• Partager sur :

Comment devenir propriétaire d’un bien neuf à Toulouse ?

De façon générale, acheter dans le neuf présente des avantages non négligeables qu’il s’agisse d’un investissement locatif ou d’une résidence principale en plus des garanties légales. Pour autant, comment choisir le bien adéquat et sa localisation ?

Lorsque l’on achète un bien immobilier neuf, il est nécessaire de tenir compte de plusieurs étapes qui vont aussi bien de la capacité d’achat qu’au montage financier, en passant par le type d’organisme prêteur, le genre de bien et sa localisation, etc. En effet, il faut tout examiner pour monter un dossier solide et choisir un bien qui réponde du mieux possible au cahier des charges que l’on s’est fixé. Pour trouver un logement neuf à Toulouse par exemple, selon le secteur géographique voulu, le type de logement, son orientation, l’envie d’un jardin ou d’un balcon, les services souhaités à proximité (écoles, moyens de transports, commerces, espaces verts …), il n’est pas inutile d’avoir recours à un spécialiste du marché neuf au plan local pour gagner du temps dans les recherches, notamment.

Les avantages de l’immobilier neuf

Acheter un bien neuf consiste à acquérir une propriété nouvellement construite ou en cours de construction, qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement. L’achat d’un bien immobilier neuf présente un certain nombres d’avantages tels que la possibilité d’acheter sur plan et de faire appel à un architecte pour aménager l’espace avec des matériaux neufs qui respectent les dernières normes en matière de performances énergétiques et d’isolation,

Bien situé, bien desservi en matière de transports en commun, parfaitement équipé, il est moins coûteux que l’ancien, et bénéficie de frais financiers réduits et de prêts adaptés en plus d’apporter du confort à toute la famille ainsi que des avantages fiscaux.

Les garanties d’un achat immobilier neuf

En outre, si le bien est acheté sur plan, il vous offre toutes les garanties nécessaires car il est sécurisé et strictement encadré par la loi. En effet, se porter acquéreur dans le neuf permet de bénéficier de 3 garanties qui couvriront son acquisition sur des durées différentes.

Il s’agit des garanties :

  • de parfait achèvement : tout défaut révélé après la livraison du logement doit être pris en charge par le constructeur, dans un délai d’un an à compter de la fin des travaux ;
  • biennale : si des équipements inclus dans le logement connaissent des ratés pendant les 2 années qui suivent la livraison, ils doivent être changés ou réparés ;
  • et enfin la garantie décennale qui comme son nom l’indique couvre l’acquéreur pendant 10 ans, des dommages qui touchent à la structure de son logement ou qui le rendent inhabitable : ces dommages doivent être réparés par le constructeur dans les 10 ans que courent cette clause.

Un bien neuf sur plan ou déjà construit ?

Il reste encore à arbitrer entre un bien neuf sur plan ou lui préférer un bien achevé. L’achat d’immobilier neuf sur plan s’appelle dans le jargon du métier de la VEFA (vente en état futur d’achèvement) : la construction n’est pas encore commencée, lorsque le promoteur lance la commercialisation de son programme immobilier.

La vente « clé en main » d’un bien terminé permet d’acheter dans le neuf tout en visitant un logement dont la construction s’est achevée récemment. La seule condition, c’est que le logement n’ait pas été occupé. Pour vous assurer que la construction a été faite dans les règles, le constructeur doit vous transmettre :

  • Le permis de construire ;
  • Le certificat de conformité ;
  • Les attestations d’assurance constructeur (l’assurance couvre le logement pendant 10 ans à compter de l’achèvement des travaux) ;
  • Le procès-verbal de réception de votre bien immobilier.

Quid de la fiscalité d’un achat immobilier neuf ?

Un tel achat permet de bénéficier de plusieurs avantages financiers, à la fois sour forme d’aides au financement de son acquisition, mais également sous la forme d’une réduction des frais annexes obligatoires relatifs à toute vente immobilière comme :

  • Le prêt à taux zéro, qui permet le financement d’une partie du crédit immobilier grâce à un prêt aidé et qui est soumis à des conditions de ressources ;
  • Des frais d’acquisition réduits : les frais de notaire oscillent entre 2 et 3 % pour un achat d’immobilier neuf, contre 7 à 8 % pour un achat dans l’ancien.
  • Pas de TVA : les prix TTC des logements neufs intègrent déjà la TVA, et c’est au vendeur de reverser ensuite le montant de la taxe. Ce n’est pas le cas dans l’ancien.
  • L’exonération de la taxe foncière pendant les 2 premières années fiscales à compter de la fin des travaux.

Selon l’utilisation finale du bien, s’il s’agit d’un investissement locatif, des incitations fiscales sont également prévues pour agrémenter encore l’intérêt du logement acheté.

Anne Vaneson-Bigorgne

 

Crédit photo : Trouver un logement neuf.com