• Partager sur :

Nantes Habitat virtualise son infrastructure de Communications IP

Nantes Habitat, Office Public d’Habitation à Bon Marché, est une entreprise animée par un principe fondateur : lutter contre l’insalubrité des logements et favoriser la mixité sociale. Constructeur et rénovateur avec 350 à 400 logements supplémentaires par an, Nantes Habitat s’inscrit aussi comme le premier bailleur social du grand ouest en proposant des logements à loyers modérés. Aujourd’hui, Nantes Habitat loge 46 000 nantais – soit un sur six – avec plus de 24 000 logements.

« Répartis sur 10 sites dont 7 agences, nous avons ressenti le besoin d’homogénéiser nos solutions de téléphonie afin que nos 650 employés puissent communiquer facilement et efficacement » explique Christophe Chapet, Directeur des Systèmes d’Information de Nantes Habitat.

Le DSI de Nantes Habitat a pris en charge ce projet visant à faire évoluer l’infrastructure de téléphonie vers une solution technologiquement riche et source d’économies pour le premier bailleur municipal de France. Christophe Chapet lance donc un appel d’offres en 2010. Le choix se porte alors sur des solutions de communications IP Aastra, déployées par Axians.

Expertise et proximité
Les objectifs de Nantes Habitat sont alors multiples :
• remplacer une infrastructure vieillissante,
• améliorer le quotidien des collaborateurs grâce à de nouvelles applications,
• optimiser les coûts de communication,
• mettre en place une architecture virtualisée.

Nantes Habitat s’est tourné vers Aastra pour son expertise reconnue en matière de communications sur IP mais aussi pour le caractère innovant et l’adaptabilité des solutions proposées. « L’offre Aastra nous semblait la plus complète pour satisfaire nos attentes sur les aspects économiques et fonctionnels », précise Christophe Chapet. Axians, intégrateur régional, s’est quant à lui démarqué par sa connaissance des produits Aastra, sa flexibilité mais aussi sa proximité avec le client. « Les équipes internes de Nantes Habitat et celles d’Axians travaillent en étroite collaboration. Nous avons la volonté d’avancer et de réussir ce partenariat », ajoute le Directeur des Systèmes d’Information.

L’intégrateur Axians a donc déployé une infrastructure multisites Aastra composée d’un call manager Aastra 5000 dupliqué et de deux gateways Aastra X Series, enrichie d’une suite logicielle très complète : postes opérateurs en mode Web, couplage téléphonie informatique, messagerie unifiée, solution de mobilité DECT IP ainsi qu’un centre de gestion pour l’administration du système.
Cette architecture dispose donc d’une très grande capacité, d’un haut niveau de sécurisation et garantit la pérennité de la solution mise en place.

Le choix de la virtualisation
Passer à une architecture virtualisée était une réelle volonté de Nantes Habitat. L’infrastructure Full HP virtualisée a permis à l’entreprise de faire des économies, en réduisant le nombre de serveurs, et de garantir une grande sécurité du système. «Nous avons fait le choix de la virtualisation pour la facilité d’intégration mais aussi pour des raisons de sécurité. Grâce à la redondance du système, si l’un des serveurs présente des anomalies, l’autre serveur prend le relais sans interruption de service. Ainsi, toutes les applications de communication ont été portées sur le serveur virtuel » précise Christophe Chapet.

Un succès économique et social

« Ce projet est un grand succès pour Nantes Habitat. Nous sommes très satisfaits, que ce soit au niveau fonctionnel, au niveau des délais ou en termes de retour sur investissement », s’enthousiasme Christophe Chapet.

D’un point de vue pragmatique, l’homogénéisation des postes – à savoir l’utilisation d’un terminal SIP haut de gamme Aastra 6739i – quel que soit le profil du collaborateur, a contribué à créer un sentiment d’équité au sein de l’entreprise et à développer une certaine proximité entre les collaborateurs grâce à l’affichage de la photo de l’appelant. L’administration se trouve également simplifiée notamment en termes de maintenance et de formation

D’un point de vue économique, les résultats sont probants : les technologies Aastra ont permis une réduction de 70 à 75% des coûts de communications. « Nous avions des dépenses en communication très importantes malgré le fait que 70% de nos appels soient internes. Grâce à la VoIP d’Aastra, ces communications sont désormais gratuites et nous prévoyons un amortissement de la solution en deux ans.» conclut Christophe Chapet.