• Partager sur :

Comment faire des économies d’énergie chez soi en 10 conseils ?

Il y a dans chaque foyer un nombre insoupçonné d’appareils électriques, électroniques et connectés dans toutes les pièces d’un logement ou presque.

Entre sur-équipement, appareils dépassés, manque d’entretien, gaspillage… les axes de progrès en matière d’économies d’énergie sont grands ! Et pourtant quelques éco-gestes quotidiens simples peuvent permettre de faire la différence et de réduire la facture électrique chez soi, et ce qui est bon pour le budget d’un ménage en matière d’économies énergétiques est également bon pour la planète !

Info de l’immo vous donne des conseils pour réaliser des économies d’énergie : cela peut se résumer en 10 idées lumineuses !

  1. Faire le point sur la consommation d’électricité en regardant sa facture annuelle et en faisant la chasse à ce que l’on appelle les consommations fantômes.
  2. Éteindre les veilles : le règlement européen prévoit une limite de la puissance à 0,5 W pour certains appareils qui demeure souvent à 2 W pour ceux qui sont connectés à Internet ou encore à des réseaux de données. Couper les veilles permet de réduire sa facture d’électricité (hors chauffage) jusqu’à 10 % tout en préservant le matériel. Laisser en veille ses équipements audiovisuels et informatiques, ses appareils de cuisson et le petit électroménager n’a pas d’utilité, en revanche la veille d’un lave-linge et lave-vaisselle servent notamment à la détection des fuites d’eau. Pour exemple : une box Internet qui reste allumée 24 h sur 24 peut consommer plus de 200 kWh par an (autant que le lave-linge). Le conseil judicieux est d’utiliser des multiprises à interrupteur pour mettre sous tension et éteindre plusieurs appareils en même temps ou encore d’opter pour des prises « intelligentes » qui détectent les appareils en veille et les arrêtent automatiquement.
  3. Choisir des appareils électriques moins énergivores quand il faut les remplacer. Il suffit de vérifier l’étiquette énergie et de choisir des appareils bien classés car chaque différence d’une classe représente de 15 à 20 % d’économie.
    1. Entretenir le linge sans dépenser trop d’électricité en privilégiant le programme « Eco » (différent du programme « rapide ») s’il y en a un. Même si les temps de trempage et de lavage durent plus longtemps, l’eau est moins chauffée, or c’est le chauffage de l’eau qui consomme le plus d’électricité. Il est conseillé de ne pas utiliser l’option demi-charge qui existe sur certains appareils : elle consomme moins d’eau mais autant d’électricité, donc autant que faire se peut on lance une machine lorsqu’il y a suffisamment de linge pour remplir le tambour. En matière de séchage, il est préférable de laisser sécher son linge à l’air libre quand cela est possible, car le sèche-linge reste un appareil ménager énergivore ou d’opter pour un sèche-linge qui s’arrête automatiquement quand le linge est sec et de bien le faire essorer votre linge avant de le mettre dans le sèche-linge. Nettoyer le filtre à peluche est aussi un détail qui a son importance pour le bon fonctionnement de l’appareil.
  4. Cuisiner de façon responsable : l’un des premiers réflexes à adopter est de couvrir les casseroles et les poêles avec un couvercle pour une cuisson plus rapide et réduire d’environ 25 % la consommation d’énergie. La cocotte-minute selon le type de cuisson souhaité est plus économique grâce à son temps de cuisson plus court. Lorsque l’on souhaite réchauffer un plat déjà cuisiné, le four à micro-ondes est plus rapide et consomme moins d’électricité qu’un four traditionnel même à chaleur tournante. Les plaques de cuisson à induction permettent de réaliser des économies d’électricité de 30 à 50 % par rapport des plaques électriques ou en vitrocéramique.
    Quelques conseils économiques : couper le four ou les plaques un peu avant la fin de la cuisson, le temps que la température baisse, le plat aura fini de cuire ; lancer une pyrolyse pour nettoyer son four à la fin d’une cuisson, plutôt que lorsqu’il est froid ; faire bouillir de l’eau avec une bouilloire plutôt qu’au four à micro-ondes ou dans une casserole.
  5. Optimiser l’utilisation des appareils produisant du froid qui sont plutôt énergivores. Pour optimiser leur fonctionnement, il est conseillé de placer un réfrigérateur et un congélateur dans une pièce non chauffée ; de les dégivrer et de les nettoyer régulièrement ; de vérifier et de nettoyer leurs joints de temps en temps et de choisir un appareil à la taille dont on a réellement besoin car un petit réfrigérateur rempli consomme moins qu’un grand réfrigérateur à moitié vide.
  6. Diminuer au maximum l’électricité consommée pour s’éclairer : il suffit d’éteindre systématiquement les lumières en sortant d’une pièce et celles qui sont inutiles. Remplacer au fur et à mesure les ampoules par des LED qui consomment peu d’électricité et durent jusqu’à 40 000 heures. Attention à limiter les LED de décoration qui n’éclairent quasiment pas mais consomme de l’électricité. En matière d’aménagement et de décoration, il est conseillé de privilégier les couleurs claires pour les murs et sols parce qu’elles réfléchissent mieux la lumière que les couleurs sombres et de placer fauteuils, canapés et bureaux près de fenêtres afin de profiter le plus possible de la lumière naturelle. Pour l’extérieur, les solutions d’éclairages solaires sont performantes et économiques. Détail auquel on pense trop peu souvent : dépoussiérer les ampoules et les abat-jours de temps en temps !
  7. Réduire la consommation d’électricité du chauffe-eau :  il est possible d’installer un télérupteur pour faire fonctionner son chauffe-eau pendant les heures creuses si l’on a opté pour ce type de contrat. Bon à savoir : la température idéale est comprise entre 55 et 60 degrés ; des robinets thermostatiques permettent de faire couler l’eau directement à la température désirée et isoler son chauffe-eau et les tuyaux évitent une trop grande déperdition de chaleur.
  8. Economiser sur le chauffage électrique : la clef d’un logement chauffé de cette façon est l’isolement qui permet de réduire jusqu’à 30 % la consommation d’électricité. Parmi les économies faciles à réaliser : fermer ses rideaux et ses volets quand on est absent afin de garder la chaleur ; contrôler voire programmer la température dans les différentes pièces car degré de moins permet d’économiser jusqu’à 7 % d’électricité. On conseille en général 19 degrés dans les pièces à vivre et 17 à 18 dans les chambres.
  9. Faire des économies d’électricité grâce aux objets connectés

Quel que soit son habitat il est possible de faire des économies d’électricité de façon significative sur plusieurs postes énergivores.

Anne Vaneson-Bigorgne