• Partager sur :

Avocat en droit immobilier : quand y faire appel ?

Dans la sphère juridique, s’il est un domaine qui nous concerne tous c’est bien le droit de l’immobilier. En effet, que l’on soit propriétaire, locataire, occupant à titre gratuit ou autres, on peut tous, à un moment donné, se poser des questions concernant un bien immobilier ou avoir besoin de conseil en matière de loyer impayé, de charges récupérables, d’investissement locatif, de montage financier via une SCI, etc.

Le recours à un avocat en droit immobilier constitue alors le moyen le plus sûr d’obtenir une réponse pertinente.

Propriétaire ou locataire ?

Au 1er janvier 2018, 58 % des Français de métropole étaient propriétaires de leur résidence principale. L’achat, la vente, l’héritage, la gestion locative (problème de loyers impayés) ou encore la construction de ce bien peuvent être source de questionnement, de stress, voire de conflit (avec les différents intervenants).

Le locataire de son bien peut également se retrouver dans une situation compliquée. Le bailleur doit lui garantir une jouissance paisible du bien pendant toute la durée du bail. Malheureusement cette jouissance peut être troublée, par le bailleur ou encore par un tiers. Qu’il s’agisse d’un trouble de fait (bruit, vol, travaux rendant l’usage des lieux compliqué, etc.) ou d’un trouble de droit (servitude, revendication de propriété, etc.), des solutions et des voies de recours existent.

Quelle que soit la situation

L’avocat en Droit immobilier est alors là pour vous apporter du soutien dans vos démarches. Si le mot « avocat » peut faire peur, il ne s’agit pas forcément d’aller jusqu’à entamer une procédure. Une simple consultation pour exposer la situation et recueillir un avis sur ce qu’il est possible de faire peut suffire. Un courrier rédigé par un professionnel à l’intention de l’auteur du trouble, au locataire qui ne paye pas ses loyers ou à l’entreprise en charge des travaux aura sûrement un impact plus important que s’il est rédigé directement par le propriétaire ou le locataire.

Si cela ne résout pas le problème, il peut être nécessaire d’aller plus loin avec un acte officiel ou encore la saisine d’une juridiction.

Le recours à un avocat

Certaines situations peuvent sembler inextricables, des situations compliquées. Les conseils et l’appui d’un professionnel sont là pour les simplifier. En effet plutôt que de tâtonner ou de s’angoisser, le recours à un avocat est l’assurance d’être guidé au mieux et d’avoir les réponses les plus justes et les mieux adaptées au problème rencontré. Par ailleurs, la rédaction de certains actes ou encore, si la procédure doit aller plus loin, la saisine d’une juridiction par exemple, ne peuvent être faits que par un professionnel du droit.

Consulter un avocat n’est donc pas forcément synonyme de procédure longue et fastidieuse. Cela peut au contraire éviter que la situation ne s’envenime et permettre une résolution rapide. Il ne faut donc pas hésiter à lui poser des questions et à s’informer sur ses droits et les différentes possibilités plutôt que de rester seul face à un problème qui peut devenir lourd à gérer au quotidien. Lorsque l’on rencontre une difficulté ce type de consultation est au contraire un bon moyen de s’assurer plus de sérénité dans la gestion de son bien immobilier.

Lauriane Déchelette