• Partager sur :

L’immobilier d’entreprise dans les métropoles de l’ouest de la France

Qu’un entrepreneur choisisse d’implanter physiquement ses locaux en Bretagne ou en Loire-Atlantique, et de façon plus générale en France, des règles juridiques s’appliquent pour mener à bien son installation.

La législation de l’immobilier d’entreprise
L’immobilier d’entreprise à Rennes ou à Nantes notamment est régi par la même législation que cela concerne la construction, l’acquisition, la cession ou encore la détention d’un bâtiment construit ou d’un terrain constructible. Les choix et leurs impacts sont différents d’un point de vue fiscal, juridique, financier et environnemental quelle que soit la nature de l’entreprise et de son activité.
En effet, la législation afférente à l’immobilier d’entreprise permet de maîtriser les règles à toutes les étapes de la construction à l’acquisition sans oublier la cession (de construction d’urbanisme, l’organisation foncière et juridique du bien , sa protection, etc.).

Qu’est-ce que l’immobilier d’entreprise ?
Alors que l’immobilier résidentiel est relatif à l’habitat on peut définir l’immobilier d’entreprise comme regroupant les biens immobiliers à usage professionnel à destination d’une entreprise dans le cadre de l’exercice de son activité. Il peut s’agir d’un local ou d’un terrain à l’achat, la location ou la vente.

Il revêt des formes diverses
L’immobilier d’entreprise revêt de nombreuses formes aussi différentes :
– qu’un terrain à usage de déchetterie, d’aire de stationnement ou encore de stockage ;
– qu’un immeuble destiné à servir de bureaux, d’usine, d’entrepôts, d’hôtel, de surface commerciale, etc.
– que d’équipements spécifiques comme un transformateur électrique, une station d’épuration…
N’entrent pas dans la classification d’immobilier d’entreprise des biens y compris à usage industriel ou commercial s’ils sont produits par l’entreprise qui réalise de la promotion immobilière par exemple ou achetés pour être revendus comme cela est le cas de l’activité des marchands de biens.

Le marché de l’immobilier d’entreprise rennais

En 2021, si à Rennes, la demande de bureaux connait une baisse inédite de presque 50 % selon Hervé Kermarrec (président du groupe Kermarrec), celle des entrepôts a augmenté dans le même temps de 30 % selon des chiffres fournis par la FNAIM à la fin du premier trimestre de cette même année. Une hausse qui est à rapprocher du développement du e-commerce et de ses besoins en matière de plateformes logistiques et de l’essor des achats en ligne pendant les confinements de 2020 et de 2021. Et Kevin Levaire (directeur adjoint BNP Paribas Real Estate) d’expliquer que « la mise en en place du télétravail et du chômage partiel a été un accélérateur du e-commerce et que ces nouveaux modes de consommation ont été les grands gagnants de l’année 2020. »

Par ailleurs, pour Laurent Giboire (président du Directoire chez Giboire), « Rennes est devenue une ville cible pour l’immobilier d’entreprise » dès lors qu’il s’agit de bâtiments adaptés à la situation post covid qui intègrent des espaces différents qui répondent aux nouvelles façons de travailler dans les entreprises, tels que des immeubles restructurés et intelligents avec des espaces de travail et des salles de réunion qui permettent d’observer des distances sanitaires comme ce qui est de plus en plus recherché par les services des ressources humaines.

Anne Vaneson-Bigorgne