• Partager sur :

Réalisation d’une résidence destinée aux chercheurs en mobilité dans le 12e arrondissement, secteur Charolais-Rotonde

Jean-Yves Mano, adjoint chargé du logement, Jean-Louis Missika, adjoint chargé de l’innovation, de la recherche et des universités, et Michèle Blumenthal, maire du 12e arrondissement, se réjouissent de voir émerger sur le secteur d’aménagement Charolais-Rotonde, dans le 12e arrondissement parisien, un produit immobilier d’un caractère nouveau: une résidence chercheurs privée, offre de logement adaptée pour accueillir ces chercheurs en mobilité.

Dans la capitale scientifique qu’est Paris, la densité d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche est unique au monde : plus de 16 000 chercheurs travaillent à Paris intra muros. De plus, cette concentration d’universités, d’écoles, de laboratoires et d’instituts de recherche crée un bouillonnement intellectuel qui attire des chercheurs de toute la France, et surtout du monde entier : qu’ils viennent assister quelques jours à des évènements scientifiques ou qu’ils viennent en résidence plusieurs mois dans un laboratoire, tous ces chercheurs sont chaque année des dizaines de milliers à séjourner sur le territoire parisien.

Ce projet innovant s’insère au cœur d’un quartier du 12e arrondissement en pleine transformation, où une friche ferroviaire devient progressivement une partie de la ville. Sur un foncier de 1,5 ha située entre la rue du Charolais et le faisceau de voies ferrées Paris – Gare de Lyon, environ 30 000 m² ont été autorisés à construire pour accueillir logements, équipements publics (conservatoire de musique et de danse, crèche de 66 berceaux), commerces et bureaux, apportant à la fois vie, activité et dynamisme à ce nouveau quartier.

La consultation d’opérateurs lancée par Espaces Ferroviaires en 2011 a été remportée par le groupe Réside Etudes, professionnel reconnu des Résidences Services. Dans ce cadre, un protocole précise la destination de l’emprise foncière : une résidence avec services destinée principalement à l’accueil de chercheurs.

La résidence chercheurs contribue à la mixité sociale et professionnelle d’un quartier qui verra coexister des familles, dans des logements sociaux et intermédiaires ou en accession à la propriété, mais aussi des travailleurs migrants et un foyer de jeunes travailleurs.

La Ville de Paris, Espaces ferroviaires et Réside Etudes concrétisent ce jour une démarche partenariale en faveur du développement et de la diversification de l’offre d’hébergement pour les chercheurs à Paris.