• Partager sur :

INDICE DE CONFIANCE IMMOBILIER V2 (2)

2 – Un déséquilibre entre acheteurs-vendeurs et primo-accédants
L’impact de la remontée des taux d’intérêt se ressent dans les motivations des futurs acheteurs. Alors qu’en janvier 2011, 12 % d’entre eux étaient attirés par les opportunités du marché, ils ne sont plus que 6 % en avril. A contrario, on observe une hausse de ceux qui déclarent profiter d’une situation financière personnelle propice (apport financier suffisant, hausse de revenus…) : 23 % (contre 17 % en janvier).

On note en effet que l’achat d’un bien immobilier est de plus en plus réservé à ceux qui disposent déjà d’un patrimoine. Ainsi, on observe une progression (2 points) de l’apport moyen des futurs acquéreurs qui s’élève ainsi à 42 % en avril. Parallèlement, le nombre d’acheteurs-vendeurs progresse au premier trimestre. En avril, ils étaient 20 % à vendre un logement parallèlement à leur projet d’achat, alors qu’ils étaient 18 % en janvier.
La baisse de l’attractivité du marché immobilier, conséquence de la hausse des taux, se traduit par des projets d’achat majoritairement concentrés sur l’acquisition de la résidence principale (90 %). La part des investisseurs locatifs, quant à elle, diminue de 9 à 7 % au premier tri- mestre 2011, et les projets moins prioritaires d’acquisition d’une résidence secondaire passent de 5 à 2 %. Ces renversements se traduisent par une progression de la part relative des primo-accédants qui augmente de 47 à 53 %.
Autre signe de contraction du marché : plus de la moitié des projets se situent dans une fourchette de 100 000 à 299 000 euros, avec une progression de 8 points par rapport à janvier 2011.

3 – Le neuf favorisé
Concernant la répartition entre projets dans l’ancien et dans le neuf, on relève des évolutions au cours du premier trimestre. Le nombre de projets d’acquisition dans le neuf enregistre une hausse de 3 points à 16 %, une progression à relier avec l’entrée en vigueur du nouveau PTZ+ qui favorise particulièrement les logements dans le neuf BBC. Par ailleurs, en regard de la pénurie de l’offre, les nouveaux acquéreurs s’orientent vers le neuf, devenu la soupape de décompression face au déséquilibre du marché. La forte augmentation des mises en chantier relevée fin mars arrive donc comme une bonne nouvelle.

En résumé, on a certes enregistré une reprise du marché résidentiel en avril avec une progression aussi bien des intentions d’achat que de vente. Toutefois, cette reprise reflète plus le caractère saisonnier du marché qu’un véritable rebondissement. L’arrivée du printemps est bien connue pour donner un coup d’accélérateur aux projets immobiliers.
Cette tendance saisonnière masque en effet un essoufflement de la demande, qui est prise en étau entre des prix encore élevés et la hausse des taux des crédits immobiliers. En effet, les futurs acquéreurs expriment une certaine défiance à l’égard du marché : inquiétude sur l’évolution du niveau de vie, baisse de l’attractivité du marché, retrait des investisseurs locatifs, priorité aux projets d’acquisition de la résidence principale, augmentation du taux moyen d’apport…
Dans ce contexte, on peut craindre une contraction de la demande dans les mois à venir.

MÉTHODOLOGIE :
Le calcul de l’indice de confiance s’appuie sur les travaux menés par l’Université du Michigan pour le calcul de l’Indice de Sentiment du Consommateur et sa déclinaison sur le marché de l’art : Art Market Confidence Index. Logic-Immo.com, en partenariat avec TNS Sofres et sur la base d’un suivi régulier du marché, a adapté cet indice au marché de l’immobilier résidentiel français.
Le calcul s’appuie sur les réponses à 4 questions-clés :
– Moment d’acheter un bien.
– Évolution de la situation financière personnelle depuis 6 mois.
– Niveau de vie général dans 6 mois.
– Perception du prix des biens dans 6 mois.

À propos de Logic-Immo.com
Premier magazine gratuit d’annonces immobilières, créé en 1995, Logic-Immo.com propose 34 éditions locales pour couvrir l’ensemble du territoire français, avec une diffusion moyenne de 1,4 million d’exemplaires par parution (source : OJD 2011), dans 20 000 points de distribution. Lancée en 2002, sa version Web, Logic-Immo.com, compte près de 740 000 annonces en ligne (source interne) et totalise 6,4 millions de visites et 78 millions de pages vues (source : Xiti, mars 2011, consolidation Logic-Immo.com + Logic-Immoneuf.com + mobile).

À propos de Spir Communication
Le groupe Spir Communication est détenu à 66,4 % par le groupe Sofiouest (groupe SIPA/Ouest-France), à 31 % par un actionnariat public et à 2,6 % en autocontrôle. Acteur global de la communication de proximité, Spir Communication est implanté dans quatre pays en Europe et structure son offre autour de nombreux supports et services de communication répartis au sein de deux
grands pôles d’activité :
• le pôle Médias tout d’abord, avec les activités de presse gratuite d’annonces généralistes (Topannonces.fr), de presse thématique immobilière (Logic-Immo.com), d’imprimeries et d’Internet (topannonces.fr, logic-immo.com, lux-residence.com, caradisiac.com, lacentrale.fr) ;
• le pôle Distribution, avec la distribution d’imprimés publicitaires en boîtes
aux lettres (Adrexo Pub) et la livraison de colis à domicile et en relais (Adrexo Colis).
Le groupe emploie près de 3 200 collaborateurs et près de 23 400 distributeurs pour un chiffre d’affaires de 577,1 M€ en 2009. Spir Communication détient une participation de 25 % du capital de 20 Minutes France SAS, société éditrice de douze éditions françaises du journal de presse gratuite d’information 20 Minutes.

À propos de TNS Sofres
Leader français et référence des études marketing et d’opinion, TNS Sofres est une société du groupe TNS, l’un des leaders mondiaux du marché et n° 1 mondial des études ad hoc. Nous proposons une gamme de prestations d’études, ad hoc ou collectives, autour de 5 spécialités : compréhension des marchés et des consommateurs, innovation, gestion de la marque, communication et gestion de la relation client. L’ensemble de ces prestations est réalisé dans 11 secteurs composés d’experts dédiés à certains marchés ou clients. TNS est présent dans 80 pays dans le cadre d’un réseau intégré, et est à même de conduire des études dans plus de 100 pays.

Source : FHCOM