• Partager sur :

: I-Med/3F : premier programme social à énergie positive livré en PACA

Christian Estrosi, député-maire de Nice, Eric Ciotti, député et président du conseil général des Alpes-Maritimes, Christophe Mirmand, préfet des Alpes-Maritimes, Patrice Roland et Jean-Pierre Sautarel, respectivement président et directeur général d’Immobilière Méditerranée, inaugurent ce jour les 44 logements locatifs sociaux de la résidence « Les Hauts de Pessicart ». Cette première opération réalisée par Immobilière Méditerranée à Nice est aussi le premier progamme de logements livré en PACA qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme.

Située dans un quartier résidentiel sur les collines de Nice, au 411 route de Pessicart, sur un terrain de 17 500 m², la résidence « Les Hauts de Pessicart » s’inscrit dans le cadre du « Pacte Foncier 06 » dont l’objectif est de réaliser des logements à des niveaux de loyers accessibles. Avec cette première opération réalisée à Nice, Immobilière Méditerranée s’attache ainsi à répondre aux importants besoins de logements sociaux existant dans le département des Alpes-Maritimes et, spécifiquement, dans la communauté urbaine Nice Côte d’Azur.

Avec ce premier programme à énergie positive livré en PACA, Immobilière Méditerranée apporte également sa pierre à la politique de développement durable et anticipe les dispositions du Grenelle de l’Environnement qui prévoit la généralisation de l’objectif d’énergie zéro à l’ensemble des constructions à partir de 2020.

Les Hauts de Pessicart : six petits immeubles aux lignes contemporaines

Signé par l’architecte Georges Dikansky, cet ensemble résidentiel s’étire sur les hauteurs de la colline dont il épouse les contours pour mieux s’intégrer au site. Il est constitué de six petits immeubles aux lignes contemporaines qui regroupent, sur deux niveaux (R+1), 44 appartements, dont 22 T2, 16 T3, 5 T4 et 1 T5. Ceux situés en rez-de-chaussée disposent d’un jardinet à usage privatif.

Les logements bénéficient tous d’une double orientation, ainsi que de larges ouvertures donnant sur la baie des Anges et les Alpilles. Ils sont distribués par des cheminements ou des coursives piétonnières, qui permettent aussi d’accéder aux 46 places de stationnement situées en superstructures des immeubles. Ces parkings sont également desservis par un ascenseur.

Sobriété énergétique et production d’électricité d’origine photovoltaïque

Ce programme, qui répond aux normes parasismiques, satisfait aux exigences du label Bâtiment Basse Consommation (BBC) Effinergie et de la certification Habitat et Environnement profil A. Grâce à une isolation thermique extérieure et intérieure renforcée, un chauffage assuré par une chaufferie centrale au gaz à condensation et une production d’eau chaude sanitaire bénéficiant des apports énergétiques de capteurs solaires, la consommation énergétique des logements s’établit à 34,5 kWh/m2/an, soit des performances supérieures à celles requises par le label BBC dans le Sud de la France (42 kWh).

À cette sobriété énergétique vient s’ajouter l’électricité produite par les 900 m² de panneaux photovoltaïques intégrés aux ombrières protégeant les parkings. Cette électricité, qui couvrira les besoins d’une centaine de personnes, permettra à cette résidence d’afficher un bilan énergétique positif, en produisant plus d’énergie qu’il n’en sera consommé.

Coût de l’opération, montant des loyers et réservataires

Le coût de réalisation des logements, financés avec des prêts sociaux (35 PLUS) et très sociaux (9 PLAI), s’élève à 6,7 millions d’euros TTC, soit 2 672 € le m² habitable. Cette opération a bénéficié de subventions de l’État, de la communauté urbaine Nice Côte d’Azur, de la ville de Nice, du conseil général et des collecteurs d’Action Logement Solendi et Logiam.

Les logements sont proposés aux loyers suivants (montants moyens charges et annexes comprises) :
►T2 (48 m²) : 349 € en PLAI ; 402 € en PLUS ► T4 (86 m²) : 568 € en PLAI ; 633 € en PLUS
►T3 (63 m²) : 485 € en PLAI ; 522 € en PLUS ► T5 (99 m²) : 725 € en PLAI ;

Les logements ont été attribués aux collectivités et organismes ayant subventionné cette opération : la préfecture (13 logements), le conseil général (6 logements), la ville de Nice (11 logements) et les collecteurs d’Action Logement Solendi et Logiam (14 logements).

À propos du Groupe Solendi :

Le Groupe Solendi est un acteur majeur du logement social au sein d’Action Logement avec un patrimoine de 222 000 logements. Il rassemble deux métiers complémentaires : le Pôle Logement et Services dont la vocation est d’apporter des solutions d’habitat aux salariés et le Pôle Immobilier destiné principalement à construire des logements neufs et à transformer durablement des quartiers en renouvellement urbain. Au sein de ce Pôle Immobilier, 3F, premier bailleur social en France, détient un parc de 200 000 logements.

À propos du Groupe 3F :

Composé d’Immobilière 3F et de ses 13 filiales régionales, 3F gère 140 000 logements sociaux, foyers et commerces en Ile-de-France et 60 000 en régions. 3F est engagé dans une politique de développement durable avec des constructions neuves labellisées au minimum BBC ou RT 2012 et certifiées Habitat & Environnement profil A. Il participe également à la politique de rénovation urbaine avec 58 opérations dans toute la France.

À propos d’Immobilière Méditerranée :

Immobilière Méditerranée est la nouvelle dénomination d’Azur Provence Habitat. Historiquement présente en PACA, l’ESH dispose aujourd’hui de la compétence pour intervenir en Languedoc-Roussillon. La société rayonne désormais de Menton à Perpignan, où elle gère près de 4 000 logements, suite à l’intégration du patrimoine de l’agence Languedoc-Roussillon d’Immobilière 3F. Immobilière Méditerranée a pour objectif de construire 2 600 nouveaux logements d’ici 2016.