• Partager sur :

Jacques Gabriel / 3F : livraison de 84 logements locatifs sociaux à Blois / reconstitution offre locative

A Blois, la société Jacques Gabriel livre un programme de 84 logements sociaux, réalisé dans le cadre du projet de rénovation urbaine.

La société Jacques Gabriel vient de livrer à Blois, au Carrefour Médicis, un programme de 84 logements sociaux. Cette opération a été réalisée au titre de la reconstitution de l’offre locative prévue par le projet de renouvellement urbain des quartiers nord de la ville.

Située dans la ZAC Saint-Vincent Gare, au carrefour Médicis, l’opération a été réalisée en lieu et place des anciens entrepôts Poulain. Le terrain a été cédé à Jacques Gabriel par 3V Aménagement, la société d’économie mixte de la ville.

70 appartements, 14 maisons individuelles et 105 m² de commerces et de services

L’ensemble résidentiel est constitué de :

– 70 appartements labellisés BBC (2 T1, 18 T2, 19 T3, 28 T4 et 3 T5) répartis dans six immeubles de quatre niveaux. Les appartements du rez-de-chaussée et du dernier étage disposent d’une grande terrasse. La production de chauffage et d’eau chaude sanitaire est assurée par des chaudières au gaz à condensation.
– 14 maisons individuelles labellisées THPE (T2 ou T3), réparties dans trois îlots. Prioritairement destinées aux personnes âgées, ces maisons ont été conçues de plain-pied et sont équipées de convecteurs électriques par commodité d’usage. Toutes disposent d’un jardin privatif.
– 105 m² de commerces et de services réalisés au pied des immeubles.

Cet ensemble à l’architecture contemporaine, signée par le cabinet SOA Architecture, s’organise autour d’un mail végétal central. Les six immeubles offrent côté rue de grandes façades de béton à lasure blanche et or, interrompues par des retraits volumétriques, tandis que les façades en cœur d’îlot sont taillées comme des blocs à facettes. Les maisons, situées au sud de la parcelle, profitent de l’ensoleillement et de la végétation du cœur d’îlot.

Les 84 logements répondent aux exigences de la charte départementale pour la promotion de l’habitat adapté aux personnes âgées ou handicapées.

Coût et financement de l’opération et montant des loyers

Le coût de réalisation de ce programme s’élève à 11,2 millions d’euros TTC. Son financement a été assuré grâce aux subventions de l’État, de la région Centre, du conseil général du Loir-et-Cher et d’Agglopolys. L’essentiel de l’investissement est cependant couvert par les prêts PLUS souscrits auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations, les prêts des collecteurs d’Action Logement Solendi et CIL Val de Loire ainsi que les fonds propres de la société Jacques Gabriel.

Des niveaux de loyers éligibles à l’Aide personnalisée au logement (APL) sont proposés (montants hors charges et hors parking) :

– T1 (30 m²) : PLUS 220 € – T4 (81 m²) : PLUS 450 €
– T2 (46 m²) : PLUS 300 € – T5 (98 m²) : PLUS 520 €
– T3 (65 m²) : PLUS 380 €

Ces logements sont attribués aux collectivités ayant financé l’opération : la préfecture du département (25 logements), la ville de Blois (18 logements), le collecteur d’Action Logement CIL Val de Loire (5 logements).


Crédit photo : Caroline Grasch

A propos de Jacques Gabriel :

Jacques Gabriel, qui gère plus de 5 500 logements en Loir-et-Cher, est une filiale d’Immobilière 3F qui en assure le contrôle dans le cadre d’un pacte d’actionnaires avec le Conseil général et la Chambre de commerce et d’industrie. En 2011, elle a mis en chantier 106 logements et en a livré 164. Jacques Gabriel est également très impliquée dans deux importantes opérations de renouvellement urbain, à Blois et à Romorantin.

A propos de 3F :
3F constitue le pôle immobilier du Groupe Solendi. Composé d’Immobilière 3F, société mère, et de 13 Entreprises sociales pour l’habitat (ESH), 3F gère 192 000 logements sociaux, foyers et commerces, dont plus de 130 000 en Ile-de-France. 3F est engagé dans une politique de développement durable avec des constructions neuves labellisées au minimum BBC ou RT 2012 et certifiées Habitat & Environnement profil A. 3F participe aussi à la politique de rénovation urbaine au travers de 58 opérations dans toute la France.