• Partager sur :

« LES SALAIRES DE L’IMMOBILIER 2012 » ÉTUDE DE RÉMUNÉRATION HUDSON AON-HEWITT

Hudson et Aon Hewitt ont rassemblé leurs compétences pour mettre en relief les tendances en matière de rémunération et de recrutement de l’Immobilier. Cette étude – basée sur 6 000 données recueillies auprès d’une vingtaine de sociétés – détaille plus de 140 fonctions du secteur. Elle reprend les grandes tendances de l’année en terme de rémunérations des cadres dans l’immobilier. Les grilles de salaires s’accompagnent d’une analyse de l’attractivité du marché du recrutement en 2012, avant de dévoiler les perspectives 2013 de Laurent Derote, Directeur Hudson Immobilier & Construction.

Salaires dans l’immobilier : +3% en 2012

Les salaires de base ont continué à évoluer, d’environ 3 % cette année, même si de fortes disparités demeurent entre les fonctions, les filières et les salariés. Cela s’explique notamment par les dispositifs légaux existants comme l’intéressement et la participation (liés aux bons résultats de 2011) que les salariés ont perçus début 2012.

Les entreprises ont pratiqué des politiques de rémunération basées sur une individualisation croissante du salaire fixe et des révisions de salaire qui ne sont plus désormais systématiques (17 % n’ont eu aucune augmentation de salaire). En matière de rémunération variable, la tendance est liée aussi à la performance individuelle et utilisée essentiellement pour attirer des candidats.

L’immobilier du commerce et de la distribution : un secteur en berne

Cette année, certains métiers ont connu de fortes hausses. C’est le cas des postes de promotion immobilière régionale en résidentiel (soit 1/3 des missions de recrutement d’Hudson). A noter également, la poursuite d’une forte activité de recrutement au sein des directions immobilières des grandes entreprises utilisatrices depuis 2011.

Alors que d’autres enregistrent de fortes chutes : – 45% de recrutements dans l’immobilier du commerce et de la distribution, baisse dans les métiers des services immobiliers (conseils et commercialisateurs en immobilier d’entreprise, Property Manager), et dans les missions de recrutement chez les investisseurs institutionnels, qu’il s’agisse des français ou des étrangers.

Perspectives prévues pour 2013

Selon Laurent Derote, quatre hypothèses peuvent être envisagées pour 2013 mais pour l’heure, il semblerait que les trois premiers trimestres 2013 se caractérisent par une poursuite de l’attentisme actuel qui risque de s’accentuer, et par les grandes tendances suivantes :

– Les directions immobilières des grands utilisateurs devraient continuer à s’équiper pour optimiser leur coût immobilier et leur parc : recherche de postes de gestion de sites, techniques et de projets, juristes…

– La promotion immobilière résidentielle privée semble poursuivre ses recrutements, tout particulièrement en région (et notamment au sud de la Loire).

– Le logement social (ESH) et plus généralement d’économie sociale (groupes CIL) devrait poursuivre ses recrutements.

– Malgré la baisse actuelle dans ce secteur, les métiers des services et du conseil à l’immobilier (en particulier le property management et les activités d’AMO/MOD) vont continuer à recruter des professionnels confirmés.

De même pour les métiers de l’administration de biens, gestion locative et syndic de copropriété.

Pour Hudson, il paraît à ce jour difficile d’éviter le « coup de frein » en matière de recrutement dans l’industrie immobilière sur le court terme. En revanche, si les perspectives de l’industrie immobilière française restent favorables à moyen terme, elle devrait mieux se porter que d’autres secteurs de l’économie grâce à « ses moteurs », à savoir : l’insuffisance du parc de logements dans les grandes métropoles, la mise à niveau nécessaire des parcs résidentiels, d’entreprise et de commerce au regard du développement durable et de l’évolution des habitudes de consommation, la création des infrastructures de transport adaptées, les besoins en résidences services des étudiants, les seniors et cadres en mobilité, les besoins d’épargne à long terme des particuliers… l’immobilier restant toujours en France une valeur refuge.

A PROPOS DE HUDSON
Acteur mondial de premier plan, Hudson propose à ses clients, entreprises et candidats, des solutions efficaces et innovantes en gestions des talents : recrutement de cadres et de dirigeants, externalisation du processus de recrutement, talent management, contracting et eDiscovery.
Nous aidons nos clients comme nos candidats à optimiser leur performance en partageant avec eux notre expertise, notre connaissance solide de leurs marchés et métiers ainsi que des outils et techniques d’évaluation développées par notre département de R&D.
Avec plus de 2000 collaborateurs présents dans 20 pays, un réseau unique de millions de cadres, experts et dirigeants, nous disposons d’une capacité sans égale à mettre en relation talents et opportunités professionnelles en évaluant, recrutant, développant et mobilisant les meilleurs profils pour nos clients. Nous combinons envergure internationale, solutions RH novatrices et professionnelles avec une approche conseil sur-mesure pour aider entreprises et candidats à développer leur performance pour de meilleurs résultats.
Site institutionnel : www.fr.hudson.com

A PROPOS D’AON HEWITT
Leader mondial du conseil en management et administration des ressources humaines, Aon Hewitt aide les entreprises et les organisations à relever leurs défis les plus complexes en matière de capital humain et risques financiers associés. Aon Hewitt accompagne les entreprises dans la définition, la mise en œuvre et la gestion de leurs stratégies de ressources humaines, de retraite, de gestion d’actifs, de santé, de prévoyance, de rémunération et de management des talents. Aon Hewitt assure à ses clients un niveau de service exceptionnel et dispose d’un réseau intégré de plus de 29 000 professionnels présents dans 90 pays. Pour plus d’information sur Aon Hewitt :www.aon.fr