• Partager sur :

Prêt Immobilier : Conseils & Astuces

Malgré un resserrement des conditions d’octroi du crédit, les banques prêtent toujours aux prétendants à l’accession à la propriété. Encore faut-il savoir comment s’y prendre pour décrocher la meilleure offre. Suivez le guide.

1 – Bien ficeler son dossier de prêt
D’abord, mettez autant de fonds propres qu’il vous est possible. Avec la plupart des banques, le montant de l’apport personnel reste un élément essentiel de négociation pour faire baisser le taux. Financer plus de 20 % du montant de l’acquisition avec des fonds propres est un élément positif.
Ensuite, pour faire passer un dossier un peu limite ou pour décrocher le meilleur taux du marché, il faut anticiper un minimum. Trois mois avant de déposer votre demande, nettoyez vos comptes bancaires, qui seront soigneusement épluchés sur cette période. Autant que possible, soldez vos crédits à la consommation. Tout épisode de découvert est à proscrire, fût-il très court et d’un montant faible au regard de votre épargne.
Enfin, sachez vendre vos points forts. Vous n’avez pas de gros revenus ou vos rentrées financières sont irrégulières ? Insistez sur votre jeune âge, votre fort potentiel professionnel, la stabilité de vos revenus complémentaires, l’ancienneté chez votre employeur, ou encore une baisse de vos charges fixes dans les années à venir. Une capacité d’épargne prouvée constituera incontestablement un atout : réserver chaque mois une somme conséquente à son épargne ne pourra que rassurer votre banquier sur votre aptitude à faire face à une certaine pression financière. Il préfèrera un client à petit revenu justifiant d’une capacité à épargner plutôt qu’un client à fort revenu mais sans effort d’épargne.

2 – Passer par un courtier
Tous les établissements bancaires ne proposent pas des conditions de crédit identiques. D’abord parce qu’ils n’ont pas les mêmes coûts de refinancement selon qu’ils appartiennent à des enseignes spécialisées ou à l’un des grands réseaux nationaux de banques de dépôts. Ensuite parce chaque banque a sa propre politique tarifaire.
Celle-ci peut d’ailleurs varier d’une région à l’autre et d’une période de l’année à l’autre. Il suffit qu’une direction régionale ait des objectifs commerciaux ambitieux pour qu’elle développe une grille tarifaire agressive.
Certaines banques développent par ailleurs des conditions avantageuses mais uniquement pour certaines professions comme les fonctionnaires, les professions libérales,… voire certains profils recherchés, comme les jeunes cadres à « potentiel ».
Enfin, les meilleures offres sont souvent limitées dans le temps, parfois quelques semaines, le temps de faire le plein de nouveaux clients et remplir ses objectifs. De sorte qu’il est presque impossible pour un particulier de s’adresser à la bonne agence au bon moment. Sauf à passer par un courtier en crédit, au fait des grilles tarifaires de l’ensemble du marché. Le service est gratuit chez CREDIXIA mais peut coûter jusqu’à 1% du capital emprunté. Il comprend la mise en relation avec les banques (c’est le cas des courtiers présents sur le net qui ne font que transmettre une fiche client à la banque) et selon les courtiers classiques, la négociation, la recherche d’aides éventuelles et le suivi du dossier jusqu’à la signature définitive du contrat de prêt.

3 – Ne pas oublier l’assurance emprunteur
Les banques proposent en général elles-mêmes des contrats qu’elles souscrivent au profit de leurs clients (appelés contrats « groupe »). Mais la loi Lagarde les oblige désormais à accepter que les emprunteurs aient la possibilité de s’assurer auprès de la compagnie de leur choix.
L’assurance de prêt est un paramètre important à négocier. D’une part parce que les contrats groupe sont chers, souvent plus chers que les contrats individuels, y compris pour les clients âgés de plus de 45 ans, à condition d’être en excellente santé, grâce aux assurances bonusées proposées par CREDIXIA. Et, d’autre part, parce que le poids relatif de l’assurance sur le coût total du crédit est d’autant plus significatif que les taux d’intérêt sont bas. De sorte qu’il est possible, d’obtenir un bon taux de crédit auprès d’un banquier, mais d’en perdre le bénéfice pour s’être désintéressé de l’assurance.
En choisissant une délégation d’assurance, vous pouvez réaliser jusqu’à 60% d’économie sur le coût total de son assurance de prêt, et bénéficier d’une solution d’assurance performante, même dans les cas spécifiques de risques aggravés, tel que la pratique d’un sport dangereux ou d’une profession à risque.

A propos de CREDIXIA : Créée en 1999, CREDIXIA est une SAS spécialisée dans le courtage en crédits immobiliers et assurances de prêts. Son rôle d’intermédiaire bancaire lui permet d’obtenir pour ses clients le meilleur taux de crédit immobilier associé aux conditions les plus avantageuses. En 12 ans d’expérience, CREDIXIA a su développer une offre de qualité assortie d’avantages attractifs :
– 0€ de Frais de Courtage sur internet, en agence chez CREDIXIA
– 0€ de Frais de Dossier auprès de la banque qui financera le projet
– Le Meilleur accord sous 15 jours ouvrés
– Aucune pénalité en cas de remboursement anticipé
– Un suivi gratuit et personnalisé avec un conseiller privilégié
– Assurance de prêt moins chère et aux mêmes garanties que celles des banques

Source : Credixia