• Partager sur :

Observatoi​re Crédit Logement / CSA – Résultats 1er trimestre 2012 (2/2)

Solvabilité

En dépit de la transformation rapide des clientèles et de la progression de l’apport personnel qui s’accompagne d’un recours moins intense au financement par endettement, l’indicateur de solvabilité de la demande se dégrade depuis le début de l’année 2012. La reconfiguration du PTZ+ y contribue largement.

Marché de l’ancien : Avec la suppression du PTZ+ dans l’ancien, l’indicateur de solvabilité de la demande brutalement chuté depuis le début de l’année 2012, au point le plus bas que l’Observatoire ait constaté depuis le début des années 2000.

Marché du neuf : En 2010 puis en 2011, l’indicateur de solvabilité a ainsi enregistré une réelle amélioration. Mais depuis le début de 2012, l’indicateur de solvabilité décroche.

Activité du marché

L’embellie observée à l’automne 2011, contrecoup des anticipations de la demande de la fin 2011, n’a pas suffi à inverser la tendance récessive du marché et a lourdement pesé sur le mois de janvier 2012 (-35.3%). La production s’est alors partiellement ressaisie en février (+7,7 %) , mais la demande reste déprimée et, sans soutien public majeur, la production a de nouveau reculé en mars (-10,2 %).

La production du 1er trimestre 2012 est en baisse de 26,1 % par rapport au 1er trimestre 2011 et de 30,8 % sur le trimestre. Le repli du marché constitue désormais une vraie réalité.

Perspectives 2e trimestre 2012 – Avril 2012

Activité du marché

En avril 2012, la production de crédits a de nouveau reculé (-9,5 %). Le total des prêts accordés était en recul de 15,9 %, en année glissante, contre une augmentation de 37,0 % en 2011 à la même époque.

Les taux et les durées des crédits immobiliers aux particuliers

En avril 2012, les taux des prêts du secteur concurrentiel (hors assurance et coût des sûretés) se sont établis à 3,67 %, en moyenne. Le recul déjà observé en mars s’est donc poursuivi en avril et les taux sont maintenant revenus à leur niveau du printemps 2011. Cette baisse des taux concerne l’ensemble du marché (travaux, neuf et ancien) et elle accompagne une réduction significative de la durée moyenne des prêts octroyés qui s’établit à 200 mois en avril 2012, contre 233 mois en 2011.

Sources : Observatoire Crédit Logement/ CSA du Financement des Marchés Résidentiels 1er trimestre 2012 et avril 2012.

À propos de l’Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels

L’Observatoire Crédit Logement / CSA est né du partenariat noué entre l’Institut CSA, Michel Mouillart, Professeur d’économie et Crédit Logement. Les analyses réalisées s’appuient sur plus de 20.000 opérations garanties mensuellement par Crédit Logement, dont sont exclus les rachats de créances et les prêts relais.

Cet Observatoire a été élaboré en tirant avantage de la très bonne représentativité de Crédit Logement dans l’ensemble de la production de crédits immobiliers. Le marché est découpé selon les quatre dimensions retenues par l’Observatoire du Financement du Logement (OFL/CSA).

Sur chacun des marchés délimités, l’Observatoire mesure, chaque trimestre, 3 indicateurs d’activité permettant de suivre la production de prêts bancaires accordés(hors prêts relais et rachats de créances) :l’ensemble du marché des crédits immobiliers aux particuliers, le marché du neuf et le marché de l’ancien.

La comparaison entre les évolutions que décrivent les indicateurs Crédit Logement / CSA et les indices d’évolution construits à partir des statistiques trimestrielles de la Banque de France et de l’OPCI permet de souligner l’intérêt de la démarche.

À propos de Crédit Logement

Établissement de crédit, dont les actionnaires sont les grandes banques françaises, Crédit Logement est le leader de la garantie des prêts immobiliers à particuliers.

Depuis 1975, année de sa création, plus de 6,5 millions d’emprunteurs ont déjà bénéficié de l’intervention de Crédit Logement, leur permettant ainsi de financer leur projet immobilier sans hypothèque.

En 2011, Crédit Logement a délivré 68,61 milliards d’euros d’accords de garantie nouveaux confirmant ainsi la place qu’il occupe sur le marché des crédits immobiliers aux particuliers, en garantissant près de 30% de l’ensemble des prêts à l’habitat distribués en France.

Au 31 décembre 2011, son encours atteint les 224 milliards d’euros.

www.creditlogement.fr