• Partager sur :

Conseils pour réussir l’achat de votre 1er appartement

Choisir de devenir propriétaire semble de prime abord quelque peu complexe, pour les non initiés, mais avec du bon sens et une bonne organisation, les démarches pour trouver un logement neuf se déroulent sans difficulté majeur.

Avant même d’entamer toute prospection ou visite, il vous faudra pour être crédible, efficace et gagner du temps, connaitre votre enveloppe financière globale. Ce terme dont vous entendrez souvent parler, représente le montant total dont vous disposez pour votre futur achat, et regroupe donc l’apport personnel, ainsi que le(s) crédit(s) immobilier(s) que vous aurez à contracter.

Sous le terme d’apport personnel, il faut entendre : votre épargne personnelle, mais également certains d’emprunts à court terme ou de faible valeur. Ainsi l’apport personnel, sera constitué de vos fonds propres, mais également du prêt 1% logement auquel vous pouvez prétendre si vous êtes salarié d’une entreprises de plus de 10 personnes. L’obtention de ce prêt n’est pas garantie, l’employeur étant libre de choisir à qui cette aide sera attribuée. Toutefois, les primo accédants font souvent partie des salariés favorisés à cet égard. Ce prêt est proposé au taux de 1,5 % hors assurance et son montant varie de 6400 à 17 600 € sans pouvoir dépasser 50% du montant de l’opération et sera d’une durée maximum de 20 ans. Viennent ensuite s’ajouter, les emprunts PEL ( plan épargne logement ) ou CEL ( compte épargne logement ) auquel vous auriez éventuellement souscrit, ou à défaut les droits à prêts qui peuvent vous être cédés par des membres de votre famille au terme de leurs placements, ou encore des dons ou prêts familiaux.

Afin de pouvoir négocier un prêt intéressant, il est important de posséder un apport personnel représentant 10 à 20 % du montant total du bien à acquérir.

Une fois ces données rassemblées, il vous faudra consulter un établissement financier pour établir le calcul de votre capacité d’emprunt ( lors de votre rendez-vous, munissez vous de vos 3 dernières fiches de paye, 3 derniers relevés de compte, et de votre déclaration de revenu ). La règle de base des organismes prêteurs autorise un endettement de 30% de votre revenu net mensuel, duquel il convient de soustraire vos éventuels crédits à la consommation. Votre banquier vous communiquera le montant possible de votre emprunt (durée, taux, mensualités) fixe ou variable.

Le total de cette somme représente donc votre enveloppe financière globale, frais de mutation ( ou frais de notaire ) compris.

Renseignez vous également sur le prêt à taux 0% qui peut aussi vous aider à financer l’achat de votre résidence principale, il vous permet de compléter votre financement avec un prêt sans intérêt. Octroyé sous certaines conditions comme, acheter pour la première fois ou ne pas avoir été propriétaire de votre résidence principale durant les 2 dernières années.

Il est également possible sur certains programmes de bénéficier d’une TVA réduite à 5,5%. Cette mesure vise à inciter les accédants souhaitant se loger dans le neuf dans des secteurs en cours de réhabilitation ( zones ANRU ( Agence Nationale de rénovation Urbaine) et dans un rayon de 500 mètres autour).

Aucune crainte à avoir en vous lançant dans cette aventure car l’achat immobilier se fera sous condition suspensive – loi Scrivner – de l’obentention du ou des crédits mentionnés dans votre contrat de réservation .