour du thème “Meilleure ville, meilleure vie” sur les 2 rives du fleuve Huangpu, célébrant 25 années de croissance ininterrompue pour Shanghai.

Visuellement imparable, aussi poétique que directe, cette modélisation en 3D d’une crique méditérranéenne réduite à ses pixels les plus scintillants n’a pourtant rien d’une illusion d’optique; le système repose sur un réseau de canalisations qui alimente en permanence des mini mares bien réelles. De petites flaques de mer cachées derrière la façade, dont les reflets seront perpétuels grâce à l’éclairage artificiel qui prendra le relais lorsque le soleil fera défaut pour se réfléchir sur le verre et irradier le pavillon. Le soleil, appréhendé comme un flux et un véritable matériau architectural dont la logique est poussé ici à son terme puisque le bâtiment est également alimenté au solaire. Avec ce projet, Naço signe donc un retour en beauté sur le terrain de jeu des projets emblématiques qui représentent une minuscule part de son activité. Véritable réseau international avec ses trois agences à Paris, Shanghai et Buenos Aires, Naço est aujourd’hui un acteur français rare, capable de concevoir et maîtriser simultanément un cinéma multiplex à Lyon, un club de polo en Argentine et une maison privée à Shanghai. Preuve que la crise est une question de moment, de point de vue et surtout de réponse à y apporter.

En guarani Naço signifie intuition, l’un des quelques autres mots possibles pour caractériser le besoin de liberté absolue de Marcelo Joulia, fondateur de l’agence en 1991. Aussi créatif que rigoureux, aussi souriant que têtu, aussi amical que radicalement autonome, il a fondé en 20 ans une agence d’architecture globale unique en France mixant architecture, design et communication avec un souci permanent : créer le meilleur outil de fabrication possible pour donner corps à ses envies. Quand certains se contentent du statut d’agitateur médiatique à coup de projets scénarios, Naço prend et apprend de cette période avant de quitter rapidement cette adolescence créative pour se confronter à la réalité. Des projets manifeste comme “Les flèches du Temps”, qui ambitionnaient d’achever Notre-Dame en la coiffant de flèches métalliques pour le passage en l’an 2000 (en mobilisant dans le même mouvement l’intelligencia parisienne), Naço garde l’intuition des projets communicants et le goût de la recherche qu’il appliquera désormais au reste du spectre architectural. Hôtels, multiplex, maison particulière, bateaux, vélos, mobilier .. Naço s’intéressent à tout et, surtout, fait tout, de préférence seul.

En guarani Naço signifie intuition, l’un des quelques autres mots possibles pour caractériser le besoin de liberté absolue de Marcelo Joulia, fondateur de l’agence en 1991. Aussi créatif que rigoureux, aussi souriant que têtu, aussi amical que radicalement autonome, il a fondé en 20 ans une agence d’architecture globale unique en France mixant architecture, design et communication avec un souci permanent : créer le meilleur outil de fabrication possible pour donner corps à ses envies. Quand certains se contentent du statut d’agitateur médiatique à coup de projets scénarios, Naço prend et apprend de cette période avant de quitter rapidement cette adolescence créative pour se confronter à la réalité. Des projets manifeste comme “Les flèches du Temps”, qui ambitionnaient d’achever Notre-Dame en la coiffant de flèches métalliques pour le passage en l’an 2000 (en mobilisant dans le même mouvement l’intelligencia parisienne), Naço garde l’intuition des projets communicants et le goût de la recherche qu’il appliquera désormais au reste du spectre architectural. Hôtels, multiplex, maison particulière, bateaux, vélos, mobilier .. Naço s’intéressent à tout et, surtout, fait tout, de préférence seul.

Pavillon de Monaco par Naço Architectures
Exposition Universelle Shanghai 2010
du 1er mai au 31 octobre 2010
www.naco.net

Source : Duende Studio PR