• Partager sur :

Sotheby’s International Realty : « Les Colombières », une propriété historique importante mise en vente aux enchères privées sous scellées (1/2)

Côte d’Azur Sotheby’s International Realty met en vente le légendaire chef-d’oeuvre conçu par Ferdinand Bac.

Propriété datant du début du XXe siècle conçu par le petit-neveu de Napoléon Jardins paysagés classés Monument Historique Restauré avec goût par un grand patron international de renom
Une première en Europe pour Sotheby’s : Une vente aux enchères privées sous scellées.

Prix de réserve attractif de 9.9 M€ (prix de vente initial 22 M€)

Sotheby’s International Realty France – Monaco, leader en France et à Monaco pour la vente d’immobilier de prestige avec plus de 50 bureaux, annonce la mise en vente aux enchères privées sous scellées du domaine « Les Colombières », le légendaire chef-d’oeuvre conçu par Ferdinand Bac, petit-neveu de Napoléon par son agence locale Côte d’Azur Sotheby’s International Realty.

Ferdinand Bac,artiste, paysagiste et petit-neveu de l’empereur Napoléon
Ferdinand-Sigismond Bach, dit Ferdinand Bac, est né à Stuttgart (Allemagne) le 15 août 1859, de Karl Philipp Heinrich Bach, fils illégitime du prince Jérôme Bonaparte, roi de Westphalie (et frère de l’empereur Napoléon I), et Sabina Ludovica de Stetten, fille du baron Sigismund-Ferdinand Stetten. En tant que petit-neveu de Napoléon Ier et cousin au second degré de Napoléon III, il a été élevé en marge de la cour impériale de la France du Second Empire à Paris où il fit ses études de dessin à l’école des Beaux-Arts, puis à l’atelier du peintre Bastien Lepage. Il fût rapidement introduit dans la haute société parisienne et devint un artiste à la mode, comptant parmi ses amis de grands noms tels que Richard Wagner, Victor Hugo, Guy de Maupassant, ou Giuseppe Verdi.

La création du domaine « Les Colombières »

Après s’être fait un nom comme caricaturiste, écrivain et éditeur, Ferdinand Bac découvrit sa vocation de paysagiste tard dans sa vie. Avant la Première Guerre mondiale, Bac avait déjà travaillé sur la transformation des propriétés de Marie-Thérèse de Croisset à Grasse et de la comtesse de Beaumont on Cap Ferrat. Cependant, sa commission la plus importante fut celle de ses amis Émile et Caroline-Octavie Ladan – Bockairy. En 1920, ils firent l’acquisition du domaine « Les Colombières » à Menton, suite à la recommandation de Bac, et ils l’invitèrent à vivre avec eux afin de reconstruire et agrandir le bâtiment.

La transformation totale de la maison s’inspira de ses souvenirs de voyages dans différents pays méditerranéens, comme l’Italie, l’Espagne et le Maroc. Bac n’a pas seulement peint les fresques de la maison et conçu le mobilier moderniste, mais a aussi dessiné le jardin avec ses magnifiques arrangements botaniques, ses pavillons enchanteurs, ses colonnades, ponts et jardins secrets.

Renaissance de la légende

« Les Colombières » sont restées dans la famille Ladan – Bockairy jusque dans les années 90 et connu une histoire mouvementée au cours de ses 5 dernières décennies, ayant servi, entre autres, de maison de convalescence pour les soldats italiens après la Seconde Guerre mondiale et de chambres d’hôtes plus tard. La propriété a été acquise en 1995 par Michael et Margaret Likierman aux derniers descendants directs du propriétaire d’origine, puis minutieusement restaurée sur une période de 5 ans.

Michael Likierman fut le P-DG et fondateur de la chaîne de meubles « Habitat » (France), ainsi que le cofondateur et copropriétaire des chaînes de « Grand Optical », « Solaris » et « Photo Station », exploitant des centaines de magasins dans des dizaines de pays, avec un chiffre d’affaires annuel combiné de plus de 1 milliard de dollars. Il est chevalier de la Légion d’honneur française et collectionneur avisé.
Aucun effort et aucune dépense n’ont été épargnés pour rendre à cette propriété son importance et sa gloire d’origine, en employant l’aide de Jean-Yvan Yarmola, architecte en chef des Monuments Historiques, du sculpteur contemporain tchèque Ivan Theimer, de l’architecte Bernard Camous, et du paysagiste Arnaud Maurières.