crowdfunding immo 2
  • Partager sur :

Le crowdfunding vit ses beaux jours avec 336 millions d’euros levés en 2017

Les multiples formes du financement participatif ont le vent en poupe. Du crowdfunding immobilier au crowdlending, en passant par les levées de fonds des plateformes artistiques, cette pratique s’étend d’années en années et séduit toujours plus d’investisseurs. De quoi s’agit-il exactement, et comment expliquer un tel succès ? On vous répond au cours de cet article !

Qu’est-ce que le financement participatif ?

crowdfunding immoLe financement participatif se caractérise par le concours de multiples contributeurs à une levée de fonds visant au développement d’un projet. Ce projet peut être de nature artistique, professionnelle ou encore concerner le marché du logement. On en distingue plusieurs formes :

  • Le modèle de base fonctionne sur le principe du don contre don. Les participants contribuent à l’aboutissement d’un projet qui peut être d’ordre cinématographique, vidéoludique ou encore musical, recevant un exemplaire du produit fini une fois sa mise en œuvre aboutie, ou une autre forme de rétribution (CD, artbook, exemplaire de jeu vidéo…).
  • On parle de crowdfunding immobilier pour désigner la pratique consistant à mettre en place des projets de construction immobilière et à les soumettre à des levées de fonds collectives. Des plateformes telles Homunity sont de plus en plus nombreuses à proposer ce genre de services.
  • Le crowdequity est une forme d’investissement qui permet aux startups et aux très jeunes entreprises de passer les premiers temps difficiles de leur existence. Le principe est simple, puisqu’il leur permet de s’affranchir des financements bancaires traditionnels pour voir le jour et se stabiliser face à la concurrence.
  • Le crowdlending est une autre forme d’investissement collectif dans l’entreprise, qui permet aux entrepreneurs d’acquérir de nouveaux équipements, de lancer de nouvelles gammes de produits et de services sans avoir à passer par les banques, qui sont bien souvent de moins en moins enclines à accorder des prêts à des taux intéressants. Les investisseurs ont ainsi les moyens de participer directement à leur économie locale.

Combien d’euros ont été levés en 2017 ?

Un baromètre publié par l’association financement participatif France et le cabinet d’audit KPMG confirme une tendance à la hausse constante de cette pratique. En 2017, ce sont près de 336 millions d’euros qui ont été levés de manière collective afin de faire aboutir des projets de tout type. Ces chiffres en recouvrent d’autres :

  • 1,65 millions d’investisseurs
  • 24 000 projets financés
  • 42% des fonds en provenance de projets immobiliers

Le marché du logement est donc un secteur de choix, et le crowdfunding immobilier semble avoir le vent en poupe, pour longtemps.

Zoom sur le crowdfunding immobilier

Mais en quoi consiste le crowdfunding immobilier ? Concrètement, il s’agit d’une pratique permettant aux promoteurs de soumettre leurs projets de construction sur des plateformes dédiées. Des financeurs peuvent alors choisir de participer à une levée de fonds collective, qui lorsqu’elle aboutit, permet de démarrer les chantiers.

Il s’agit pour le promoteur de bénéficier d’un complément pour son apport personnel, et d’ainsi bénéficier de meilleures conditions de prêt auprès des banques. Pour les investisseurs, plusieurs possibilités : soit il s’agit d’un petit épargnant, auquel cas il est possible de placer de petites sommes démarrant à 1 000 euros ; soit il s’agit de plus gros investisseurs qui ont la possibilité de diversifier leur placement et limiter les risques au maximum.

Une fois les logements construits, puis vendus ou loués, les contributeurs reçoivent une partie du fruit des ventes, ou perçoivent une part des loyers. Le processus est donc gagnant-gagnant, et offre un rendement à hauteur de 10 à 12%. Une donnée qui explique sans doute l’engouement des adeptes du crowdfunding immobilier, toujours plus nombreux.