bien squatté
  • Partager sur :

Que faire pour vendre un bien squatté ?

Lorsque l’on fait face au squat de son bien, il peut parfois être difficile et très long d’obtenir gain de cause auprès de la justice. Un long combat que certains n’auront parfois ni l’énergie ni l’envie de mener c’est pourquoi le rachat de bien squatté peut s’avérer être une solution à envisager.

Comprendre le squat

Avant de parler de rachat de bien squatté, il est utile de faire une piqure de rappel sur le squat et les défauts de la loi qui peuvent mettre certaines personnes dans des situations très complexes. On parle de squat lorsqu’un ou plusieurs individus occupent un bien qui ne leur appartient pas, qu’ils auront pénétré par effraction ou non et qu’ils refusent de quitter. Les maisons en chantier ou encore les biens tels que les résidences secondaires font souvent l’objet d’un squat puisque personne ne s’en occupe parfois sur de longues périodes. Évidemment, lorsque l’on constate que son bien est squatté, il convient de ne surtout pas intervenir soi-même et de contacter les forces de l’ordre qui pourront alors déloger les squatteurs. Le problème, c’est que passé un délai de 48 heures, c’est toute une procédure judiciaire qui doit être lancée. Les squatteurs connaissent bien les lois et ont donc bien souvent de quoi prouver qu’ils occupent les lieux depuis plus de 48 heures. À ce moment-là, les forces de l’ordre ne peuvent plus intervenir et il devient impossible de récupérer son bien avant la fin de la procédure judiciaire qui pourra durer plusieurs mois. Une véritable problématique pour les propriétaires qui se retrouvent pieds et poings liés, sans possibilités de pénétrer dans leur domicile ni de faire quoi que ce soit en attendant qu’une décision de justice soit prise. Dans ce cas, il est donc possible de se retrouver sans domicile ou de faire face à une véritable perte de revenus si l’on avait l’habitude de louer sa résidence secondaire par exemple (plus d’informations sur le sujet sur le blog Immoz). Une situation très sensible qui peut causer de véritables dommages psychologiques pour les propriétaires se voyant déposséder de leur bien et impuissants face à une telle situation.

Envisager le rachat de bien squatté

Nous l’avons dit, passé un délai de 48 heures, seule une procédure judiciaire peut être en mesure de mettre en place les actions nécessaires pour déloger les squatteurs. En attendant, ces derniers vivent sur place en toute impunité, bien souvent au milieu des affaires du propriétaire qui aura parfois du mal à se réapproprier ses biens une fois que la justice aura fait son travail. Qui plus est, la procédure peut être extrêmement longue et durer plusieurs mois (un article sur le sujet ici), trouver une solution rapide peut alors s’avérer nécessaire et c’est notamment ce que propose le rachat de bien squatté.

Le rachat de bien squatté peut donc être une solution qui permette de se débarrasser du problème et de passer à autre chose. En effet, certaines entreprises proposent le rachat de bien squatté. Une fois le bien racheté, c’est elles qui se chargeront des procédures d’expulsions, de la remise en état des lieux pour enfin en effectuer la revente. Le propriétaire peut donc opter pour le rachat de bien squatté et profiter d’une opportunité unique de se débarrasser de son bien rapidement. Une évaluation de la valeur du bien et une signature plus tard, le rachat de bien squatté sera effectif et il sera alors possible de passer à autre chose et de ne plus se soucier ni des squatteurs, ni de la procédure judiciaire ou encore de l’état de son bien.