• Partager sur :

Arguin d’Arval, un parement architectural effet patchwork pour une façade « spectacle » dans le cœur du nouvel hôtel de ville de Montpellier

En habillage de façades, de sur-toitures ou en architecture intérieure, le parement ARGUIN se transpose et transporte dans un univers décoratif d’exception. Réalisé grâce à la technique du micro-pliage, cet élément de façade – conçu par Arval by ArcelorMittal – fait rythmer lumière et relief, couleurs et reflets pour un effet patchwork très en vogue dans les architectures contemporaines…C’est précisément à Montpellier, dans l’hôtel de ville que l’ARGUIN s’est invité au cœur du patio pour habiller les façades et sous-faces de ce lieu devenu un exemple en matière de façade créative.

Arval by ArcelorMittal, spécialiste des solutions acier de façade, toiture, plancher pour le marché non résidentiel, a imaginé ARGUIN, un nouveau parement architectural effet patchwork pour répondre à la demande des architectes Jean Nouvel et François Fontès, Maîtres d’Oeuvre de l’Hôtel de ville de Montpellier.

Conçu initialement pour répondre à la demande d’un architecte pour un chantier parisien en 2004, le parement architectural en inox ARGUIN est un parement décoratif réalisé par micro-pliage, destiné à l’habillage de façades, sur-toitures ou en habillage intérieur. Il est constitué de tôles embouties qui forment un « effet relief ». Le profil peut être arrondi, pour un effet vaguelette – c’est le cas pour l’Hôtel de ville de Montpellier – ou pointu pour un effet picot. Conçu en éléments de 4050 X 2100 mm maximum, la hauteur des ondes est de 7 mm. Véritable système sur-mesure, les pas d’ondes peuvent être modulés au gré des envies de l’architecte.

Spécialiste du sur-mesure, au service des architectes, Arval démontre une nouvelle fois sa capacité à répondre à des demandes spécifiques au travers du projet de Montpellier.

Le travail mené en partenariat avec les entreprises Labastère (miroiterie/menuiseries) et Laubeuf (enveloppe bâtiment) est exemplaire tant par leur capacité à comprendre le besoin de l’architecte que dans la réflexion menée autour de la mise en œuvre.

Retour sur un chantier phare de l’année 2011.

Source : FPA