• Partager sur :

Locations meublées : la Ville de Paris se mobilise pour le maintien d’un parc locatif de résidences principales à Paris

La location meublée touristique, à la nuit ou à la semaine essentiellement, s’est particulièrement développée à Paris, notamment du fait de l’augmentation des offres via Internet. En cinq ans, près de 20.000 logements ont ainsi été soustraits du marché locatif traditionnel. Dans certains arrondissements (notamment dans le centre et l’Ouest de Paris), les locations meublées touristiques peuvent représenter jusqu’à 20% de l’offre locative. De plus, les prix constatés sont proches de ceux du secteur hôtelier, soit un niveau compris entre le double et le triple des prix des locations traditionnelles.

De fait, ce phénomène provoque à la fois une diminution de l’offre locative privée traditionnelle et une hausse du coût des logements, tant à la location qu’à l’achat.

Face à l’ampleur de cette situation, la Ville de Paris, en charge depuis 2009 du contrôle des changements d’usage des locaux d’habitation, a décidé de se mobiliser pour préserver les habitations destinées aux Parisiens. Conformément à la loi (article L631.7du code de la construction et de l’habitation), toute transformation d’un local d’habitation pour un autre usage doit faire l’objet d’une autorisation de la Ville, et entraîne une compensation à Paris afin de préserver l’équilibre entre l’habitat et les activités économiques.

Aussi la Ville de Paris, à l’initiative de Jean-Yves Mano, adjoint chargé du logement, réunira aujourd’hui le 23 janvier tous les acteurs concernés (agences immobilières, associations de propriétaires, etc.) afin d’échanger sur les conditions d’application de cette loi dans le respect de l’intérêt de tous.

Source : Paris.fr