• Partager sur :

Maîtres d’ouvrages, architectes et acoustique des logements neufs Bien informés sur les risques ? (2/2)

La seule mesure par échantillonnage ne suffit pas

Dans cette logique, la seule mesure par échantillonnage ne peut suffire pour garantir la conformité de l’attestation de l’attestation du point de vue du droit et des assureurs en cas de contentieux.

Des chiffres accablants

Or, les chiffres de la DHUP et des DREAL, chargées du contrôle réglementaire sur le terrain, sont accablants : un logement sur deux contrôlé par l’Etat n’est pas conforme sur le plan des exigences acoustiques.

C’est sur la base de ce constat que l’Etat a décidé à travers la loi « Grenelle 2 » de cette attestation. Les professionnels ont été conviés, via la DHUP, à participer à un groupe de travail pour donner leur point de vue sur la rédaction de cet arrêté du 27 novembre 2012.

Ces dernières années, l’évolution des principes constructifs conçus et mis en œuvre au bénéfice du confort thermique ont créé des déséquilibres en matière de confort acoustique. Cet arrêté est également le témoin de la nécessaire collaboration entre acousticiens et thermiciens, mais aussi et surtout, entre acousticiens et architectes, désormais croissante.

Ces collaborations permettront d’éviter que des façades extrêmement bien isolées des bruits extérieurs ne deviennent la conséquence d’émergences trop élevées des bruits intérieurs tels que les bruits du voisinage ou les bruits des équipements comme les ascenseurs ou encore les pompes à chaleur. Dans d’autres situations, ce sera une VMC surdimensionnée en nombre ou en débit. Ou le chauffe-eau thermodynamique, une merveille sur le plan thermique qui peut devenir un petit cauchemar acoustique, à l’instar de l’étanchéité à l’air dont le double flux crée d’autres problématiques.

Ces interconnections Acoustique/Thermique/ventilation sont déjà prises en compte par l’ADEME qui finance des diagnostics mixtes pour la résorption des PNB, Points Noirs Bruits. D’où, en plus de la collaboration régulière avec les confrères thermiciens, celle que le syndicat CINOV GIAc entretient avec les industriels via l’association AIMCC.

Tout le monde y gagne

La profession du bâtiment dans son ensemble mesure que tout sinistre a des impacts négatifs en cascade qui ne se limitent pas au contentieux. L’immobilisation du logement sinistré, les retards dans la mise en locations des logements, toute une série de coûts indirects : des locataires insatisfaits ne restent pas, ou prennent moins soin d’un logement qui se dégradera plus vite, le poids de l’image du sinistre qui écorne l’image du maître d’ouvrage, etc.

En interne, au sein du syndicat CINOV GIAc, qui a pour particularité de rassembler 80 % de la profession des acousticiens exerçant en bureaux d’études privés, un chiffre qui en fait un syndicat représentatif, l’enjeu est de partager un positionnement et une méthode pour que la profession parle d’une seule voix et soit unanimement reconnue comme l’un des piliers de la qualité de la construction.

Cette préoccupation est constante depuis la création du syndicat il y a 22 ans, et ne s’arrête pas aux seules exigences réglementaires. Ainsi CINOV GIAc vient d’achever un travail de deux ans (avec le concours de l’ADEME) visant à définir un « indicateur unique de qualité des ambiances sonores » d’un espace de repos, de travail ou de loisir… d’un espace de vie !

Des perspectives : les nouveaux chantiers règlementaires sur le bruit

Deux grands chantiers sont actuellement ouverts pour améliorer le confort acoustique des habitants et déboucheront sans doute dans l’année 2013 sur de nouveaux textes. La profession des acousticiens est également associée à ces travaux pilotés par l’Etat. Le premier pour mettre à jour la règlementation acoustique des bâtiments d’habitation et le second portera sur la performance acoustique des façades des logements aux abords des infrastructures de transports.

A propos de CINOV GIAc
CINOV GIAc, Groupement de l’Ingénierie Acoustique, est un des 12 syndicats techniques de Fédération CINOV, anciennement, Chambre de L’Ingénierie et du Conseil de France (CICF).
Les adhérents de CINOV GIAc sont des entrepreneurs qui dirigent des bureaux d’études qui couvrent tous les domaines de l’acoustique : bâtiment, environnement, industrie, …
Leurs missions :
• Ingénierie et Conseil
• Mesurages acoustiques et vibratoires
• Formation
• R&D, …
Mail : giac@cinov.fr

A propos de Fédération CINOV
CINOV, nouveau nom de CICF (Chambre de l’Ingénierie et du Conseil de France) est une fédération patronale qui représente la branche professionnelle du Conseil, de l’Ingénierie et de l’Informatique. Elle regroupe toutes les disciplines de la branche : informatique, management, infrastructures, environnement, construction, industrie, acoustique, ergonomie, restauration et hôtellerie, programmation, pilotage et coordination, OPC, portage salarial, etc.
Depuis 1912, CINOV défend les intérêts de ses adhérents : les structures indépendantes, les TPE et PME. Elle négocie au titre patronal la Convention Collective nationale dite « CINOV – Syntec ». CINOV fédère 12 syndicats techniques et son action est relayée par 17 chambres régionales.
www.cinov.fr

De gauche à droite Eric Gaucher Philippe Guignouard et René Gamba