• Partager sur :

PARTIES COMMUNES DES BATIMENTS : BIEN ECLAIRER POUR ECONOMISER ET SECURISER LES ACCES POUR TOUS

Une démarche interprofessionnelle collégiale et pérenne

L’ADEME et le Syndicat de l’éclairage se sont associés à 8 autres organisations de la filière de l’éclairage afin d’élaborer cette brochure, dédiée à l’éclairage des parties communes extérieures et intérieures d’immeubles tertiaires et résidentiels (parkings, halls, couloirs…)1.

Dans la lignée de la brochure précédente, qui traitait de l’éclairage dans les bâtiments tertiaires2 (hors parties communes), cette publication aborde toutes les questions à se poser pour concevoir et rénover : réglementation, normalisation, solutions d’éclairage efficaces disponibles aujourd’hui.
Dans le même format, la prochaine brochure à paraître sera consacrée à l’éclairage des commerces de centre ville.

Pour sensibiliser et informer un large public

Cette brochure s’adresse aux maîtres d’ouvrage, gestionnaires, syndics, responsables des services généraux, gardiens d’immeuble, distributeurs, installateurs, prescripteurs, soucieux de privilégier les installations d’éclairage performantes, avec des coûts de consommation et de maintenance réduits. En effet, les données présentées permettent à chacun de comprendre les enjeux et l’intérêt de ne pas s’arrêter à l’investissement mais de raisonner en coût global (cf. annexe illustrative).

Accélérer les actions en faveur de l’efficacité énergétique

Le Syndicat de l’éclairage et l’ADEME s’engagent communément depuis longue date pour révéler le potentiel d’économies d’énergie important lié à un éclairage ergonomique et performant. Dans le contexte du débat national sur la transition énergétique, le syndicat est force de propositions auprès des pouvoirs publics et souhaite contribuer à une croissance verte : des exemples concrets de réalisations3 illustrent les bénéfices d’un éclairage bien pensé (baisse de la consommation, des coûts de maintenance, confort visuel, baisse des émissions de C02…).

Ces brochures ADEME devraient être le support d’une grande campagne de rénovation de l’éclairage notamment dans le cadre du grand chantier gouvernemental d’amélioration de l’efficacité énergétique des logements sans oublier la mise aux normes et l’accessibilité pour les personnes handicapées.

Le Syndicat de l’éclairage, représentant d’une industrie en pleine mutation technologique

Le Syndicat de l’éclairage, affilié à la FIEEC, regroupe 51 fabricants de matériels d’éclairage (lampes, luminaires, systèmes de gestion), 51 unités de production. 54 % du chiffre d’affaires de ses adhérents est réalisé à partir de produits fabriqués en France. Pour conserver cet atout industriel et profiter de la mutation technologique de l’éclairage pour le dynamiser, il faut soutenir ces industries dans leur développement de produits innovants (LED, « smart lighting », Oled…). Le chantier de l’efficacité énergétique est un levier pour développer un marché français dynamique, en incitant aux investissements d’avenir en termes de recherche, d’innovation et de production industrielle.

ANNEXE ILLUSTRATIVE

Calculs basés sur le prix 2012 de l’électricité, sans tenir compte de probables augmentations à venir.
Raisonner en coût global est payant : un bon investissement, même s’il paraît élevé au départ, permet une diminution conséquente des coûts.

17, rue de l’Amiral Hamelin – 75783 Paris cedex 16 – www.syndicat-eclairage.com