• Partager sur :

MAISON&OBJET / LES ACTUS – LES TENDANCES‏

J-2 avant le prochain salon Maison&Objet – Villepinte !
J-4 avant Paris des Chefs – Mutualité (5ème)
J-2 avant de découvrir la création sous toutes ses formes les plus folles !

Zoom sur… Les Espaces de Tendances

Crazy, le parcours d’Inspirations MAISON&OBJET
L’Observatoire MAISON&OBJET présente la 20ème édition du cahier d’inspirations sous le thème CRAZY.
Assez de morosité dans un monde azimuté. Entre grain de folie et rire grinçant, l’imagination prend le pouvoir. On revendique le droit de s’aérer les neurones, de s’amuser. On assume l’envie jubilatoire de dynamiter le conformisme tristounet. Une créativité déjantée et festive s’adonne à la fantaisie et à l’humour. L’insolence et l’ironie, l’extravagance et l’outrance déboulonnent le déjà-vu. Place aux doux délires du hors-norme à haut pouvoir euphorisant. Dans le bazar déjanté du cabinet de curiosités contemporain, on ne se prend pas trop au sérieux et ça fait un bien fou.

Dream Box – Elizabeth Leriche – Hall 3
Folies douces

Une époque déconcertée et déconcertante explore l’étrangeté des mondes imaginaires. Rêves et cauchemars nous téléportent dans de troublantes réalités parallèles où se métamorphosent nos désirs et nos peurs. Effets d’illusions, pertes de repères, surdimensionnement, monde sens dessus-dessous, distorsions et autres sortilèges… toute une fantasmagorie émerveille et envoute. La maison expérimente le prêt-à-rêver

Sweet Freaks – Vincent Grégoire (NellyRodi) – Hall 1
Beautés monstres

L’excentricité met sous tension les imaginaires. Les délires loufoques d’une fantaisie déjantée chamboulent un monde qui vacille entre dérangé et trop bien rangé. Une création survoltée expérimente de curieux télescopages où s’accouplent le saugrenu et le raffiné. Juxtapositions, accumulations et détournements imposent les vertiges d’un style sous psychotropes. La maison se mue en grotte aux merveilles.

Art’keting – François Bernard – Hall 2
Fou d’art

Dans ce carnaval des fous où chacun veut affirmer sa différence, on s’amuse à starifier le quotidien. Des pièces uniques conjurent l’ennui de la banalité. L’hyperpersonnalisation scénographie les décors. L’inattendu s’invite alors dans un bric-à-brac foutraque mais élégant, ironique mais luxueux. Anachronismes, collision de matières, collusion des couleurs…La maison devient œuvre d’art et vous en êtes le créateur.

Source : MLA connection RP