• Partager sur :

« Horizon 2020 : quelle offre de logement en France ? »

Le 21 mars 2012, à la Maison de l’Amérique Latine, Cécile Queille, Présidente-directrice générale d’ICF HABITAT inaugurait le premier dîner-débat « Avenir & Habitat », sur le thème : « Horizon 2020 : quelle offre de logement en France ? ».

Les enjeux liés au logement représentent un immense défi, auquel les réponses ne pourront être que plurielles et innovantes. C’est pourquoi ICF HABITAT a souhaité initier une dynamique de réflexion et de dialogue sur la question du logement, avec le concours d’élus, de professionnels du secteur, d’experts et de représentants de la société civile.

A l’invitation d’ICF HABITAT, les représentants des quatre grands partis politiques – Michel Piron, député du Maine et Loire (UMP) ; Jean-Yves Le Bouillonnec, maire de Cachan, député du Val-de-Marne et président du comité syndical de Paris Métropole (Parti Socialiste) ; Emmanuelle Cosse, vice-présidente du Conseil Régional Ile-de-France, chargée du logement (Europe Ecologie Les Verts) ; Jean-Marie Vanlerenberghe, sénateur du Pas-de-Calais (MODEM), ont débattu sur le thème « Horizon 2020 :
quelle offre de logement en France ? ».

En ouvrant ce premier débat, Mme Cécile Queille, Présidente-Directrice Générale d’ICF HABITAT, a tenu à rappeler les trois objectifs qu’elle assignait à cette série d’échanges : comprendre, anticiper, partager.

Comprendre les mouvements de la société et ses besoins, pour proposer une offre adaptée aux attentes des citoyens, des collectivités et des pouvoirs publics ;
Anticiper les évolutions sociétales (la taille et la forme des familles de demain, l’exigence de logements plus économes en énergie ou mieux adaptés aux personnes âgées, etc.) ;
Partager un constat et une vision d’avenir commune sur ces questions qui touchent à notre vivre-ensemble, parce que c’est en faisant circuler les idées que l’on peut inventer de nouveaux modèles, redéfinir les problématiques et faire surgir des éléments de réponse.

Les représentants des partis politiques ont été invités à réagir sur deux thématiques centrales :

« L’évolution démographique et la question du foncier »
– « Le parc locatif, instrument de la mobilité ? »
Mais aussi plus largement sur :
– Quel modèle économique pour les bailleurs sociaux ?
– Quel type de gouvernance ? (l’offre et la demande étant dépendante de multiples facteurs et acteurs).

Un regard avisé sur ces questions a été apporté par quatre experts, démographe, économiste et sociologue. Férial Drosso, Professeur et socio-démographe à l’Institut d’Urbanisme de Paris a ainsi abordé la question des conséquences de l’évolution démographique de la population française et de la composition des familles sur l’offre de logement. De son côté, Vincent Renard, Directeur de recherche au CNRS, spécialiste d’économie foncière et immobilière a souhaité interpeler les élus sur les mesures à prendre face à la pénurie réelle ou supposée du foncier dans les zones tendues. Roger Thune, Directeur du Logement au MEDEF, a fait le lien entre l’emploi, l’accès au logement et les problématiques des entreprises tandis que Claire Juillard, docteur en sociologie, chercheuse à la Fondation Dauphine et co-directrice de la Chaire Ville et Immobilier, est revenue sur la question de la mobilité.

Après avoir reconnu à l’unanimité que le logement est l’un des enjeux fondamentaux des années à venir, les quatre élus se sont attachés à apporter des pistes de réflexion et des éléments de réponse.

Les 80 invités au débat – élus, responsables politiques, professionnels du logement et représentants d’ICF HABITAT – ont également pu défendre leur point dans un jeu d’échanges avec les représentants des quatre partis.

Après cette première réussite à Paris, ICF HABITAT via son laboratoire d’idées « Avenir & Habitat » souhaite impulser sa dynamique de réflexion au plus près des territoires et organisera le 26 juin prochain à Lyon de nouveaux débats sur la question centrale du logement en France.

A propos d’ICF HABITAT
Filiale logement de la SNCF depuis 1927, ICF HABITAT investit, construit, gère et entretien un patrimoine de plus de 100 000 logements, dont 40 000 en Île-de-France. Engagé dans une démarche de création de valeur orientée vers ses 300 000 clients, le Groupe mène dans les grandes métropoles régionales, une politique active de développement et de rénovation grâce au travail quotidien de ses 1940 collaborateurs. ICF HABITAT via ses six sociétés (4 Entreprises sociales pour l’habitat, une société de logements à loyer libre et une filiale de transaction immobilière) et son réseau de 33 agences territorialisées occupe aujourd’hui le quatrième rang des bailleurs français à l’échelle nationale.