• Partager sur :

UNIPI : Ce que le marché de l’immobilier attendait depuis plus de 30 ans.

Ces quatre dernières années, l’Union Nationale et Internationale des Professions Immobilières (UNIPI) a mis en place un logiciel qu’elle distribue gratuitement à tous les professionnels.

Cette plateforme intègre plus de fonctionnalités que les logiciels payants actuels. Elle permet notamment d’exploiter le MLS (Multiple Listing Services) à l’échelle nationale. Ce concept anglo-saxon est actuellement en vigueur aux Etats-Unis, ou encore au Canada et en Australie. Il se défini par le partage d’informations résultant de la mise en commun des bases de données des utilisateurs.

Le marché et ses problématiques :

Aujourd’hui, les agences s’infligent une concurrence des plus rudes tandis qu’elles ne détiennent qu’environ 45% du marché contre 55% pour le marché entre particuliers (3% aux Etats-Unis). Ces chiffres montrent clairement que la concurrence se fait au détriment de la satisfaction des clients et qu’il est temps pour les professionnels de coopérer pour redorer leur image. Ils pourront ainsi récupérer les 15 milliards d’euros estimés de perte de commissions par an soit 500 000€ par carte professionnelle.

Selon des études, sur dix mandats qu’elle saisit, une agence en vend en moyenne deux. Elle travaille donc à perte pour les huit autres en démarchant et en faisant de la publicité pour finalement se voir échapper la commission de vente à cause d’un concurrent. Lorsqu’une agence parvient à vendre, il faut bien qu’elle couvre les dépenses engagées pour les mandats qui lui ont échappé ce qui explique le prix élevé des commissions. Une agence perd en moyenne 20 heures de travail par mandat invendu.

La nouvelle ère de l’immobilier est enfin en marche :

Avec un système comme celui de l’UNIPI, les particuliers n’auront pas besoin de se rendre dans une multitude d’agence pour spécifier leurs recherches ou pour vendre leurs biens. En effet, les agences étant toute en coopération sur la même plateforme, en franchissant la porte d’une agence, le particulier franchira la porte de milliers d’agences et s’ouvrira à une base de donnée nationale. Le particulier se rendra dans une seule et unique agence de son choix et ainsi les professionnels ne travailleront pas tous sur les mêmes mandats.

Le temps, c’est de l’argent, chaque travail mérite rémunération

Les commissions de vente seront alors divisées entre l’agence qui aura diffusé le mandat ou la fiche client de recherche et l’agence qui aura conclu la vente. S’il n’y a pas d’inter agences et donc qu’une seule agence diffuse et vend, alors elle touchera la totalité de la commission mais à partir du moment où deux agences ont coopéré dans le cadre d’une vente, les deux sont rémunérées.

Les promoteurs ont eux aussi un logiciel qui leur est propre sur la même plateforme. Ils peuvent diffuser leurs lots et bénéficier du service de toutes les agences. Aujourd’hui, seulement une agence sur dix propose du neuf tandis que 38% des particuliers y sont favorables. Il y a donc un déséquilibre entre l’offre et la demande. Demain toutes les agences pourront avoir accès au marché du neuf.

En clair, si sa seule base de donnée ne suffit pas à satisfaire son client, une agence pourra piocher dans celle de ses confrères et vis versa et ainsi effectuer des rapprochements entre acheteurs et vendeurs sur toute la France. L’immobilier est le moteur économique du pays avec environ 20% du PIB. C’est le premier secteur avant l’alimentation et l’automobile ; il est temps d’adopter le meilleur système pour les français.

Site Web: www.lunipi.com

Source : Eternity Agency