gérer la location d'un bien immobilier
  • Partager sur :

Actualité de l’immobilier : comment gérer la location d’un bien immobilier ?

S’occuper de la gestion d’un bien immobilier locatif exige de connaître les obligations qu’elle implique et de disposer d’un minimum de disponibilité. Découvrez les différents statuts de propriétaire loueur en prévision de votre déclaration fiscale.

La gestion adaptée à votre statut de loueur

En tant que propriétaire bailleur unique du bien immobilier (nom propre), vous pouvez investir dans la location meublée, dans la location nue, ou encore dans la location commerciale. Au niveau fiscal, différents statuts existent dans le domaine immobilier :

– Le SARL qui ne concerne que la location meublée non professionnelle.

– Le statut de LMP (loueur en meublé professionnel). Pour détenir ce statut, il faut vous inscrire au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés) ; vous devez percevoir des loyers de plus de 23 000 € par an ; et ce montant doit dépasser les revenus du foyer fiscal.

En-dehors de ces conditions, il s’agit du statut LMNP (loueur en meublé non professionnel). Si vous comptez faire de la location meublée saisonnière ou de courte durée (au-delà d’un revenu locatif annuel de 23 000 €) vous devrez vous affilier à la RSI* et payer les cotisations sociales afférentes. Seule exception, le statut SCI (Société Civile Immobilière). Il consiste à acheter un bien immobilier à plusieurs dans un but d’investissement ou pour simplifier la transmission du bien dans le cadre d’un legs. Note: LMNP et RSI : à titre de LMNP, prenez note que le *Régime Social des Indépendants (RSI) a changé de nom pour SSI (Sécurité Sociale des Indépendants), en janvier 2018.

L’autogestion locative ou le recours à un professionnel ?

Gérer soi-même son bien immobilier en location constitue le choix que font près de 50 % des propriétaires, en France. Si cette décision s’avère avantageuse sur le plan économique, il faut savoir que la gestion d’un appartement loué consomme beaucoup de temps. Même lorsque vous aurez trouvé un locataire sérieux et que le bail sera signé, vous devrez prendre en charge la perception des loyers, la gestion des réparations éventuelles, les démarches en cas d’impayés ; tout en vous informant de la réglementation immobilière dans votre secteur, car elle évolue constamment. Si un problème survient entre vous et votre locataire, vous devrez prendre le temps et les moyens pour le régler. Pour ces raisons, un grand nombre de propriétaires préfèrent déléguer ces tâches à un gestionnaire immobilier expérimenté ou à un notaire. Celui-ci saura vous guider, qu’il s’agisse de location meublée ou non meublée ; et vous informer sur la RSI ou tout autre sujet touchant la fiscalité.

Quelques précautions…

Lorsqu’un locateur potentiel s’intéresse à votre logement, n’hésitez pas à lui demander des références de son ancien propriétaire ainsi qu’une preuve de sa solvabilité (confirmation d’emploi ou autre), avant la signature du bail. Certains propriétaires procèdent même à une enquête sommaire de crédit pour éviter le risque de se retrouver avec des loyers impayés. Avant même de louer votre bien, assurez-vous de la conformité du logement, en vertu des normes de base en vigueur : il doit être salubre, bien entretenu et sécuritaire. Il est recommandé également de vous informer à votre mairie au sujet des normes municipales du bâtiment, applicables dans votre région, ainsi que des règlements (zonage, sécurité incendie) locaux.