• Partager sur :

Le nouveau classement montre les délais nécessaires pour obtenir un permis de construire un parc éolien dans les 27 pays de l’Union européenne

Il faut en moyenne 42 mois pour obtenir un permis de construire un parc éolien dans l’Union européenne.

L’Italie, la Belgique et le Royaume Uni sont les pays qui ont les délais les plus rapides et l’Espagne et le Portugal les délais les plus longs. Ces conclusions ont été révélées par le projet financé par l’Union européenne, Wind Barriers, coordonné par l’Association Européenne de l’énergie éolienne (EWEA).

Le délai nécessaire pour les demandes de permis de construire un parc éolien dans l’Union européenne va de moins de 10 mois à beaucoup plus de 50. Les raisons de cet énorme écart varient, mais comprennent le grand nombre d’autorités avec lesquelles on doit travailler, et le manque de directives administratives claires pour les développeurs. Tout en haut du tableau, on trouve la Finlande, avec seulement un peu plus de huit mois nécessaires pour obtenir la permission de construire un parc éolien, suivie de l’Autriche (10 mois), la Roumanie (15 mois), et l’Italie (18 mois). Le pays où la patience d’un développeur d’éoliennes est le plus mise à l’épreuve est le Portugal, où plus de 58 mois sont nécessaires en moyenne pour obtenir des permis. En bas de la liste se trouvent aussi : l’Espagne (57 mois), la Grèce (50 mois) et la Pologne (43 mois).

Le projet Wind Barriers a aussi enquêté sur le nombre d’autorités à contacter dans chaque pays pour obtenir la permission de construire à terre.

Le Danemark a le plus faible nombre d’autorités à contacter, seulement cinq, alors que la Grèce détient le record du nombre d’autorités à contacter, soit 41. Mais il n’y a pas de corrélation directe entre le délai nécessaire pour obtenir une permission et le nombre d’autorités qui doivent être contactées.

L’Espagne, par exemple, est l’un des pays avec le plus faible nombre d’autorités qui doivent être contactées (seulement neuf), mais c’est l’un des pays aux délais les plus longs, avec une moyenne de plus de 57 mois pour obtenir la permission de construire un parc éolien.

<< Si l'Europe a vraiment l'intention d'atteindre 20% d'énergie renouvelable d'ici 2020, certains états Membres doivent rationaliser leurs procédures d'obtention de permis >>, a déclaré JustinWilkes, Directeur de la Politique EWEA. <>, a-t-il déclaré.

L’expérience dans le secteur offshore est, pour l’instant, plus positive. Le délai moyen pour obtenir le feu vert est de 18 mois, beaucoup moins long que sur terre. << Un certain nombre de pays qui ont des parcs éoliens offshore ont développé un processus efficace de prise de décisions pour ce secteur, et ont ainsi réduit la complexité pour les développeurs d'éoliennes offshore>>, conclut Wilkes.

Présenté durant la troisième journée de la Conférence et Exposition européenne de l’énergie éolienne (EWEC), Wind Barriers n’a révélé qu’une partie des conclusions, qui seront publiées dans un rapport complet avec toutes les données sur les procédures administratives et les réseaux de connexion pour le développement de parcs éoliens en juillet 2010.

Pour voir le clip des nouvelles sur Wind Barriers, cliquez sur : http://www.ewec2010.info/
Classement[i]

Note aux rédacteurs :
L’EWEA est la voix de l’industrie éolienne et promeut activement l’utilisation de l’énergie éolienne en Europe et dans le monde entier. Elle a aujourd’hui plus de 600 membres dans presque 60 pays, y compris des fabricants qui détiennent 90% du marché mondial de l’énergie éolienne, des fournisseurs de composants, des instituts de recherche, des associations nationales d’énergie éolienne et renouvelable, des développeurs, des fournisseurs d’électricité, des sociétés financières et d’assurance et des consultants.
———————————
[i] Ce communiqué de presse se base sur les 200 réponses reçues de développeurs dans 23 pays de l’UE au sujet du projet Wind Barriers.

Pour tout renseignement supplémentaire, veuillez contacter :
Paolo Berrino, EWEA
paolo.berrino@ewea.org
+32-2-400-10-55

Source: EWEA

Pour tout renseignement supplémentaire, veuillez contacter : Paolo Berrino,
EWEA, paolo.berrino@ewea.org, +32-2-400-10-55