• Partager sur :

PAREF : Résultats annuels 2011 (1/2)

Le Directoire de PAREF, qui s’est tenu le 20 mars 2012 sous la présidence de M. Alain Perrollaz, a arrêté les comptes annuels et consolidés du groupe au 31 décembre 2011 et les a soumis au Conseil de surveillance. Les procédures d’audit sur les comptes ont été effectuées. Le rapport de certification sera émis après vérification de la concordance avec les comptes consolidés des informations données dans le rapport de gestion et dans le document de référence.

– Hausse des commissions de gestion liée à l’augmentation de la collecte des SCPI : 9,2 M€ (+122%) et hausse des encours gérés (+ 23 %).
– Poursuite du désendettement du groupe sous l’effet des arbitrages réalisés : le ratio LTV ressort à 52% au 31 décembre 2011 contre 58% au 31 décembre 2010.
– Acquisition de la société Watford et co-investissement avec GA Promotion, en vue de réaliser la construction d’un immeuble de bureaux HQE/BBC de 11.000 m², « Le Gaïa », à Nanterre.

PATRIMOINE

– Le groupe a poursuivi sa politique d’arbitrage concernant les actifs matures ou inadaptés en cédant les murs de la clinique Parmentier pour 14 M€, les immeubles Roule-Rivoli pour 13 M€ et l’immeubles des Ulis pour 3 M€.
Trois nouvelles promesses de vente ont été signées, dont La Houssaye en Brie au second semestre 2011 et Gentilly et Paris-Berger début 2012, pour un montant total de 19 M€ (+4% par rapport aux expertises au 31 décembre 2011).
– PAREF a procédé en juillet 2011 à l’acquisition de 100% des titres de la société Watford qui dispose d’un terrain à bâtir situé à Nanterre, bénéficiant d’un permis de construire de 11.000 m² purgé de tout recours.
Cette opération va permettre la construction d’un immeuble de bureaux HQE/BBC , « le Gaïa » , dans le cadre d’une opération de co-investissement avec GA Promotion qui détient 50 % du capital de la société Watford depuis le 15 mars 2012. Un marché de travaux a été conclu concomitamment avec la société GA Entreprise. La livraison de l’immeuble est prévue en juillet 2013.
– Après ces opérations, le patrimoine (valeur d’expertise hors droits et frais d’acquisition) est valorisé à 180 M€, (contre 207 M€ au 31 décembre 2010). Ces chiffres incluent le patrimoine de la SCPI Interpierre qui est consolidée en intégration globale depuis le 1er juillet 2010, ainsi que les titres de SCPI et OPCI détenus par le groupe.
– La variation de juste valeur des immeubles composant le patrimoine de PAREF s’élève à -8,0 M€ (dont -1,9 M€ au titre de l’amortissement économique des usufruits). La variation hors usufruits représente une baisse d’environ 3,5 % de la valeur des immeubles au 31 décembre 2010 à données comparables (hors cessions 2011).
– Rendement du patrimoine élevé : 9,2% de rendement brut global (9,5 % sur les actifs immobiliers hors SCPI/OPCI).
– Taux d’occupation financier : 90 %, stable par rapport à fin 2010.

ACTIVITE

– Revenus locatifs : 21,1 M€ contre 23 M€ en 2010 : la baisse de 1,8 M€ provient pour 1,4 M€ des cessions réalisées au cours de l’exercice. A périmètre comparable, les loyers (et charges récupérées) 2011 reculent de 1,9%. L’essentiel de la baisse s’explique par la renégociation de certains baux (Vaux le Pénil, Bondoufle), mais est compensée par de nouvelles prises à bail (La Houssaye en Brie, Créteil, Emerainville, Labège).
– Forte augmentation de la collecte des SCPI, notamment de Novapierre (murs de magasins), grâce à une action commerciale renforcée sur un marché de l’épargne très demandeur de pierre papier.
– Gestion pour compte de tiers (SCPI, OPCI et divers) : 577 M€ d’actifs gérés, en progression de 23 % sur un an.
– Commissions : 9,2 M€ contre 4,1 M€ en 2010, en hausse de 124 % après 48% de hausse en 2010.
La hausse importante des commissions de souscriptions de SCPI vient s’ajouter à celle des commissions de gestion sur SCPI et OPCI, qui continuent de croître sous l’effet de l’augmentation des actifs gérés sur la période.

– Résultat brut d’exploitation : 16,0 M€ contre 16,4 M€ en 2010. L’impact de la baisse des loyers est compensé par la hausse des commissions de l’activité de gestion pour compte de tiers.
– Variation de juste valeur : – 8,0 M€ (contre – 1,8 M€ en 2010), dont 1,9 M€ au titre de l’amortissement des usufruits d’habitation. Les valeurs d’expertise des immeubles (hors usufruits) accusent une baisse globale d’environ 3,5%. Cette baisse s’explique par l’impact des renégociations de loyers et des départs de locataires qui ont eu lieu au cours de l’exercice. Les promesses de vente signées entre fin 2011 et début 2012 sont néanmoins supérieures de 4 % aux valeurs d’expertise au 31 décembre 2011.
– Résultat net avant impôt : +0,5 M€, contre + 7,3 M€ en 2010. Le résultat net avant impôt et variation de juste valeur, incluant les sociétés mises en équivalence (OPCI Vivapierre) ressort à 10,0 M€ contre 10,8 M€ en 2010, soit une baisse de- 7 %.
– Résultat net part du groupe : +0,5 M€ (contre + 8,1 M€ en 2010), soit un résultat net par action ajusté, pondéré et dilué de + 0,5 €/action.