• Partager sur :

Protection du domicile : L’Observatoire de la Sécurité mène l’enquête – Etude TNS Sofres 2009

Pour une majorité de Français, le domicile est perçu comme un cocon, un véritable havre de paix qui les protège des agressions extérieures.

Cette année encore, l’Etude TNS SOFRES menée pour L’Observatoire de la Sécurité – association loi de 1901 agissant pour la protection du domicile des particuliers – confirme cette tendance et fait le point sur les principaux comportements et regards des Français en matière de sécurité. Protège-t-on différemment son logement après un cambriolage, quels équipements considère-t-on comme prioritaire en matière de sécurité, quelles sont les grandes attentes des particuliers… : focus sur la protection du domicile en 2009.

Les Français et le cambriolage

Le domicile est souvent considéré comme un lieu de tranquillité et d’harmonie, permettant à la fois de se ressourcer et de s’isoler du monde extérieur. Pour autant, ce cocon n’est pas invulnérable : 15% des Français interrogés déclarent avoir été victimes d’un cambriolage.

Le cambriolage est la plupart de temps perçu comme une expérience traumatisante, une intrusion
insupportable dans son espace personnel, une véritable agression. Les comportements consécutifs à un cambriolage sont souvent les mêmes pour une majorité de Français : sentiment de méfiance permanent, fermeture systématique des portes, fuite du domicile… Paradoxalement, le choix d’équipements de protection plus performants n’est pas forcément effectué :
Seuls 7% des Français ayant été victimes d’un cambriolage, déclarent avoir installé de
nouveaux équipements de protection.

Les Français et leurs « systèmes de protection» :
Les mesures citées par les sondés pour protéger le domicile sont multiples : alarme, serrure,
télésurveillance, porte blindée mais aussi « systèmes D » comme chien de garde, surveillance des voisins…
Si tous ces équipements ont plus ou moins fait la preuve de leur efficacité, tous ne servent en revanche pas directement à la « protection du domicile », par exemple : 9% des Français répondent spontanément qu’ils disposent d’une alarme pour se protéger des cambriolages, or l’alarme, par définition n’empêche pas les cambrioleurs d’entrer, son rôle premier étant d’alerter en cas d’intrusion. Si elle peut dissuader les cambrioleurs de pénétrer à l’intérieur du domicile, elle ne suffit donc pas à le protéger efficacement, au même titre que les « systèmes D » décrits précédemment.

1 Sondage réalisé en 2009 sur un panel de 1 000 personnes

Pour une majorité de Français, la porte d’entrée est le symbole de protection par excellence. Elle est souvent synonyme de barrière infranchissable entre l’extérieur et son domicile :
57 % des particuliers habitant en appartement et 29% de ceux habitant en maisons individuelles pensent, à juste titre, que les cambrioleurs passent en majorité par les portes d’entrées : sécuriser cette dernière est donc l’étape indispensable pour une sécurité optimale.

Pour une majorité de personnes interrogées, c’est la porte dans son ensemble qui garantit
la protection
, la serrure n’en étant qu’un élément constitutif. La porte blindée, à ce titre, apparaît comme l’un des éléments phares d’une sécurité optimale.
Le nombre de points de la serrure permet une meilleure résistance pour un grand nombre de sondés. A partir de 3 points et plus, cela constitue effectivement une garantie supplémentaire vis-à-vis des assurances.

Les attentes des Français en matière de sécurité
Les Français sont en attente de changements en matière de sécurité du domicile, et notamment en termes de serrures et de clés : si la solidité et l’efficacité protectrice constituent des pré-requis indispensables à tout équipement, d’autres exigences se dégagent :
* Plus de confort d’utilisation ;
* Plus de praticité dans la vie quotidienne. ;
* Plus d’esthétisme et de personnalisation.

Ainsi par exemple :

45% des Français interrogés seraient intéressés par la mise en vente d’une clé unique
permettant d’accéder à toutes les portes du domicile.
40 % par un système intégré permettant de contrôler simultanément, à l’aide d’une
télécommande, les fonctions de sécurité et de confort de la maison.

Les Français et les évolutions technologiques en matière de sécurité
Même s’ils évoquent spontanément une perspective d’évolution de l’univers de la porte (porte digitale, clé dématérialisée…) qui permettrait d’atteindre le confort recherché, les Français émettent encore de nombreuses réticences quant à ce type d’avancées :
* Un certain scepticisme quant à la fiabilité, la solidité de tels systèmes ;
* Le refus de perdre la maîtrise sur la fermeture de son logement ;
* Une perte de liberté / d’autonomie ;
* Une attitude plus passive donc anxiogène.

Les interlocuteurs privilégiés en matière de sécurité
En matière de sécurité du domicile et plus précisément de protection contre les cambriolages, la majorité des Français s’adresse aux professionnels du secteur. Ils sont aussi de plus en plus nombreux à utiliser internet pour recueillir des informations préalables :
* 44% des Français interrogés se tourneraient vers un artisan spécialiste du bâtiment pour se renseigner sur les produits existants pour la protection du domicile.
* 35% vers un serrurier ;
* 33% vers internet (sites de consommateurs, sites de marques et de magasins) ;
* 28% vers une grande surface spécialisée.

Plus d’informations sur www.obs-delasecurite.com

Source : BCOMRP