• Partager sur :

La véranda, une véritable plus-value pour une maison

Besoin d’une pièce en plus, envie d’apporter du charme à une maison, souhait d’extension, ou de pergola… les occasions de faire installer une véranda chez soi sont multiples !

Quelle que soit la raison qui motive la décision d’ajouter d’une véranda chez soi, cela confèrera au bien immobilier une plus-value pour les mètres carrés en plus et souvent un coup de cœur si la pièce est bien exploitée.

Autrefois les vérandas étaient plus destinées à créer un jardin d’hiver qu’à être avoir la fonction d’une pièce en plus et les matériaux employés étaient surtout du verre et du métal. Aujourd’hui, la finalité de la véranda a évolué et sa forme et les matériaux sont nombreux. Un tel espace permet d’agrandir la superficie habitable, donner de la lumière ou encore fermer une terrasse pout en profiter en toutes saisons.

En savoir plus sur la véranda est nécessaire avant de se lancer dans un projet : en effet, il est préférable de connaître les règles inhérentes à sa construction et à sa taille.

Les démarches préalables

Avant toute extension d’une habitation par une véranda, il est nécessaire, selon la superficie envisagée et selon le plan d’urbanisme de sa commune (PLU) de faire une simple déclaration préalable de travaux ou une demande de permis de construire. Une véranda de moins de 20 m² permet de limiter les démarches administratives légales. Par ailleurs, la surface de plancher totale d’une maison, véranda comprise ne doit pas dépasser 150 m², quelle que soit la superficie au sol de la véranda. Si l’emprise au sol dépasse cette superficie, il faut alors faire appel à un architecte.
Il faut savoir également que l’augmentation de superficie habitable si elle excède 20 m² entraînera une hausse de la taxe d’habitation tant qu’elle est encore en vigueur et de la taxe foncière.

Comment choisir sa véranda ?

Plusieurs critères entrent en ligne de compte à commencer par la superficie envisagée et le budget que l’on veut y consacrer. En fonction de la maison initiale, des travaux annexes peuvent être nécessaires tels que de la maçonnerie, de la plomberie, de l’électricité notamment et selon les matériaux souhaités, le prix peut varier du simple au triple.

Quel prix au m² ?

Il faut compter entre de 300 à 1 200 euros/m² pour une véranda en PVC, entre 900 et 1 800 euros/m² pour une structure en aluminium, de 1 300 à 2 600 euros/m² pour une véranda en bois et entre de 1 000 et 3 000 euros pour une ossature en fer forgé.

Optimiser les performances énergétiques d’une véranda

Grâce aux différents matériaux de construction possibles, une véranda peut dorénavant une isolation performante quelle que soit la saison. Baies vitrées ou vitres à isolation renforcée, orientation étudiée de façon à optimiser cette pièce en plus, isolation de la construction sur laquelle la véranda va prendre appui

Outre la plus-value que la véranda confère à une habitation, au quotidien, elle permet de profiter d’un espace à vivre supplémentaire, d’une ouverture sur un jardin, d’y installer une salle de jeu d’appoint pour les enfants ou un bureau non prévu en raison du télétravail qui s’est imposé dans la vie professionnelle depuis deux ans que la crise sanitaire liée à la Covid 19 a fait son apparition.

Anne Vaneson-Bigorgne  

Crédit photo : Vie & Véranda