Comment aménager une agence immobilière de façon accueillante ?

Commercialiser des biens immobiliers à la vente ou à la location est un métier pour lequel les agents immobiliers et responsables d’agence se forment afin d’obtenir la carte professionnelle délivrée par la préfecture. En outre ils doivent satisfaire à la loi Hoguet qui régit les obligations de la profession depuis 1970 qui a été révisée par les lois Alur en 2014 et Elan en 2018.

Pour autant être en règle et détenir les autorisations et les garanties légales n’auront pas ou si peu d’impact sur l’agencement d’une agence et le fait qu’au premier regard posé sur la vitrine et l’intérieur s’il est visible de la rue, un acheteur ou un vendeur entrent et poussent la porte !

Un agencement qui attire le regard

La réplique dans le film 7 ans de séduction d’Olivier Geary « on a [sic] qu’une seule fois la chance de faire une bonne première impression » peut aussi prendre tout son sens pour des lieux et pas uniquement pour des personnes.

Le design de la vitrine, la façon de présenter les biens en vitrine, la décoration visible depuis la rue, une belle banque d’accueil, un bouquet de fleurs bien proportionné et positionné à un endroit qui le met en valeur… sont des éléments qui ont leur importance pour attirer l’attention des passants dans un premier temps et les faire s’arrêter dans un second.

Un aménagement bien étudié

Un tableau ou une reproduction du quartier au XIXe siècle, une œuvre d’art d’un artiste local… sont aussi des idées pour ancrer une agence dans la vie économique d’un quartier par exemple en plus de concourir à la décoration du lieu.

Le choix du mobilier, outre la banque d’accueil, donne le ton de l’agence. Le mieux est de faire en sorte qu’il y ait une unicité dans la décoration et l’équipement. Des partis pris peuvent donner une ambiance assumée en matière de design, de modernité, d’écoresponsabilité, etc.

La façon dont les bureaux ou les open spaces sont agencés entre ce qui est visible et ce qui ne l’est pas peuvent également influer sur l’impression donnée quand un ou des futurs vendeurs ou acheteurs poussent la porte.

Des plantes vertes en plastique ne seront pas forcément du meilleur effet notamment ! Des cadres de travers, des vitrines avec des traces de doigt, de la poussière dans des angles… tout à son importance. Et ne dit-on pas que le diable se cache dans les détails mais aussi que le mieux est l’ennemi du bien !

L’essentiel reste probablement que lorsqu’on passe devant une agence, on ait envie d’y entrer pour une annonce qui retient l’attention… et peut-être aussi un peu pour le cadre du lieu !

Anne Vaneson-Bigorgne

Publié le 22 mai 2024
NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières actualités

Plan du site