• Partager sur :

Déclin du nombre de stations-service en Europe alors que les compagnies pétrolières cherchent à abandonner l’exploitation des sites non-rentables

Les supermarchés et les entreprises indépendantes auront la possibilité de racheter les sites indésirables

Depuis 2008, l’incertitude économique généralisée, associée à l’envolée des prix du pétrole, engendre une diminution de la consommation de carburant, conduisant les compagnies pétrolières internationales à passer en revue leurs portefeuilles de stations-service en Europe et abandonner l’exploitation des sites non-rentables, selon une récente analyse du conseiller mondial CBRE.

Le nouveau rapport de CBRE sur le secteur du commerce de produits pétroliers souligne le fait qu’au cours de la dernière décennie les compagnies pétrolières ont connu une période de transformation, tant au niveau de leur structure organisationnelle que de leurs priorités commerciales, qui a conduit à un grand nombre de changements de direction des exploitations, aussi bien en amont qu’en aval.

Depuis 2007, 4 573 stations-service ont fermé en Europe, à l’heure où des noms bien connus comme ExxonMobil, BP et Total optimisent leurs portefeuilles à travers le continent. Ces entreprises ont emboîté le pas à Chevron et ConocoPhillips, ayant vendu leurs réseaux de distribution à des détaillants de carburant indépendants.

En janvier 2012, OMV a nommé la Deutsche Bank pour gérer la conception et la réalisation de son programme de cessions de raffineries et de stations-service. L’entreprise a déjà annoncé la vente d’un certain nombre de sites en Europe de l’Est, alors qu’elle s’éloigne des activités de raffinage et de vente au détail de carburant pour se concentrer sur l’exploration et la production.

La consolidation du portefeuille lié à la distribution de carburant est une tendance manifeste dans le monde entier. En 2009, Shell et Chevron ont déclaré qu’ils étaient en train de reconsidérer leurs activités concernant les carburants en Afrique. Cette même année, Chevron a révélé et entamé la cession de ses actifs de distribution de carburant dans huit pays africains. En 2011, Shell a également annoncé la vente de ses portefeuilles de vente au détail dans 21 des 24 pays africains où l’entreprise possédait des actifs de commercialisation.

En Asie-Pacifique, pas plus tard qu’en septembre dernier, Petronas (la compagnie pétrolière nationale de Malaisie) a indiqué qu’elle vendait l’ensemble de ses 100 stations-service en Thaïlande à Susco PLC, un détaillant de carburant international doté de 144 stations-service.

Les initiatives des compagnies pétrolières, visant à rationaliser leurs portefeuilles, ont fourni aux détaillants de carburant indépendants, ainsi qu’aux supermarchés, l’occasion de pouvoir augmenter le nombre de leurs sites. À l’heure actuelle, 56 % de l’ensemble des stations-service en Europe disposent d’un point de vente au détail.

Simon Galway, Directeur exécutif, Global Corporate Services, CBRE, a déclaré :
« La conjoncture économique actuelle a conduit les entreprises de tous les secteurs à examiner leurs portefeuilles immobiliers et chercher des moyens de contrôler les coûts. Dans le secteur pétrolier, nous pensons que les compagnies pétrolières internationales continueront à optimiser leurs portefeuilles immobiliers en aval, en séparant leurs activités de distribution et de production. Cette approche créera des débouchés pour les compagnies pétrolières nationales qui souhaitent acheter des exploitations telles que raffineries et stations-service. Les compagnies pétrolières ont des visions stratégiques divergentes, selon qu’elles soient internationales ou nationales. »

Les détaillants de carburant indépendants accordent une importance croissante à la hausse de la rentabilité des sites qu’ils achètent, en améliorant leur offre commerciale de proximité. Augmenter la taille du commerce ou proposer une offre commerciale de marque est l’une des façons d’atteindre cet objectif sur les marchés développés des stations-service. Les distributeurs et détaillants de carburant indépendants se sont révélés être les plus à même de réussir à développer une offre commerciale de proximité rentable. Une autre tendance, visant à augmenter la rentabilité et réduire les coûts de fonctionnement, évolue vers un modèle de station-service sans aucun personnel sur place. Depuis 2008, 447 sites sans présence humaine ont vu le jour en Europe. Au début de l’année 2011, leur nombre s’élevait à 10 234, soit 7,7 % du marché.

A propos de CBRE
CBRE Group, Inc. (NYSE : CBG) est une société Fortune 500 (liste des 500 plus grandes entreprises américaines) et S&P 500 (indice boursier des 500 plus grandes entreprises américaines) dont le siège est situé à Los Angeles. Elle est la plus grande société de services immobiliers au monde (en termes de chiffre d’affaires 2011). Le groupe compte près de 34 000 employés répartis sur plus de 300 bureaux internationaux (hors filiales) et propose ses services aux propriétaires, investisseurs et utilisateurs du monde entier. CBRE offre des services de conseil stratégique et d’exécution en vente et leasing, immobilier corporate, gestion de patrimoine, de projets et d’installations, crédit hypothécaire, expertise, assistance à maîtrise d’ouvrage, gestion d’investissement, recherche et consulting. Pour plus d’informations: www.cbre.com