Fiscalité immobilière
  • Partager sur :

Fiscalité immobilière : pourquoi choisir le statut LMP ?

Le statut LMP ou Loueur Meublé Professionnel offre de nombreux atouts, surtout en ce qui concerne la défiscalisation. Mais pour bénéficier de ce statut et de ses avantages, il faut respecter certaines conditions. Voici un petit point sur le sujet.

Quelles sont les conditions pour obtenir un statut LMP ?

Pour bénéficier du statut LMP, il faut avant tout être un propriétaire bailleur spécialisé dans la location d’un bien immobilier meublé. La location doit être exercée à titre professionnel, de manière habituelle. Le propriétaire doit suivre quelques conditions relatives aux recettes locatives. En effet, les recettes du bailleur doivent atteindre la somme de 23 000 € TTC par an au minimum. De plus, les gains locatifs doivent dépasser les autres revenus d’activités du foyer fiscal soumis aux impôts sur les revenus. Ceux-ci se rapportent aux bénéfices industriels, commerciaux et même non commerciaux, les traitements et salaires ainsi que les bénéfices agricoles. Sans ces conditions liées aux recettes locatives, l’investisseur n’aura que le statut LMNP ou Loueur en Meublé Non Professionnel. Une autre obligation principale est le fait que le bien immobilier soit meublé, c’est-à-dire qu’il doit comporter tous les éléments mobiliers dont aura besoin le locataire. Pour son confort, il faudra disposer des ustensiles de cuisine, un réfrigérateur et un congélateur, une vaissellerie complète, des meubles tels que des étagères de rangement, des sièges et au moins une table, une literie complète, des luminaires, des plaques de cuisson et de quoi nettoyer. Si, en plus de la location meublée, le propriétaire propose d’autres prestations comme le petit déjeuner, la fourniture de linge supplémentaire ou le nettoyage quotidien, l’ensemble des prestations sera soumis à TVA. Généralement, ce type de logement est plutôt à disposition saisonnière, mais il peut être loué également pendant une année entière. Pour optimiser vos chances d’obtenir un crédit, faites appel à des professionnels comme Julien Vautel.

En quoi consiste le statut LMP ?

Pour investir dans la location d’un bien meublé et en faire une profession, vous pouvez acheter une maison, ou utiliser l’une de vos propriétés en vue de la gérer vous-même, ou avec l’aide d’un professionnel comme Julien Vautel. Si vous la gérer par vos propres moyens, il faudra promouvoir votre location pour attirer les locataires saisonniers. Mais si c’est un professionnel qui se charge de la gestion du bien, vous devez conclure un bail commercial d’au moins neuf (09) ans. Ensuite, ce sera au spécialiste de s’occuper des futurs travaux et de la mise en location, une fois le bail conclu. Si le bien n’est pas loué, le professionnel est tout de même tenu de verser un loyer mensuel au propriétaire. Le loueur est considéré comme chef d’entreprise et selon la loi de finances, ses revenus seront soumis au régime des bénéfices industriels et commerciaux. Mais afin de bénéficier d’une défiscalisation, le propriétaire devra notifier la création de son activité auprès du CFE de la région, dans un délai de quinze jours.

Quels sont les avantages du statut LMP ?

Sous le statut LMP, le loueur peut déduire des loyers perçus les charges locatives comme les impôts locaux, les frais de notaire, d’assurance, de gestion et de réparation ainsi que les intérêts d’emprunt. Il pourra, en conséquence, bénéficier longtemps d’une réduction d’impôt. L’un des plus grands avantages que représente le statut LMP est aussi le fait qu’il soit possible pour le propriétaire d’imputer un éventuel déficit d’exploitation sur le revenu global, sans limitation. Dans le cas où le revenu global ne serait pas suffisant, le déficit foncier sera alors reporté sur le revenu global des six prochaines années. Si le propriétaire souhaite ne plus louer son bien, il sera soumis au régime des plus-values professionnelles et non plus des particuliers. Toutefois, si l’activité a commencé il y a moins de deux ans, la plus-value est soumise à l’impôt sur les revenus des bénéfices industriels et commerciaux. Mais si elle s’est déroulé sur une période beaucoup plus longue, la plus-value en est une à court terme. Ainsi, nombreux sont les avantages fiscaux qu’offre le statut de Loueur Meublé Professionnel.

Quel bien louer en meublé ?

Étant donné que c’est un investissement comme un autre, il faut bien l’étudier avant de se lancer. Il faut bien choisir l’emplacement du logement, c’est un critère essentiel pour attirer les locataires. Choisissez des quartiers dynamiques et cotés, mais qui ne soient pas non plus trop éloignés des commodités. Souvenez-vous également que pour attirer les clients, le montant de la location ne doit pas dépasser de ceux des autres logements dans le quartier. Ensuite, définissez bien le type de locataire que vous ciblez, afin de vous aider notamment à savoir quel type de logement ou de mobilier il faut choisir. Pour vous aider dans votre projet et ainsi être sûr de le réussir, n’hésitez pas à faire appel à des experts en incitations fiscales.