• Partager sur :

EPARECA fils Evalue l’action et l’avenir Prépare

Lors de son Conseil d’Administration du 7 novembre dernier, Epareca a abordé trois points majeurs :

le bilan positif de l’évaluation réalisée 3 ans après revente de ses centres commerciaux ;
le budget 2013 de l’établissement ;
la mise en étude de deux nouvelles opérations.

1. Vente des centres commerciaux : 3 ans après, le succès se confirme

EPARECA confie systématiquement à un expert indépendant une mission d’évaluation de ses centres commerciaux 3 ans après leur revente à un investisseur privé. Cette évaluation porte sur l’activité commerciale, la diversité de l’offre et sur l’évolution de l’emploi en se fondant sur le point de vue des habitants, des commerçants et des communes. En 2012, c’était le tour des centres Briet Laënnec à Hem (59) et Kennedy Villejean à Rennes (35), tous deux vendus en 2009.

Le centre commercial Briet Laënnec à Hem (59)
Le centre a été revendu au groupe Brilhac qui est satisfait de cet investissement. Plusieurs facteurs témoignent de la pérennité de son succès : les commerçants n’ont pas changé, les activités se sont stabilisées. Certains commerçants prévoient des travaux d’extension et de modernisation. L’enquête fait ressortir une fréquentation importante. Le site se maintient en parfait état et le niveau de satisfaction de la clientèle est excellent.

Le centre commercial Kennedy Villejean à Rennes (35)
Epareca a revendu ses parts au groupe SODES (les autres investisseurs sont la Caisse des Dépots et le Crédit Agricole). Le bilan après trois ans est très positif : le centre répond bien à la demande de besoins courants et capte une clientèle assez large. La composition de l’offre est quasiment optimale avec la perspective de l’implantation d’une boucherie. La clientèle est composée majoritairement de personnes seules, venues à pied et plutôt jeunes ce qui s’explique par la proximité de l’université. Les clients interrogés n’expriment aucun point faible. Les activités sont stabilisées, pas de changement majeur depuis le retrait d’Epareca.
Le groupe SODES est très satisfait : il s’est d’ailleurs ensuite porté candidat pour le rachat des centres de Trappes et d’Angoulême.

2. Le budget 2013 est approuvé
L’exercice d’élaboration du budget 2013 a été conduit en avance par rapport aux années antérieures et permet d’envisager sereinement l’année prochaine qui sera marquée par une activité toujours très soutenue.
Si le budget de fonctionnement est réduit de 5 % témoignant d’un souci d’économie, les montants affectés aux études sont confortés, en hausse de 100 K€, pour mieux répondre aux attentes des collectivités territoriales et préparer les projets futurs. Epareca prévoit en outre de livrer 7 nouveaux centres en 2013 ce qui est un record dans l’histoire de l’établissement :
La Devèze à Béziers, les Combes à Chambéry, les Mordacs à Champigny, les Vergnes à Clermont-Ferrand, Bernon à Epernay, Clodion Torcatis à Perpignan et Chasse Royale à Valenciennes.
Cela est rendu possible grâce à la dotation de l’Etat (ministère du commerce, de l’artisanat et du tourisme) qui devrait apporter environ 7 M€ à Epareca en 2013 ainsi qu’au produit de la revente de 7 centres commerciaux parvenus à maturité pour environ 10 M€ de recettes.
En 2013, une vingtaine d’opérations seront en cours de réalisation. Les travaux de préparation du prochain contrat triennal à conclure entre EPARECA et l’Etat permettront de définir les conditions dans lesquelles de nouveaux projets pourraient être décidés.

3. Deux nouvelles études engagées à Laxou et Saint-Malo
Suite à la saisine des collectivités, le Conseil d’Administration d’Epareca a décidé des études sur les communes de Laxou et Saint-Malo.
La Cascade à Laxou (54)
Le centre commercial de la Cascade accueille un vaste centre commercial qui va faire l’objet d’une restructuration déjà décidée. Pour rendre l’opération réalisable, Epareca lance une étude complémentaire, à la demande du Grand Nancy, afin d’envisager l’intégration éventuelle d’un programme de bureaux dans l’opération commerciale. L’étude portera sur l’analyse de la demande et de l’offre en immobilier pour définir la superficie susceptible être intégrée au projet.

La Découverte à Saint-Malo (35)
A la suite du départ de l’enseigne Lidl, la ville a décidé de repenser l’organisation du centre commercial. Bouygues Immobilier doit y construire une opération mixte comportant 64 logements et 550 m2 de commerces. La collectivité souhaite qu’Epareca l’accompagne pour définir les conditions de réinstallation d’une moyenne surface alimentaire qui conditionne le bon aboutissement de l’ensemble de l’opération. Fidèle à sa vocation de catalyseur des investissements privés, Epareca conduira un diagnostic commercial interne et lancera un appel à projets auprès des principaux groupes de distribution.

Créé en 1998 en application de la Loi du Pacte de Relance pour la Ville, Epareca est l’établissement national public d’aménagement et de restructuration des espaces commerciaux et artisanaux. Sa mission est d’accompagner les collectivités locales dans la reconquête de leurs zones commerciales et artisanales de proximité, au sein des quartiers en difficulté. Il intervient en qualité de promoteur, d’investisseur et d’exploitant de centres commerciaux de proximité.
En redonnant vie au commerce et à l’artisanat au coeur de ces quartiers, l’établissement contribue à apporter du confort aux habitants et à recréer durablement du lien social. A ce jour, plus d’une centaine d’opérations sont traitées ou en cours sur tout le territoire.