• Partager sur :

Observatoire AVendreALouer / OpinionWay : Chômage et précarité de l’emploi entravent cette année l’accession à la propriété

Pour la cinquième année consécutive, AVendreALouer.fr (http://www.avendrealouer.fr), accélérateur de rêves immobiliers et l’un des leaders des sites d’annonces de professionnels, a interrogé les Français avec le concours d’OpinionWay sur leur logement et l’immobilier. Difficultés économiques, progression du chômage… l’Observatoire relève les inquiétudes des Français.

Etre propriétaire aujourd’hui, c’est avant tout s’assurer d’avoir un toit à la retraite

Dans un contexte économique des plus tendus, les Français s’inquiètent de l’avenir et pensent avant tout à la sécurité de leurs vieux jours. Parmi les trois principales raisons qui les ont poussés à l’achat, 52% des Français propriétaires déclarent vouloir être sûrs d’avoir un toit à la retraite, un chiffre en progression de 3 points par rapport à l’an passé. 44% déclarent que devenir propriétaire est la meilleure façon de placer son argent, 44% veulent se sentir chez eux et 43% souhaitent pouvoir transmettre un patrimoine à leurs enfants.

Un Français sur 5 en projet d’achat immobilier en 2013, avec un budget moyen en baisse

En deux ans, la part d’intentionnistes a subi une légère érosion : de 26% en 2011, cette part descend à 23% en 2012 et 21% en 2013. 14% parmi ces 21% ont pour projet d’acquérir leur résidence principale. 5% souhaitent faire un investissement locatif et 2% acquérir une résidence secondaire.

En toute logique, le projet d’achat immobilier est plus marqué auprès des non propriétaires pour 30% d’entre eux et des jeunes générations, les 18-24 ans pour 34% d’entre eux et les 25-34 ans pour 41%.

Les résultats de l’enquête soulignent cette année un tassement général du budget du projet d’achat. La moyenne s’évalue à 203.700 €, un budget en baisse de 30.800 € par rapport à l’an passé. 7 Français sur 10 déclarent avoir un budget inférieur à 200.000 €, soit une progression de 9 points (de 60% à 69%) vs 2012. A l’inverse, 31% déclarent un budget supérieur à ce montant, (vs 40% en 2012).

Un idéal pour près de 9 Français sur 10, freinés par un apport encore insuffisant et une peur accrue du chômage

Plus de 8 intentionnistes sur 10 déclarent rencontrer des freins dans leur projet et cette année voit notamment les projets ralentir par peur de se retrouver au chômage. 19% des intentionnistes déclarent ainsi retarder leur projet en raison d’un emploi non stable qui leur fait craindre le chômage, soit 8% de plus que l’an passé.

La part d’intentionnistes en situation de devoir encore économiser pour obtenir un meilleur apport progresse d’année en année. Elle passe de 31% en 2011 à 38% en 2012 et 43% en 2013, soit un saut de 12 points en deux ans. A contrario, si la difficulté de trouver un bien qui plaise dans le budget prévu est toujours citée en second, sa part diminue de 10 points en deux ans, passant de 34% en 2011 à 30% en 2012 et 24% en 2013.

A noter, cette année, une moindre difficulté à obtenir un prêt. 14% évoquent ce frein contre 17% l’an passé. La baisse des taux de crédit et l’assouplissement des conditions d’attribution des prêts impactent, a priori, ce résultat.

D’une manière générale, les Français ont pleinement conscience des difficultés qui peuvent venir contrarier un projet d’acquisition. Interrogés sur les obstacles qui, selon eux, caractérisent le plus la situation de l’accession à la propriété, ils pointent du doigt cette année plus particulièrement le taux de chômage élevé et la précarité de l’emploi qui rendent incertains les revenus. C’est l’obstacle cité en premier par 39% des répondants, contre 29% l’an passé. La difficulté de financement est le deuxième obstacle le plus cité, par 26% des répondants, mais dans une moindre mesure qu’en 2012, où il figurait en tête du classement avec 35% de citations.
18% citent en premier lieu la difficulté d’obtenir un crédit immobilier.

Un projet concrétisé à plus d’un an selon la moitié des Français
Il y a peu d’incidence sur la concrétisation du projet qui s’établit, en moyenne, à 10,6 mois (10,7 mois en 2012). 49% d’intentionnistes envisagent de concrétiser le projet d’achat à plus d’un an, une part quasi équivalente à celle de 2012 (52%). En revanche, les raisons évoquées par ces intentionnistes touchent, cette année, beaucoup plus aux contraintes économiques : 34% contre 22% en 2012, et notamment à une situation financière instable (chômage, CDD…) : 23% contre 12% en 2012. Autres raisons évoquées : l’attente d’un apport plus important et d’une meilleure situation.

Cartographie 2013 des propriétaires en France

• 62% des Français se déclarent propriétaires, parmi lesquels 36% n’ont plus de prêt à rembourser et 26% sont en cours d’accession à la propriété.
• La moyenne d’âge des propriétaires se situe à 52 ans : 4% d’entre eux ont entre 18 et 24 ans, 10% entre 25 et 34 ans, 30% entre 35 et 49 ans, 16% entre 50 et 59 ans et 40% plus de 60 ans.
• Les Français portent leur projet en couple : 70% des propriétaires déclarent avoir acheté leur logement à deux.
• La moyenne d’âge d’acquisition de son premier bien immobilier se situe à 31 ans.
• 85% des propriétaires ont eu recours à un prêt immobilier (57% sur une durée de 15 ans ou plus). Une réalité plus marquée chez les jeunes (79% des propriétaires âgés de 25-34 ans et 71% des 35-49 ans se sont endettés pour plus de 15 ans) et les CSP C (70%).
• 16% des propriétaires ont eu recours à une aide des pouvoirs publics (notamment les 25-34 ans).
• 6 propriétaires sur 10 déclarent leur domicile actuel comme leur première acquisition. Situation identique pour 7 propriétaires sur 10 habitant dans leur logement depuis plus de 20 ans.
• 17% des propriétaires possèdent une résidence secondaire, 12% un bien loué à un tiers et 2% un autre type de bien. 7 sur 10 (73%) ne possèdent que leur résidence principale.
• Budget annuel alloué au logement : ils dépensent 1 095 € en travaux, 1 452 € en charges (chauffage et électricité), 1 482 € d’impôts et 890 € mensuels de remboursement de crédit, soit 10 680 € annuels.
• 54% des propriétaires ont déjà réalisé des travaux pour améliorer le DPE de leur logement.

A propos de l’Observatoire AVendreALouer
Echantillon de 1002 personnes, âgées de 18 ans et plus (échantillon représentatif des Français âgés de 18 ans et plus sur les critères de sexe, d’âge, CSP, région et taille d’habitat) en France, du 24 mai au 4 juin 2013.

A propos de A Vendre A Louer
Créée en 1986, la société A Vendre A Louer est spécialiste des solutions de communication à destination des agences immobilières et, plus largement, de tous les professionnels de l’immobilier. AVendreALouer.fr est un des leaders des sites d’annonces de professionnels avec 1,1 million de visiteurs uniques en septembre 2012 (source Médiamétrie / Nielsen NetRatings). La société A Vendre A Louer met à disposition de ses clients un service de comptage des appels téléphoniques appelé « Phone Traceur », et édite le logiciel de transaction immobilière « Aptalis ». Depuis avril 2011, A Vendre A Louer est une filiale de Solocal Group, leader de la publicité et de l’information locales.

www.avendrealouer.fr