• Partager sur :

Indice de confiance immobilier : un printemps placé sous le signe de l’attentisme

L’indice de confiance immobilier Logic-Immo.com/TNS Sofres d’avril 2011, présenté le 10 mai à Paris, marque un net renversement de tendance par rapport à celui de janvier.

Le 10 mai dernier, une conférence de presse a été organisée chez Foncier Home, premier mégastore de l’immobilier dans le 11e arrondissement de Paris. Parmi les intervenants venus donner leurs sentiments autour de l’indice de confiance immobilier Logic-Immo.com/TNS Sofres : Anne Munos, directeur de Foncier Home ; Philippe Zilberstein, directeur général vente Nexity Patrimoine ; Stéphanie Pécault, responsable Études Logic-Immo.com ; Godefroy Jordan, directeur général adjoint des activités Internet Pôle Média et Christophe du Pontavice, directeur d’EffiCity. Alors qu’il était de + 11,4 points en janvier 2011, l’indice de confiance immobilier mesuré en avril dernier affiche un net repli de 12,3 points, en s’établissant à – 0,9 point. Ce chiffre reflète une prudence croissante des futurs acquéreurs à l’égard du marché et laisse présager une stagnation, voire un recul de la demande, pour les mois à venir.

Godefroy Jordan, directeur général adjoint des activités Internet Pôle Média
« L’année 2010 a été exceptionnelle, avec un fort volume de transactions. Il est donc normal que le marché s’apaise. Par ailleurs, le résumé du ressenti des futurs acquéreurs qu’illustre bien ce sondage permet de détecter les évolutions de la demande immobilière et laisse présager une stagnation, voire un recul dans les mois à venir. Une chose est sûre, on note une défiance croissante de la clientèle, l’heure est à l’attentisme. » Cet indice est calculé à partir des réponses apportées à quatre questions clés : pensez-vous que le moment est propice à l’achat d’un bien immobilier ? Comment votre situation personnelle a-t-elle évolué au cours des six derniers mois ? Comment percevez-vous l’évolution du niveau de vie dans les six prochains mois ? Et celle du prix des biens dans les six prochains mois ?

Stéphanie Pécault, responsable Études Logic-Immo.com
« Cet outil nous permet de synthétiser en un seul chiffre le ressenti des futurs acquéreurs de biens immobiliers, mais aussi de cerner la dynamique du marché dans son ensemble. C’est là tout son intérêt, pressentir l’évolution du secteur à court terme ». En avril, les réponses des futurs acquéreurs à ces questions expriment une certaine circonspection à l’égard du marché. Ainsi, 36 % des personnes sondées estiment que le moment est propice à l’achat d’un bien, contre 50 % en janvier 2011. En parallèle, 70 % pensent que le niveau de vie général se dégradera dans les six mois, soit 12 % de plus qu’en janvier. Par ailleurs, 34 % d’entre elles considèrent que les prêts sont plus difficiles à obtenir (+ 6 points par rapport à janvier) et 39 % jugent les taux d’intérêt non attractifs (+ 29 points).

Anne Munos, directeur de Foncier Home
« Dans ce contexte, les banques ont un vrai rôle à jouer. Pour notre part, nous avons choisi d’accompagner tout particulièrement les primo-accédants en leur proposant des prêts longue durée (jusqu’à quarante ans) qui intègrent les frais de notaire, et dont la quotité d’emprunt peut atteindre les 110 %. » Autre constat de cette étude : les futurs acquéreurs se montrent plus attentistes et souhaitent reporter leur projet, mais pas l’annuler. Globalement, ils orientent plutôt leur achat vers une résidence principale (90 % d’entre eux, + 6 points), dans l’ancien (57 %, – 6 points) et préfèrent une maison (66 %, + 5 points) à un appartement. Pour 36 % des personnes sondées, le budget prévu pour cet achat oscille entre 100 000 et 190 000 euros.

Christophe du Pontavice, directeur d’EffiCity
« Ces constats portent bien entendu sur le marché national dans son ensemble, le marché parisien ayant un statut très particulier. Avec un prix moyen estimé autour de 8 000 euros/m2 et un très fort déséquilibre entre l’offre et la demande – de l’ordre d’un vendeur pour dix acquéreurs –, Paris n’est plus accessible aux primo-accédants, qui se replient vers les communes limitrophes de la petite couronne, et même au-delà, notamment du côté de l’Est parisien où, et c’est une très bonne nouvelle, les prix sont parfois revus à la baisse. » Enfin, le marché parisien du neuf n’est pas épargné, même si la mise en place du PTZ+, dont le succès semble se confirmer au fil des mois, devrait favoriser cette dynamique et compenser la hausse des prix.

Philippe Zilberstein, directeur général vente Nexity Patrimoine
« Seuls 500 à 1 000 lots doivent être construits dans la capitale. Vous pensez bien que lorsque nous ouvrons les réservations, les logements trouvent preneurs dans les 24 heures ! Côté prévisions, nous ne savons rien de l’année 2012 et des évolutions qu’elle nous réserve. Il faut se baser sur les faits et non sur des projections hâtives. Et les faits nous indiquent que les taux sont plutôt stables et que des leviers fiscaux efficaces, comme le PTZ+, ont été mis en place. Plutôt que d’attendre, il me semble plus pertinent d’acheter maintenant, dans un contexte connu de tous. »

À retenir : la troisième vague de l’indice de confiance Logic-Immo.com/TNS Sofres sera publiée le 26 août 2011.

À propos de Logic-Immo.com
Premier magazine gratuit d’annonces immobilières, créé en 1995, Logic-Immo.com propose 34 éditions locales pour couvrir l’ensemble du territoire français, avec une diffusion moyenne de 1,4 million d’exemplaires par parution (source : OJD 2011), dans 20 000 points de distribution. Lancée en 2002, sa version Web, Logic-Immo.com, compte près de 800 000 annonces en ligne (données avril 2011), totalise 6,4 millions de visites et 78 millions de pages vues (source : Xiti, mars 2011, consolidation Logic-Immo.com + Logic-Immoneuf.com + mobile).

À propos de Spir Communication
Le groupe Spir Communication est détenu à 66,4 % par le groupe Sofiouest (groupe SIPA/Ouest–France), à 31 % par un actionnariat public et à 2,6 % en auto contrôle. Acteur global de la communication de proximité, Spir Communication est implanté dans quatre pays en Europe et structure son offre autour de nombreux supports et services de communication répartis au sein de deux grands pôles d’activité :
• Le Pôle Médias tout d’abord, avec les activités de presse magazine gratuite (Top, 101 éditions en France), de presse gratuite immobilière (Logic-Immo.com, 34 éditions en France et une présence en Belgique, en Suisse et en République tchèque), d’imprimeries et d’Internet (topannonces.fr, logic–immo.com, lux-residence.com, les-bonnes-promos.com, caradisiac.com, lacentrale.fr).
• Le Pôle Distribution, avec la distribution d’imprimés publicitaires en boîtes aux lettres (Adrexo Pub) et la livraison de colis à domicile et en relais (Adrexo Colis).
Le groupe emploie près de 3 200 collaborateurs et près de 23 400 distributeurs pour un chiffre d’affaires de 539 M d’euros en 2010. Spir Communication détient une participation de 25% au capital de 20 Minutes France SAS, société éditrice de douze éditions françaises du journal de presse gratuite d’information 20 Minutes.

Source : FHCOM