Investissement immobilier
  • Partager sur :

Acheter un bien immobilier en zone rurale : bonne ou mauvaise idée ?

Le marché de l’immobilier rural offre de belles opportunités. Il semble d’ailleurs avoir connu un regain d’intérêt avec la crise sanitaire liée au coronavirus. En effet, la pénurie de logements dans les grandes agglomérations pousse de plus en plus d’investisseurs à se tourner vers les zones rurales, que ce soit pour s’offrir une résidence principale ou secondaire, ou pour investir dans le locatif. Cependant, est-ce une bonne ou une mauvaise idée d’acheter un bien immobilier à la campagne ?

Adopter la bonne stratégie d’investissement immobilier

Si vous souhaitez rendre votre investissement en zone rurale rentable, vous devez adopter la bonne stratégie. Toutefois, pour mettre de votre côté toutes les chances de réussite, nous vous recommandons de faire recours à des professionnels. Par exemple, une agence immobilière à Saint-Hilaire-de-Riez vous aidera à cibler les meilleurs quartiers du Pays de la Loire où il fait bon investir. Un investisseur débutant gagnerait plus à miser sur le cashflow, au risque de manquer de crédit ou de se trouver rapidement à court de liquidités. En outre, le cashflow vous permettra de compenser d’éventuelles pertes au moment de la vente, au cas où vous seriez obligé de revendre en dessous du prix d’achat.

Par ailleurs, en investissant dans une zone rurale ou dans une petite ville, vous pouvez prétendre à un cashflow plus élevé. Il s’agit même d’un impératif, puisque vous savez à l’avance que vous aurez du mal à trouver un acquéreur. Un investisseur expérimenté possède en général de la trésorerie qui lui provient de ses investissements en cashflow et/ou de la revente de l’un de ses biens. Il pourra alors se servir de ses revenus pour acquérir des biens immobiliers dans des zones plus attractives. En d’autres termes, acheter un bien immobilier en zone rurale peut être un bon moyen de se constituer le capital nécessaire pour investir dans les grandes villes. Dans ces dernières, le prix de l’immobilier tend à augmenter. Mieux, avec l’aide d’une agence immobilière, il vous sera très facile de trouver un acquéreur dans une ville, en raison de la demande qui est largement supérieure à l’offre.

Devenir propriétaire à un prix attractif

Les biens immobiliers coûtent bien plus cher en ville qu’en zone rurale. Ce phénomène touche surtout les appartements, qui peuvent coûter jusqu’à 35 % moins cher que dans une zone urbanisée. Les maisons, quant à elles, coûtent environ 20 % moins cher à la campagne. La même tendance s’applique aux loyers. Toutefois, en zone rurale, il est plus rentable d’investir dans une maison que dans un appartement. Par ailleurs, selon une étude récente, les zones rurales auraient tendance à se repeupler au cours ces cinq dernières années. Par conséquent, même si la demande locative est plus faible qu’en ville, elle reste présente et est même entretenue par la baisse significative de la construction. Vous n’aurez donc aucun mal à trouver un locataire, ce qui vous permettra de rentabiliser votre investissement. Les zones rurales offrent un autre avantage non négligeable : un niveau de concurrence peu élevé. Ceci est dû au fait que la grande majorité de ces communes sont situées en zone Pinel C. Elles attirent donc très peu de promoteurs de programmes immobiliers.

Tirez profit de la location saisonnière

Vous souhaitez acquérir une résidence secondaire dans une zone rurale ? Un bon moyen de rentabiliser votre investissement serait de louer votre logement à des vacanciers lorsqu’il est inoccupé. Vous pourrez ainsi vous servir de vos revenus locatifs pour assurer les charges : impôts, entretien, factures, frais de l’agence immobilière, etc. Par ailleurs, les revenus locatifs saisonniers sont considérés comme des bénéfices industriels et commerciaux. De ce fait, vous n’êtes imposé que sur la moitié de vos recettes, tant que leur montant ne dépasse pas 70 000 €. En outre, si vous choisissez un régime réel d’imposition, certaines de vos charges seront également prises en compte.

Investissement immobilier en zone rurale : quels sont les risques ?

Avant d’acheter un bien immobilier dans une zone rurale, nous vous recommandons de bien vous renseigner sur sa rentabilité locative. De fait, la plupart de ces communes étant classées en zone C Pinel, il n’est pas possible de profiter de cet avantage fiscal pour amortir son investissement locatif. Par ailleurs, dans certaines zones rurales, la demande locative est très faible. C’est un phénomène que l’on observe souvent dans les communes rurales qui sont très éloignées des agglomérations et mal desservis.

Les logements situés en zone rurale nécessitent bien souvent des travaux d’aménagement en vue d’en élever le standing. Le montant des travaux à effectuer est donc à considérer même s’ils sont déductibles de vos revenus fonciers ou locatifs. Il est donc impératif de vérifier la qualité de l’appartement ou de la maison afin de vous assurer de sa rentabilité une fois qu’il sera rénové. En définitive, est-ce une bonne idée d’acheter un bien immobilier en zone rurale bonne ou mauvaise idée ? On pourrait répondre par oui. De fait, investir dans une zone rurale ou dans une petite ville présente quelques avantages. Toutefois, il faut bien établir sa stratégie et éviter de faire un investissement en rase campagne.