• Partager sur :

Pixopolitan lance le pop up store qui glamourise la déco murale

2013 ne serait pas une année standard. L’occasion de réveiller son intérieur et de rhabiller ses murs de manière plus intimiste. Le concept Pixopolitan, à l’origine du réseau social qui crée du lien entre photographes urbains et passionnés de décoration murale pointue, passe du virtuel au réel en installant pour un mois sa boutique éphémère en plein cœur du Marais : une invitation (visuelle) au voyage pour redonner vie aux murs du salon ou de la chambre. Le(s) cadre(s) de nos murs déménage(nt) et c’est tant mieux en cette période placée sous le signe du renouveau. Du 9 janvier au 9 février, inspirez-vous, décrochez, accrochez !

Exit les cadres standards, les murs adoptent un look arty et perso

Le cadre Ikea que tout le monde a dans son salon serait-il devenu out maintenant que le sapin et autres éléments de l’ambiance des fêtes sont derrière et que janvier ouvre douze mois de champ des possibles ?
C’est ce que démontrent les résultats d’une étude Pixopolitan* dévoilant que 41% des français interrogés qualifient de trop banales les photos décoratives disponibles dans le commerce quand 36% déplorent une offre peu esthétique.

C’est le moment de miser sur une déco murale qui a du sens pour chacune et pour chacun, que l’on rêve de réchauffer ses murs avec une vue spécifique de son quartier ou un angle original d’une ville sur laquelle on a flashée lors des dernières vacances en Asie.

Seulement voilà, on n’est pas tous photographes. Heureusement, Pixopolitan l’a bien compris. Trois mois seulement après son lancement, la jeune marque a tapé dans l’œil du public : la plateforme fédère au sein d’une même communauté plusieurs centaines de photographes de talent scrutant des dizaines de métropoles du globe, ainsi que des milliers de passionnés d’images uniques qui souhaitent redonner peps et singularité à leur intérieur.

Un mois pour découvrir un concept déco sur-mesure

En 2013, fini la déco stéréotypée ! Pixopolitan crée l’événement du 9 janvier au 9 février en ouvrant une boutique éphémère en plein cœur du Marais, pour tous les amateurs de belles images, de décoration murale et de nouveau concept. Au programme, rencontre avec les cofondateurs, mais également avec des photographes de la communauté des chasseurs de pixel sur-mesure, le tout dans une ambiance conviviale et musicale.

Où ? Au 13, rue des blancs manteaux dans le chaleureux 4ème arrondissement de Paris.

Quand ? Du 9 janvier au 9 février, le mois où l’on refait son dressing, soldes obligent.

Pourquoi s’y rendre ? Pour découvrir le concept, dénicher des clichés inattendus de grandes métropoles, visualiser les formats et matériaux proposés pour l’impression et pourquoi pas passer son premier appel d’offres ! Le tout les bras chargés de shopping bags des nombreuses boutiques alentours, au rythme des soldes.
L’occasion de détecter quatre autres jeunes marques montantes qui se joignent à Pixopolitan pour le lancement de ce pop up store inspirant : Code Couleur Denim, Six et Sept, Fob Paris et Oh my socks.

*Etude extraite de l’étude de marché Pixopolitan, réalisée en ligne du 6 au 14 avril 2012 sur un échantillon représentatif de 504 personnes âgées de 19 à 59 ans (258 femmes et 246 hommes). Méthode des quotas.

Pixopolitan, c’est l’aventure entrepreneuriale au croisement de la décoration, de la photographie et du réseau social, initiée par Paul-Henri Blaiset et Romain Barbet, deux passionnés d’image qui n’ont pas hésité à créer leur entreprise il y a 6 mois, alors qu’ils étaient encore étudiants.

Parce que les lieux ont un capital affectif et que le web 2.0 permet de créer du lien entre une demande et une offre sur mesure, chasser le pixel de la vue intimiste dont on se délectait lors de son séjour à Shanghai, au moment de son premier job à Berlin ou au cours de son voyage de noces à Venise est désormais à la portée du plus grand nombre avec Pixopolitan.

Comment ça marche ?

Il suffit de créer un compte Mypixopolitan afin de lancer en quelques clics un appel d’offres pour la réalisation d’une photo spécifique en indiquant ville, lieu, ou même adresse précise du cliché rêvé. Le sur-mesure permet d’accompagner la demande de toute indication d’ambiance (vue nocturne, sous la neige, par temps ensoleillé etc.), mais aussi de préciser la technique souhaitée (noir et blanc, panoramique, sépia etc.). Les photographes de la communauté situés dans la région du globe concernée vont alors réaliser plusieurs photos qui seront ensuite proposées au commanditaire. Selon les clichés ainsi obtenus, il est possible d’en acheter une, plusieurs… ou aucune. Pixopolitan imprime alors les photos sur 2 types de supports de grande qualité : aluminium laqué et toile 100% coton, et propose 3 formats : 30 x 45 cm, 60 x 90 cm et 100 x 150 cm, de 49 à 229 €.

Le site met également en vente les photographies des grandes métropoles du monde prises par sa communauté de talents et validées par son jury d’experts. Les utilisateurs les consultent sur le site, ville par ville, quartier par quartier et commandent une impression pour décorer leur intérieur.