• Partager sur :

Design : le designer Jorge CANETE remporte le ‘global Excellente Award’, meilleur projet résidentiel

L’architecte d’intérieur Jorge Cañete et son studio Interior Design Philosophy ont été récompensés par l’International Interior Design Association qui leur décerne le «Global Excellence Award» pour le meilleur projet international, dans la catégorie résidence. Le prix sera remis lors du Salon Maison et Objet à Paris en janvier 2012. Le projet primé du designer «L’Aile et la Plume» est une évocation onirique où l’on peut croiser Delphine Seyrig dans les couloirs d’un château fabuleux.

U N P R I X I N T E R N A T I O N A L P R E S T I G I E U X

L’International Interior Design Association (IIDA) a annoncé les gagnants de la 2ème édition des« Global Excellence Awards », un concours international d’architecture d’intérieur honorant les meilleurs projets du design à travers le monde. Les vainqueurs du concours ont été choisis parmi 92 studios d’architecture, dans 32 pays autour du globe. Le BMW Group DesignworksUSA est le partenaire officiel de cette compétition et son président a fait partie du jury. Les architectes d’intérieur primés des différentes catégories recevront leur award lors de la cérémonie qui aura lieu à Paris le samedi 21 janvier 2012, durant le salon Maison et Objet.

« L ‘ A I L E E T L A P L U M E » , U N P R O J E T P O É T I Q U E P R I M É

La source principale d’inspiration du projet de Jorge Cañete repose sur la dénomination du lieu concerné : l’aile d’un château du XVIIIème siècle avec ses mille évocations : les ailes du papillon ou de l’oiseau par exemple.

Par glissement sémantique, l’aile évoque aussi les plumes, celles des oiseaux bien sûr, mais aussi, celles que l’on trempe dans l’encre noire pour écrire des mots… Le thème de la calligraphie prend alors également son envol. Textes et lettres servent de fil rouge à la décoration des différentes pièces du château: des poèmes tapissent les parois, des sigles recouvrent les sièges, des phrases s’impriment sur les draps d’un lit.

Pour mieux matérialiser le double sens du mot «plume», des oeuvres contemporaines ont été minutieusement sélectionnées pour prendre place dans les différentes pièces de la demeure: une installation monumentale de l’artiste marseillaise Isa Barbier faite de plumes suspendues, les livres-oiseaux, «Mes amis», du plasticien suisse Peter Wüthrich, perchés sur les étagères de la grande bibliothèque, un tableau en forme de poème de l’Anglais Robert Montgomery ou encore les «textes photographiques» du couple Barilla.

Comme tout château, celui-ci est hanté. Dans ce projet, c’est l’élégance de la fée-fantôme, Delphine Seyrig, qui, par petites touches, habite les pièces de la demeure. La dualité de son regard dans la chambre à coucher, les plumes blanches placées sur des sièges suggérant celles des robes Chanel qu’elle portait dans le film L’Année dernière à Marienbad, sont autant de petits cailloux blancs qui signalent secrètement son passage.

Une phrase, tirée du script d’Alain Robbe-Grillet, pourrait résumer à merveille ce projet primé : «ayant admis le souvenir, on admet sans peine l’imaginaire…»

JORGE CANETE, UN STYLE ENTRE MÉMOIRE ET MODERNITÉ

Après une carrière dans les produits de luxe (Ungaro, Bvlgari, Mugler et Azzaro) et un MBA, Jorge Cañete décide de se dédier à l’architecture d’intérieur. Un diplôme en « Interior Design » de la London Metropolitan University en poche et plusieurs projets dans des bureaux d’architecte à Rome et à Genève seront les tremplins pour fonder son propre studio en Suisse : Interior Design Philosophy.

L’architecte d’intérieur se distingue par un style qui suscite l’étonnement et offre une vision poétique du monde. Sa signature, entre mémoire et modernité, donne naissance à une alchimie mystérieuse et sensuelle où éléments bruts et sophistiqués se parlent comme par enchantement.

Son travail a été publié durant trois années consécutives, en 2009, 2010 et 2011, dans le prestigieux livre « Andrew Martin Interior Design Review », la bible de l’architecture d’intérieur qui réunit chaque année les designers internationaux les plus significatifs du moment.

QUATRE LIVRES POUR RETRACER SES PROJETS ET CARTES BLANCHES

Lorsqu’il s’agit de célébrer la parution de son travail dans les livres d’Andrew Martin, Jorge Cañete privilégie toujours une collaboration avec des artistes contemporains. Il invite ceux qui lui sont chers et leur donne totale liberté pour exposer leurs oeuvres, tout en privilégiant la thématique de l’écriture qui le fascine.

Pour le volume 14, en 2010 avec la parution de son projet « La Maison du Soleil Levant », c’est à Peter Wüthrich qu’il proposera d’organiser une exposition autour de son oeuvre « livresque ».

Et en 2011, pour la publication du volume 15 avec son projet « Calligraphie », il offrira sa carte blanche aux artistes Riccardo et Sandrine Barilla et à leurs photographies « littéraires ».

Ses deux projets publiés par Andrew Martin, ainsi que les deux « cartes blanches » qui en ont découlées, seront publiés sous forme de livres électroniques, téléchargeables dès février 2012. La vente de ces ouvrages soutiendra l’International Literacy Foundation (ILF), qui a pour but de lutter contre l’analphabétisme dans le monde (www.ilfcharity.com).

Source : 24presse