• Partager sur :

Les jeunes comptent plus sur leur épargne que sur leur retraite pour financer leurs vieux jours

Tel est l’enseignement d’un sondage de l’Institut CSA* réalisé pour le Conseil supérieur du notariat à l’occasion des 33èmes Rencontres Notariales qui auront lieu à Paris et dans toute la France jeudi 11 octobre

Si 45% des Français pensent que l’épargne est la meilleure solution pour financer leurs vieux jours (ils sont 41% à répondre leur retraite), ce chiffre atteint 66% chez les 18-24 ans. Les jeunes générations croient de moins en moins à la seule solution de la retraite pour assurer leurs vieux jours, ce qui constitue un tournant majeur dans l’idée que se font les Français de leur sécurité matérielle à long-terme.

La famille apparait alors comme premier soutien en cas de difficultés financières

56% des Français déclarent compter avant tout sur la famille en cas de difficultés financières. Ce chiffre atteint 88% chez les 18-24 ans et 78% chez les 25-34 ans. Les établissements financiers et l’Etat apparaissent loin derrière avec respectivement 19% et 6%.

Les Français pensent à une très large majorité que les enfants sont les héritiers prioritaires de leurs parents

Ce sondage nous enseigne, également, que les Français sont très attachés à la réserve héréditaire. En effet, 70% déclarent qu’ils préfèrent que les enfants soient les héritiers prioritaires de leurs parents tandis que seuls 24% estiment que les héritiers peuvent être choisis librement par le disparu.

A l’occasion de ces 33èmes Rencontres Notariales sur le thème de l’Esprit de Famille, les Notaires de France répondront de manière gratuite et anonyme au grand public : consultations individuelles, par téléphone ou par tchat, retrouvez toutes les informations sur www.notaires.fr

* Sondage réalisé en ligne du 18 au 20 septembre 2012 auprès d’un échantillon national représentatif de 1011 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d’après la méthode des quotas après stratification par région et taille d’agglomération